SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de DIJON - 6 BIS RUE PIERRE CURIE - 21000 DIJON
Tél. 03 80 55 50 36 - Por. 06 28 59 04 66 - ac-dijon@se-unsa.org

 
DNB 2021 : il faut annuler les Ă©preuves terminales !
Article publié le mardi 23 mars 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
La crise sanitaire n’en finit pas de s’étendre sur l’ensemble de l’annĂ©e scolaire et elle a eu des consĂ©quences diffĂ©rentes pour les Ă©lèves selon les rĂ©gions dans lesquelles ils se trouvent : classes fermĂ©es, Ă©lèves et personnels en situation d’isolement, confinements locaux…
Pour le SE-Unsa, il faut, comme l’an dernier, dĂ©livrer le brevet sur la base du contrĂ´le continu pour que la fin de l’annĂ©e soit sereine et utile tant pour les Ă©lèves que pour les personnels et pour assurer l’égalitĂ© de traitement des Ă©lèves sur tout le territoire.
 
Utiliser le contrôle continu comme l’an dernier
 
Soyons rĂ©alistes, les Ă©preuves terminales du diplĂ´me national du brevet ne peuvent pas permettre, cette annĂ©e, d’assurer des conditions d’égalitĂ© entre les Ă©lèves : des ajustements de programmes et de sujets ne peuvent pas prendre en compte les absences des Ă©lèves cas contact, dont les classes ont fermĂ©, dont les professeurs ont Ă©tĂ© malades, ou qui se trouvent dans des acadĂ©mies confinĂ©es, comme Ă  Mayotte.
Plus largement, les élèves et les personnels ont vécu une année difficile, marquée par la tension de la société, les protocoles sanitaires contraignants et le stress d’un monde bouleversé, et notre ministère doit le prendre en compte.
 
Le choix du contrôle continu doit être fait dès maintenant pour permettre aux établissements de consacrer la fin de l’année aux apprentissages et donner plus de temps à l’accompagnement des élèves en difficulté.
 
L’an dernier, les moyennes annuelles des disciplines évaluées au brevet ont été utilisées, alors que de nombreux établissements fonctionnent sans notes ce qui a mis en difficulté certaines équipes.
 
L’avis du SE-Unsa
Pour le SE-Unsa, le positionnement des élèves sur les différentes composantes du socle devrait permettre de délivrer le brevet, en donnant plus de temps aux équipes pour organiser les conseils de classe qui assurent ce positionnement.
 
Et si on supprimait les Ă©preuves terminales du DNB ?
 
L’an dernier, grâce au recours au contrĂ´le continu, les collèges ont pu assurer l’accueil des Ă©lèves tout au long du mois de juin. Une vraie reconquĂŞte !
Depuis la mise en place de nouveaux programmes disciplinaires organisés autour du socle commun de connaissances, de compétences et de cultures en 2016, les épreuves du DNB, dont la définition changeait quasiment tous les ans, apparaissaient déconnectées, en décalage avec l’esprit interdisciplinaire des différentes composantes du socle.
 
L’avis du SE-Unsa
Pour le SE-Unsa, la crise sanitaire est l’occasion de franchir une étape supplémentaire dans l’évaluation des élèves au collège.
Est-ce intĂ©ressant de reproduire le modèle d’un mini-bac alors que le travail d’équipe entamĂ© depuis 2016 a permis d’ébaucher des Ă©chelles de positionnement des Ă©lèves qui permettent de dĂ©finir un nouveau modèle d’évaluation de fin de collège ? Le rite de passage que constituait le brevet pourrait ĂŞtre assurĂ© par l’organisation de l’épreuve orale, sur la base de projets liĂ©s aux parcours qui trouveraient lĂ  un dĂ©bouchĂ©.

 

 
 
 
 
ALC