SECTION SE-Unsa du RHONE - 26 RUE VERLET HANUS - 69003 LYON
Tél. 04 78 54 52 21 - Por. 06 70 72 05 22 - 69@se-unsa.org

 
Classes limitĂ©es Ă  24 en GS,CP,CE1 : un vrai casse tĂŞte chinois pour certaines directrices et certains directeurs !
Article publié le jeudi 16 juin 2022.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le "casse tête chinois " supplémentaire des directrices et directeurs en cette fin d'année est de jongler avec les effectifs de leurs écoles pour l'organisation pédagogique de la rentrée prochaine et de veiller à ne pas faire de classes de SG, CP et CE1 à plus de 24 !!!!

Cette nouvelle demande institutionnelle qui certes, permet en CTSD "carte scolaire" d'empêcher parfois des "fermetures de classes" dans certaines écoles... devient pesante et source de conflits parfois dans certaines équipes pédagogiques... et au vu des multiples embûches que nous fournit sans cesse notre administration ... franchement cela est superflu.

Cette demande, nous l'observons en effet, engendre bien souvent dans les projections d'organisations de classes de certaines écoles des classes surchargées sur les autres niveaux...

La faute à qui ? ... La faute aux manques de moyens necessaires à la mise en place de cette nouvelle mesure... Et oui ! vous faites ... mais nous ne vous donnerons pas de moyens supplémentaires pour le faire... nous le savons ... c'était l'adage de notre Ministre BLANQUER !

Un rappel de quelques textes administratifs s'impose donc lorsque dans certains secteurs, des propositions d'organisations sont retoquées...

Ainsi, le décret 89-122 (article 2) spécifie que : "Le directeur répartit les élèves entre les classes et les groupes, après avis du Conseil des maîtres. Il répartit les moyens d'enseignement."

La Circulaire 2014-163 (point II.d) dit la même chose : "Après avis du Conseil des Maîtres, le directeur répartit les élèves en classes et groupes et arrête le service de tous les enseignants nommés à l'école."

Nulle part dans ces textes qui sont lois, il n'est indiquĂ© que l'IEN peut imposer une organisation pĂ©dagogique ou mĂŞme qu'il doit valider l'organisation retenue par la directrice ou le directeur après  discussion en Conseil des MaĂ®tres.

L'avis du SE-Unsa :

A l'impossible nul n'est tenu.

Il vous appartient donc en équipe de faire au mieux dans l'intérêt des élèves. Une simple volonté gouvernementale ne saurait être suivie à la lettre si le manque de moyens ou toute autre réalité locale désservait l'intérêt de l'école, de ses usagers et/ou de ses agents.

La loi est donc pour vous et si votre hiérarchie peut vous proposer de vous aider ou vous conseiller, elle ne peut en aucun cas vous imposer une organisation pédagogique ou exiger de "valider" celle que vous avez choisie en équipe avec l'aval de toutes et tous.

Vous pourrez compter sur le SE-Unsa pour vous accompagner si nécessaire...

 

 

 

 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir