SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
Carte scolaire 1er degrĂ© : une dotation peut en cacher une autre…
Article publié le lundi 8 février 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le Comité Technique Académique (CTA) du 27 janvier 2016 a acté une dotation de 206 ETP (Equivalent Temps Plein) pour la rentrée 2016 dans le département de l’Hérault. Or, le document de travail envoyé aux organisations syndicales sur la répartition de ces postes n’en laisse apparaitre que 181… Le SE-Unsa 34 a donc cherché une explication sur ces 25 postes manquant.

Après recherches, le département de l'Hérault serait en excédent de postes par rapport aux dotations de ces dernières années.

D'après les services, ces postes dits en « sur-implantation Â» reprĂ©sentent une « dette Â» du dĂ©partement gagĂ©e sur les cartes scolaires successives mais jamais "remboursĂ©e". Selon le scenario le plus probable, il semble que cette dette soit le fruit des annĂ©es 2008 Ă  2012 durant lesquelles de nombreux postes ont Ă©tĂ© supprimĂ©s dans l’Education Nationale. Le dĂ©partement de l’HĂ©rault, continuant d’accueillir en moyenne entre 1000 et 1500 Ă©lèves de plus chaque annĂ©e, s’est vu dans l’obligation de vivre « Ă  crĂ©dit Â» afin que le service Public d’Education puisse ĂŞtre maintenu sur l’ensemble du territoire dans des conditions acceptables.

Ces 25 postes sont vraisemblablement le fruit d’un cumul de surconsommation sur 4 à 5 années.

Les dotations de ces dernières années, et particulièrement celle de 2016, ayant permis un rattrapage, le département de l’Hérault a été sommé par le rectorat de remettre les compteurs à zéro pour repartir sur des bases saines.

Pour le SE-Unsa 34, si le retour à une situation claire et transparente est un objectif louable, cette "ponction" sur la dotation 2016 n'est pas la bienvenue. Elle vient s’ajouter aux problèmes de gestion des personnels 1er degré déjà dénoncés par le SE-Unsa 34 (remplacement, contractuels,…) et qui laissent apparaitre un département à la dérive navigant au gré des vents dans l’opacité la plus totale.

Le SE-Unsa regrette que l'administration n'ait pas tenu l'ensemble des représentants du personnel informé de cet état de fait.

Il est maintenant temps de "reprendre les commandes" du dĂ©partement dans la transparence et le respect des personnels. Les enseignants de l'HĂ©rault peuvent compter sur le SE-Unsa pour y veiller.

 

 
 
 
 
ALC