SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
1D. Direction d’Ă©cole et aide administrative : On en est oĂą ?
Article publié le vendredi 18 mai 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le mois de juin approche et les courriers annonçant la fin des contrats tombent froidement, rappelant la triste rĂ©alitĂ© pour les aides administratives qui se retrouveront au chĂ´mage et les directrices et directeurs qui se retrouveront seul.e.s Ă  la barre. Plusieurs de nos actions sont en cours au niveau national comme au niveau local. On avance... Ă  petits pas, mais on avance. Voici ce qu'on peut vous dire concrètement aujourd'hui tout en se mĂ©fiant des miroirs aux alouettes...

 

Tout d'abord, il ne faut pas rater l'occasion de s'exprimer visuellement dans la rue mardi 22 mai (RDV 15h devant les jardins de la Fontaine)... Venez nombreux, avec des banderolles, des pancartes indiquant "Suppression des aides administratives = école en colère !" ; "Direction d'école en danger" ; etc. Variez les messages. Venez nombreux, la presse sera là, c'est le moment d'être visibles et de refuser les priorités budgétaires du gouvernement... (lisez nos échanges avec l'attachée parlementaire du député gardois).

Au-delà des actions multiples que nous avons proposées et qui continueront de mettre en lumière le problème de la DIRECTION D'ECOLE dans les semaines et les mois qui viennent, où en est-on réellement à 6 semaines du 30 juin ?

Sur la question de fond : 

  1. Nous serons reçus (finalement) le 14 juin par le Préfet et le DASEN (cliquez ici)
  2. Le député gardois de LREM, Olivier GAILLARD a pris l'engagement de la porter en question orale et écrite à la session parlementaire présente (cliquez ici)
  3. Le SE-Unsa se fĂ©licite d’avoir enfin obtenu un agenda social 2018-2019 (cliquez ici). Le ministre en personne l’a prĂ©sentĂ© aux organisations syndicales dans le cadre du CTMEN*. La mĂ©thode, les sujets et la philosophie gĂ©nĂ©rale sont ceux que souhaitait le SE-Unsa (*ComitĂ© technique ministĂ©riel). Le dossier "direction et statut" de l'Ă©cole sera bien remis sur la table dans les mois qui viennent. Il faut, en partie, remercier les 137 signataires gardois de la pĂ©tition nationale qui nous a servis pour appuyer notre demande.

Les situations particulières :

Nous ne voulons laisser passer aucune possibilité de permettre la prolongation des contrats qui peuvent l'être, puisque l'arrêté préfectoral régional prévoit bien des possibilités (cliquez ici).

Nous n'avons aucune garantie, mais si les aides administratives rassemblent une ou plusieurs des conditions suivantes, leur dossier sera examiné pour étudier des propositions...

Deux conditions indispensables :
  • RQTH : avoir une notification de la MDPH qui vous accorde la Reconnaissance QualitĂ© Travailleur en situation de Handicap.
  • Loi Rebsamen (proximitĂ© de la retraite). L'article 43 de la loi n° 2015-994 du 17 aoĂ»t 2015 relative au dialogue social et Ă  l'emploi : "Ă  titre dĂ©rogatoire, pour les salariĂ©s âgĂ©s de cinquante-huit ans ou plus, ce contrat de travail peut ĂŞtre prolongĂ© jusqu'Ă  la date Ă  laquelle ils sont autorisĂ©s Ă  faire valoir leurs droits Ă  la retraite".

Nous avons fait remonter la situation des personnels qui nous avaient confié leur dossier mais d'autres parviennent à la DSDEN et si nous avons eu l'assurance que nos dossiers étaient en cours de traîtement, on ne saurait procéder par ordre d'arrivée ou au doigt mouillé... Il convient de hiérarchiser les conditions pour procéder de manière équitable.

Quelles propositions au bout du compte ?

1ère possibilité : Soyons clairs, la mesure gouvernementale laisse peu de place. Le "titre exceptionnel" auquel il est fait mention dans l'arrêté préfectoral se limitera à une situation. Un personnel pourrait se voir prolonger sur une mission administrative si et seulement si plusieurs des conditions ci-dessus sont cumulées et si le cas se détache radicalement des autres. Sinon, ce sera zéro ! Plus équitable...

L'autre possibilité : basculer sur une mission d'AESH sous réserve qu'il y ait un besoin (élève en PPS, en attente d'une AESH sur la zone).

Si vous remplissez une des conditions ci-dessus, n'hĂ©sitez pas Ă  faire connaĂ®tre votre situation en Ă©crivant au ce.ia30@ac-montpellier.fr en nous mettant en copie. Faites très vite... 

Parallèlement, nous continuons d'explorer toutes les autres pistes...

Olivier Dusserre-Telmont

 
 
 
 
ALC