SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
1D. AESH Handiscol : Travailler plus, sans gagner plus ?!
Article publié le mardi 15 mai 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les AESH ont appris par courrier ou pour certain.e.s, par personne interposée, qu'on leur demanderait de faire trois heures de plus par semaine à partir de la rentrée prochaine... Les éléments de décryptage, l'analyse et l'intervention du Se-UNSA.

Lorsqu'on ouvre le dossier HANDISCOL, il faut sortir les rames et s'armer de patience... A l'heure où nous publions cet article, nous posons des conditions et des questions... Nous n'avons pas les réponses !

Rappelons tout d'abord que la CDDĂ©isation promise par François Hollande, si elle a le mĂ©rite de se mettre en oeuvre comme prĂ©vu, se fait Ă  marche lente :  au plan national, chaque annĂ©e, depuis 3 ans, 11 000 AVS (en contrat de droit privĂ©) passent en contrat d'AESH (de droit public) jusqu'Ă  ce qu'il n'y ait plus de contrats aidĂ©s sur la mission handiscol.

Mais selon la date Ă  laquelle les contrats d'AESH ont Ă©tĂ© signĂ©s, ils pouvaient porter sur 20 ou 24 heures et avec des dispositions très diffĂ©rentes. 

Selon notre secteur juridique national, certains contrats ne sont pas conformes aux textes, alors nous avons interrogé la DSDEN.

On nous indique, que si on multiplie 24 heures par 36 semaines, on n'atteint pas le nombre d'heures prévu par les contrats (souvent 996 heures).

En d'autres termes, depuis plusieurs années, les AESH font moins d'heures que le temps pour lequel elles.ils sont payé.e.s.

Pour un contrat qui stipule 996 heures annuelles, les AESH ne  font que 864 heures (36 semaines de 24 heures).

Le secteur juridique nous indique en effet dans ce cas prĂ©cis, elles.ils devraient faire 122 heures de plus. Qu'on est bien sur des emplois Ă  temps partiel qui correspondent Ă   62 % (un temps-plein compte 1607 heures annuelles). Les congĂ©s payĂ©s, sont Ă  prendre sur les 16 semaines de congĂ©s scolaires. 

Pour le Se-UNSA, s'il faut effectivement régulariser la situation, l'administration doit respecter deux conditions :

  • On ne saurait confier Ă  un.e AESH des missions en dehors du champ du handicap. On ne peut, contractuellement, vous demander d'effectuer des tâches administratives (et de cette manière, compter sur les AESH pour compenser la suppression des aides administratives en contrat aidĂ©).
  • Ce temps additionnel doit ĂŞtre annualisĂ© et consacrĂ© Ă  du temps d'E.S.S., Ă  des conseils, de la concertation, des rĂ©unions, des sorties scolaires, des manifestations, etc

​Nous continuons de dialoguer sur ces questions avec la DSDEN pour faire entendre vos droits. Nous vous tiendrons informé.e.s prochainement des suites que nous envisageons si nous ne sommes pas entendus. Affaire à suivre lors de la CAPD du 25 mai prochain probablement.

 
 
 
 
ALC