SECTION SE-Unsa du RHONE - 26 RUE VERLET HANUS - 69003 LYON
Tél. 04 78 54 52 21 - Por. 06 70 72 05 22 - 69@se-unsa.org

 
Contraception masculine : une question d’égalitĂ©
Article publié le mardi 29 novembre 2022.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
L’égalitĂ© entre les femmes et les hommes passe aussi par l’égalitĂ© en contraception. La contraception masculine demeure mĂ©connue, mais surtout taboue. Pourtant, plusieurs mĂ©thodes existent pour permettre aux hommes de partager cette « charge Â» au sein du couple.
 
 
Différentes méthodes
 
La contraception masculine évoque d’emblée le préservatif (permettant, il faut le rappeler, d’éviter les transmissions d’infections sexuellement transmissibles) mais il existe d’autres possibilités.
 
La méthode hormonale permet de limiter la production de spermatozoïdes. Elle se présente sous forme d’injections hebdomadaires et est efficace au bout de 3 mois mais il y a quelques effets secondaires (comme peuvent en connaître les femmes). Aujourd’hui, la pilule pour homme n’est pas encore disponible mais des études sont en cours.
 
La mĂ©thode thermique est, quant Ă  elle, naturelle et rapidement rĂ©versible : il s’agit pour l’homme de porter un slip chauffant ou un anneau permettant de maintenir les testicules « au chaud Â», près du corps. L’augmentation de la tempĂ©rature rĂ©duit naturellement et drastiquement la spermatogĂ©nèse.
 
Enfin, la vasectomie est une opĂ©ration chirurgicale, plus simple (15 minutes, sous anesthĂ©sie locale) et moins coĂ»teuse que celle pratiquĂ©e chez la femme. Elle n’entraĂ®ne aucune modification de la sexualitĂ©. 20 % des hommes des pays anglosaxons y ont recours, et jusqu’à un tiers au QuĂ©bec, contre moins de 1 % en France. De plus, c’est rĂ©versible dans 80 % des cas mĂŞme si la fertilitĂ© s’en trouve rĂ©duite.
 
 
L’affaire de tous et toutes
 
Les hommes interrogĂ©s sur le sujet n’y sont pas totalement dĂ©favorables : 37 % des hommes de 18 Ă  30 ans seraient prĂŞts Ă  recourir Ă  une pilule remboursĂ©e, 22 % Ă  la vasectomie et 12 % sont prĂŞts Ă  tester le slip chauffant.
 
Le sujet de la contraception masculine interroge directement la deuxième valeur de la devise républicaine. L’égalité en contraception est un sujet qui mérite l’attention de tous et toutes. En parler, c’est informer de son existence et pouvoir en débattre.
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Pour le SE-Unsa, il est important que chacun puisse décider de sa propre contraception. Ce sujet concerne les futur·es adolescent·es et adultes dans leur vie sexuelle, afin notamment que la contraception et les grossesses non désirées cessent de peser exclusivement sur les filles et les femmes.
Cela passe par un travail d’information des élèves et donc préalablement par une période de formation des collègues, comme le préconise l’Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGESR).
 
> > Pour en savoir plus
 
 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir