SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de LYON - 26 RUE VERLET HANUS - 69003 LYON
Tél. 04 72 13 08 20 - Fax. 04 72 12 05 28 - ac-lyon@se-unsa.org

 
Comité de suivi de la Réfome du LGT et du bac, le SE-Unsa toujours exigeant
Article publié le mardi 1er octobre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Un comité de suivi ministériel a été créé à la demande du SE-Unsa pour identifier les difficultés qui peuvent survenir dans la mise en œuvre de la réforme du lycée GT et faire des propositions pour les résoudre.
Le SE-Unsa s’investira dans ce comité de suivi, dont la première réunion a eu lieu le 24 septembre, pour obtenir des avancées concrètes pour les personnels.
 
Une charge de travail croissante qui doit être reconnue
 
La réforme du lycée et du bac induit de nombreux changements pour les personnels, du point de vue pédagogique avec les nouveaux programmes et les nouveaux enseignements d’une part et du point de vue organisationnel avec l’introduction des spécialités à la place des séries dans la voie générale d’autre part.
Le SE-Unsa demande un accompagnement des équipes pour mettre en œuvre ce changement, avec du temps et des moyens pour permettre aux équipes de travailler ensemble.
 
La réforme prévoit de nouveaux types d’épreuves : la charge de travail pour la mise en œuvre d’épreuves communes de contrôle continu doit être reconnue par une indemnité spécifique alors que seules les épreuves terminales font pour l’instant l’objet d’une rémunération (nombre de copies ou nombre d’heures pour les épreuves orales).
 
Faire évoluer la mission de professeur principal
 
Le choix de spécialités par les élèves, en première et en terminale, a compliqué la constitution des emplois du temps, tant pour les élèves que pour les personnels.
Des ajustements devront être mis en œuvre, en limitant le nombre de combinaisons possibles par établissement, pour permettre la constitution de véritables équipes pédagogiques.
Pour le SE-Unsa, l’organisation des conseils de classe et le suivi des élèves doivent être repensés.
 
Au-delà de ces ajustements, dans un lycée plus modulaire et plus individualisé, chaque élève doit être mieux accompagné pour ne pas creuser les inégalités et le modèle « une classe, un professeur principal » doit être adapté.
Le SE-Unsa revendique un enseignant-référent pour environ 15 élèves, appartenant ou pas au même groupe-classe et un temps identifié et financé dans l’emploi du temps pour mettre en œuvre le suivi et l’accompagnement.
 
Quels ajustements pour faire réussir la réforme ?
 
La réunion du premier comité de suivi a permis de fixer la feuille de route de cette instance et le SE-Unsa vous propose de faire remonter la situation dans votre établissement, à travers notre enquête de rentrée, pour préparer les réunions suivantes.
 
Le SE-Unsa portera ses revendications pour une réforme du lycée et du bac utile aux élèves :
  • des programmes moins lourds qui intègrent des compétences transversales, et des épreuves cohérentes avec les objectifs affichés
  • une allocation de moyens qui ne met pas en concurrence l’offre d’options et l’accompagnement des élèves (dédoublements, accompagnement personnalisé)
  • la création de groupes d’enseignements de spécialités correspondant aux demandes des élèves

 

 
 
 
 
ALC