SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de DIJON - 6 BIS RUE PIERRE CURIE - 21000 DIJON
Tél. 03 80 55 50 36 - Por. 06 28 59 04 66 - ac-dijon@se-unsa.org

 
Le SE-UNSA appelle à la grève le 27 septembre 2011
Article publié le jeudi 25 août 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Depuis 4 ans, le Ministère de l’Education nationale a supprimé plus de 52 000 postes.

Le dogme du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux met l’Ecole publique à genoux, ne lui permettant plus d’assurer ses missions de Service public.

 

Les personnels de l’Education, les parents et les jeunes se sont mobilisés régulièrement au cours de cette année pour dénoncer les 16 000 nouvelles suppressions de postes effectives à la prochaine rentrée scolaire alors même que plus de 60 000 élèves supplémentaires sont attendus. Ces suppressions dégradent toujours plus les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels.

 

La campagne publicitaire sur les recrutements lancée par le Ministre de l’Education nationale sonne comme une provocation d’autant que la préparation du prochain budget prévoit de nouvelles suppressions d’emplois et ne voit dans le système éducatif qu’un gisement d’économies.

 

Le gouvernement actuel cherche Ă  tromper l’opinion en affirmant sans cesse que l’on peut faire « plus avec moins Â». Dans les faits, la France est un des pays qui investit le moins dans son Ă©ducation et donc dans l’avenir.

 

En plus de la question fondamentale des postes, la politique éducative, l’avalanche de mesures inadaptées, incohérentes et précipitées maintiennent un système éducatif inégalitaire qui aggravent l’échec scolaire.

 

La nécessité d’une toute autre politique éducative passe aussi par un budget plus volontaire. Pour cela, Le SE-UNSA avec les organisations UNSA Education, mais aussi CGT, FSU, SGEN-CFDT, appellent les personnels de l’Education nationale et de l’enseignement agricole publique à se mettre en grève le 27 septembre prochain. Nous exigeons l’arrêt des suppressions d’emplois, une modification profonde du prochain budget et une transformation démocratique du système éducatif afin d’assurer la réussite de tous les élèves.

 

Aujourd’hui plus que jamais, notre pays a besoin d’un système éducatif qui s’attaque réellement aux inégalités scolaires et traite la situation des élèves en grande difficulté.

 

D’après le communiqué interfédéral

Pour le SE-UNSA académique

Pier-Cyril Chevalley

 

 

 
 
 
 
ALC