SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de LYON - 26 RUE VERLET HANUS - 69003 LYON
Tél. 04 72 13 08 20 - Fax. 04 72 12 05 28 - ac-lyon@se-unsa.org

 
Carte scolaire pour la rentrée 2017, où en est on ?
Article publié le mercredi 11 janvier 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le Comité technique ministériel consacré aux mesures de rentrée 2017 s’est tenu jeudi 15 décembre au Ministère à Paris.
La dernière dotation de ce quinquennat confirme l’effort budgétaire important et indispensable inscrit dans la refondation de l’École.
 
Dans le premier degré :
  • 4311 emplois d’enseignants créés pour répondre notamment aux besoins suivants :
    • Prendre en compte l’impact de la démographie
    • Renforcer le dispositif plus de maîtres que de classes
    • Augmenter les moyens de remplacement notamment pour la formation continue
    • Accompagner les conventions ruralité (100 postes sur la dotation)
Dans le second degré
  • 4400 ETP d’enseignants créés avec un accent mis sur :
    • La poursuite de la mise en œuvre de la nouvelle grille horaire des collèges
    • La prise en compte de l’augmentation des effectifs d’élèves
    • Le financement des 500 formations nouvelles en LP et BTS
    • Un effort spécifique en faveur des lycées généraux et technologiques et professionnels les plus défavorisés.
 
On notera aussi la confirmation de création de 250 postes de CPE
 
Pour l’Unsa Éducation, la révision des critères objectifs d’attribution des moyens pour les préciser, les objectiver et les rendre plus pertinents a constitué un progrès. Nous ne cesserons pas de demander qu'au niveau intra académique, dans l'académie de Lyon,  des critères aussi précis et aussi transparents soient retenus.

L'académie de Lyon est plutôt bien dotée cette année encore. Avec 352 postes créés dans le 1er Degré, 281 dans le 2nd Degré et 12 postes de CPE, c'est une bonne nouvelle.

 
Cela dit,  la priorité au primaire et sa déclinaison via le plus de maitres que de classes et la scolarisation des deux ans dans des zones sensibles devront être amplifiées. En effet, les objectifs que le ministère s’étaient fixés n’ont pas été atteints.
 
D’autre part, la réforme du collège devra, elle aussi, être consolidée dans le temps. La réussite de nos jeunes ne peut pas se faire à moyens constants. L’Unsa Éducation sera attentive aux moyens consacrés aux marges professeurs dans les SEGPA. Ce sujet avait conduit à quelque flottement en 2016 qui ne sauraient se reproduire.
De même la question des lycées et des effectifs par classe en tension devra être traitée.
 
Pour l’Unsa Éducation, la réussite des élèves passe aussi par des enseignants formés, tant en formation initiale que tout au long de leur activité professionnelle. Cette formation continue aura été le parent pauvre de cette ambition refondatrice. Il y a maintenant urgence à avancer de façon très volontariste sur cette question.
 
La qualité de l’offre éducative et de la structuration du tissu scolaire en milieu rural prennent une importance cruciale. Les impacts de la démographie décroissante dans de nombreux territoires ou départements de notre académie et de notre pays nous contraignent collectivement à penser ou repenser l’école en milieu rural.
 
Cet élan nécessaire que nous venons de connaître,  même s’il s’accompagne de bémols, ne devra pas se fracasser, dans les semaines à venir, sur un mur rétrograde et revanchard au détriment des élèves les plus fragiles ainsi que des personnels et de leurs conditions de travail….

Pour un décompte académie par académie, cliquez ici.

 

 
 
 
 
ALC