SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de DIJON - 6 BIS RUE PIERRE CURIE - 21000 DIJON
Tél. 03 80 55 50 36 - Por. 06 28 59 04 66 - ac-dijon@se-unsa.org

 
EspĂ© : Des rĂ©ponses concrètes. Vite !
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Depuis la rentrĂ©e, la pression monte dans de nombreuses EspĂ©. Le cadre rĂ©glementaire articule une formation professionnelle pour tous mais aussi adaptĂ©e au cursus et parcours antĂ©rieurs de ceux qui dĂ©tiennent dĂ©jĂ  un master ou en sont dispensĂ©s. Pour autant, des discours sur le terrain persĂ©vèrent dans la rigiditĂ©. Après dĂ©jĂ  plusieurs interventions auprès du ministère qui ont trouvĂ© des rĂ©ponses toujours rassurantes mais suivies de peu d’effets, le SE-Unsa Ă©crit solennellement Ă  la Ministre pour demander de toute urgence des clarifications. Dans le mĂŞme temps, les sections du SE-Unsa continuent d’intervenir localement auprès des EspĂ© qui joueraient de leur autonomie.

Rappeler que les stagiaires dĂ©jĂ  dĂ©tenteurs d’un master n’ont pas Ă  accomplir toutes les formations du cursus Meef, comme le fait le ministère, laisse planer beaucoup trop de doutes. Il faut des rĂ©ponses concrètes, vite !

 

 

Madame la ministre,

 

Alors que les lauréats de la dernière session de concours inaugurent la formation en alternance voulue par la loi de refondation, nous vous alertons sur la tension qui règne dans de trop nombreuses Espé.

 

La rĂ©forme de la formation que nous avons soutenue a pour objectif l’acquisition de compĂ©tences professionnelles et l’entrĂ©e progressive dans un mĂ©tier qui s’apprend. Pour les enseignants et CPE stagiaires, cette annĂ©e est celle de la transformation de leur succès au concours en rĂ©ussite de leur projet professionnel avec la titularisation Ă  la clĂ©. Pourtant, la mise en Ĺ“uvre locale de la rĂ©forme de la formation suscite lĂ©gitimement beaucoup d’inquiĂ©tudes en laissant planer le spectre de leur Ă©chec. Des informations erronĂ©es ici, des exigences incohĂ©rentes lĂ  en sont la source.

 

Les laurĂ©ats de la dernière session de concours effectuent d’une part un 

service

 Ă  mi-temps dans les Ă©coles et les Ă©tablissements et d’autre part, suivent une formation dans les EspĂ©. Bien que celle-ci et les exigences qui en dĂ©coulent, selon les statuts et circulaires,  doivent-ĂŞtre adaptĂ©es aux diffĂ©rents profils, force est de constater que dans de nombreuses acadĂ©mies ce n’est pas le cas. En effet, alors que de nombreux stagiaires remplissent dĂ©jĂ  la condition de diplĂ´me nĂ©cessaire Ă  leur titularisation  ou en sont dispensĂ©s (parents de trois enfants, sportifs de haut niveau..), des EspĂ© cultivent une pression injustifiĂ©e et exigent formellement la validation partielle ou totale du nouveau master MEEF.

Après plusieurs interventions nationales et locales de notre part, nous attendons maintenant que vous apportiez toutes les clarifications nécessaires pour que l’année de stage se déroule de façon apaisée. C’est le gage d’une formation de qualité. Elle est fondamentale pour l’avenir de notre École.

 
 
 
 
ALC