SECTION SE-Unsa de la LOIRE - BOURSE DU TRAVAIL - SALLE 61 - 2 COURS VICTOR HUGO - 42028 ST ETIENNE CEDEX
Tél. 04 77 33 08 55 - 42@se-unsa.org

 
Mouvement : clap de fin ?
Article publié le mardi 23 juin 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Pour la première fois, le mouvement des personnels du premier degrĂ© s'est dĂ©roulĂ© en toute opacitĂ©. 

Avec l’application de la loi de transformation de la fonction publique, les organisations syndicales n’ont pas eu l’occasion de prendre part Ă  la rĂ©daction de la circulaire dĂ©partementale explicitant les règles du mouvement. De mĂŞme, nous n’avons plus accès aux listes finales d’affectation. 

 

Avant ce changement, l’accès aux fichiers d’affectation nous permettait de contrĂ´ler l’équitĂ© de traitement de tous les personnels. Aujourd’hui, ce contrĂ´le est beaucoup plus difficile Ă  mettre en place. 

MalgrĂ© tout, nous vous avions adressĂ© un mail, il y a quelques jours, vous demandant de nous transmettre votre accusĂ© de rĂ©ception final et votre affectation. Grâce aux nombreux collègues qui ont jouĂ© le jeu, nous avons pu contrĂ´ler une partie du mouvement et comparer certaines affectations. 

Cela nous a permis de relever plusieurs erreurs que nous avons fait remonter Ă  l’administration. 

 

Dès la publication des rĂ©sultats, nous avons adressĂ© une demande d'audience Ă  l'IA nous permettant ainsi d'Ă©changer avec eux sur la fin du premier mouvement et la mise en place de l'affectation des TRS et de la phase d'ajustement. 

 

Jeudi dernier, nous Ă©tions en relation Ă©troite avec les services de la DIPER et l’IEN-A pour leur faire remonter nos constations. Plusieurs erreurs, manifestement imputables Ă  une mauvaise manipulation du serveur par l'administration locale, ont Ă©tĂ© corrigĂ©es dans la journĂ©e. 

 

Jeudi soir, nous faisions part Ă  l’IEN-A de notre inquiĂ©tude quand Ă  une incohĂ©rence que nous avions relevĂ© : l’ordre des discriminants Ă  barème Ă©gal annoncĂ© sur la circulaire ne semble pas respectĂ©. 

L’IEN-A nous confirmait rapidement que c’était bien le cas, sans nous donner plus de dĂ©tails sur la procĂ©dure qu’il souhaitait adopter pour respecter les règles de la circulaire. Il nous informait qu’il nous donnerait plus de prĂ©cision lors de l’audience qu’il nous accordait suite Ă  notre demande au sujet du mouvement. 

 

Vendredi, nous constations que de plus en plus de collègues Ă©taient lĂ©sĂ©s par cette inversion de l’ordre des discriminants. Face Ă  l'urgence de la situation, le mouvement pouvant ĂŞtre figĂ© Ă  tout moment, nous avons adressĂ© un courrier au DASEN. 

Vendredi soir, nous avons Ă©changĂ© par tĂ©lĂ©phone avec le DASEN. Il nous a alors informĂ©s que les corrections liĂ©es aux discriminants sont en cours manuellement. 

Nous lui avons rappelĂ© qu’en tant que syndicat, nous sommes garants de l’équitĂ© de traitement des collègues et du bon respect des règles Ă©dictĂ©es par notre administration. 

 

Lundi, le mouvement n’est toujours pas figé. Nous constatons que les collègues qui ont été informés d’une évolution de leur affectation ne sont pas ceux relevant des incohérences de classement des discriminants...

Nous dĂ©cidons alors de relancer l’administration. 

Nous échangeons avec l’IEN-A qui reconnait qu’en effet, les règles de la circulaire n’ont pas été respectées. Cependant, malgré nos revendications, il ne changera finalement pas l’issue du mouvement !

 

Le SE-Unsa s’indigne de constater que l’administration assume si sereinement de figer un mouvement qui ne respecte pas les règles Ă©dictĂ©es par la circulaire dĂ©partementale. 

 

Si vous vous estimez lĂ©sĂ©s par le mouvement, il est possible de faire un recours auprès de l’administration. Vous trouverez en pièce jointe un courrier Ă  adresser Ă  l’Inspecteur d’AcadĂ©mie pour lui demander que votre situation soit rĂ©Ă©valuĂ©e dans le respect des règles Ă©dictĂ©es par la circulaire dĂ©partementale. Le courrier est Ă  adresser par mail Ă  ce.ia42-cabinet@ac-lyon.fr. Merci de nous adresser Ă©galement une copie (42@se-unsa.org) pour que nous puissions assurer le suivi des situations. 

 

Si des questions persistent, nous restons disponibles par mail 42@se-unsa.org et par téléphone 04 77 33 08 55.


 
 
 
 
ALC