SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de LYON - 26 RUE VERLET HANUS - 69003 LYON
Tél. 04 72 13 08 20 - Fax. 04 72 12 05 28 - ac-lyon@se-unsa.org

 
Le SE-Unsa obtient des amĂ©liorations dans la circulaire sur les missions des Profs Docs, mais veut aller plus loin !
Article publié le mercredi 23 novembre 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le SE-Unsa, depuis plusieurs annĂ©es, a fait de l’égalitĂ© entre les professeurs documentalistes et les autres professeurs des lycĂ©es et des collèges un axe fort de son action syndicale. Ă€ ce titre, la nouvelle circulaire sur leurs missions doit ĂŞtre l’occasion de reconnaĂ®tre la diversitĂ© des missions des professeurs documentalistes, et de renforcer leur rĂ´le pĂ©dagogique et Ă©ducatif.
 
Fidèles Ă  sa dĂ©marche syndicale constructive, le SE-Unsa a proposĂ© de nombreux amendements pour obtenir des avancĂ©es sur un texte initialement dĂ©sĂ©quilibrĂ© et incomplet : l’opposition  sans rien proposer n’est pas la meilleure façon de dĂ©fendre une conception ambitieuse du mĂ©tier de professeur documentaliste.
 
Ainsi, nous avons obtenu la mention « d’activitĂ©s d’enseignement Â» et de « co-enseignement Â» dans le titre I de la circulaire. Nous avons aussi demandĂ©, et obtenu, que la circulaire indique qu’ils pouvaient aussi exercer les fonctions de rĂ©fĂ©rent numĂ©rique comme les autres PLC.
De la même manière, nous avons obtenu que le préambule de la circulaire se réfère aux missions communes des enseignants du second degré, et que la politique documentaire proposée par le professeur documentaliste fasse l’objet d’une élaboration collective, avec l’équipe pédagogique des établissements.
 
Le groupe de travail ministĂ©riel du 16 novembre 2016, a Ă©tudiĂ© une nouvelle version de la circulaire. Nous avons de nouveau proposĂ© des modifications pour que les diffĂ©rentes parties de la circulaire s’articulent autour des entrĂ©es du rĂ©fĂ©rentiel de compĂ©tences de 2013, et qu'ainsi le titre I devienne « enseignant et maĂ®tre d’oeuvre de l’acquisition par tous les Ă©lèves d’une culture de l’information et des mĂ©dias Â» au lieu de seulement « maĂ®tre d’oeuvre de l’éducation aux mĂ©dias et Ă  l’information Â». L'administration a fait un bon accueil Ă  ces remarques. De mĂŞme, nous avons proposĂ© d’indiquer que le rĂ´le pĂ©dagogique et Ă©ducatif Ă©tait la première des missions du professeur documentaliste. Nous avons aussi proposĂ© qu’il soit fait mention des « savoirs en information – documentation Â» dans le cadre de l’éducation aux mĂ©dias et Ă  l’information.
 
Ă€ l’occasion de ce groupe de travail, nous avons Ă  nouveau indiquĂ©, et nous avons Ă©tĂ© les seuls, que ce travail de redĂ©finition des missions des professeurs documentalistes n’était qu’une première Ă©tape dans la revalorisation de leur mĂ©tier : l’égalitĂ© en matière de pondĂ©ration, de primes, et de perspectives de carrière (accès Ă  l'agrĂ©gation) est un combat que le SE-Unsa continuera Ă  mener.

 

 
 
 
 
ALC