SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Du dĂ©filĂ© du 1er mai Ă  la grève du 22, il n’y a qu’un pas... un pas en avant !
Article publié le jeudi 10 mai 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Nous attendions un 1er mai susceptible d'impulser une dynamique pour l'appel à la grève du 22 mai... Eh bien, il fut au-delà de nos attentes, ce défilé, malgré la pluie et le froid. Faut-il y voir les signes annonciateurs d'une mobilisation exceptionnelle pour l'appel unitaire à la grève le 22 mai ?! Il le faudra ! Pour marquer une prise de conscience... Pour que ce ne soit pas une grève de plus.

Rendez-vous pour manifester : mardi 22 mai Ă  15 heures devant l'entrĂ©e principale des Jardins de La Fontaine pour se rendre Ă  la PrĂ©fecture. 

Depuis le point de rassemblement de l'Unsa, vue sur la place des Carmes et Julie REDLER (SG Unsa et Secrétaire Ecole Se-Unsa) qui s'adresse au millier de manifestant.e.s

Rien Ă  voir avec les timides rassemblements des annĂ©es passĂ©es. un bon millier de manifestants a marchĂ©, malgrĂ© une mĂ©tĂ©o hivernale, de la place des Carmes Ă  la prĂ©fecture. Du coup, le "petit" parcours qui devait mener Ă  la prĂ©fecture par le boulevard Amiral Courbet, a Ă©tĂ© dĂ©tournĂ© pour faire le "grand tour", qui rejoint la mĂŞme destination mais en sens inverse par les boulevards Gambetta et Victor Hugo.

Ce traditionnel moment de solidaritĂ© entre tous les travailleurs, a pris la forme d'une expression plus large d'interpellations des diffĂ©rentes corporations prĂ©sentes : enseignants, fonctionnaires, ferroviaires, policiers, hospitaliers, mais pas que... les travailleurs du privĂ©, des citoyens, des associations qui dĂ©noncent les expulsions de rĂ©fugiĂ©s, comme AIDEs qui continue de soutenir Moussa, ce "sans-papiers" guinĂ©en, menacĂ© par une mesure de reconduite Ă  la frontière.

Il faut dire que la tradition d'accueil de notre pays est mise à mal en ce moment, dans une indifférence qui frôle le mépris de la part des nos gouvernants...

Pour les enseignants de l'Unsa, notre présence avait une portée symbolique mais portait également un message : celui de professionnels en difficulté pour mener à bien leurs missions en raison de mesures non-concertées et en colère, en raisons de mesures injustes qui sont autant de régressions ; à contre-courant des avancées que nous avions durement négociées sous le quinquennat précédent (dégel/"regel" du point d'indice, jour de carence, report de PPCR, suppression des aides administratives, hausse de CSG non compensée, etc.)

Sur un certain nombre de ces dossiers l'’UNSA Fonction publique déplore une posture fermée et univoque du gouvernement mais surtout, une logique comptable qui considère les fonctionnaires comme UNE CHARGE alors qu'ils sont UNE CHANCE pour notre société !

C'est pourquoi l'UNSA appelle à la grève le 22 mai. Si le recours systématique à la grève n'est pas notre crédo, vous le savez, c'est le moyen de pression qui reste quand toutes les voies du dialogue ont été épuisées... En revanche, il appartient à chacun de décider de faire de cette journée unitaire, non pas une grève de plus, mais un temps fort qui marquera les consciences, l'opinion publique et surtout le gouvernement qui reste désespérément sourd à nos multiples interpellations...

Tout savoir sur le droit de grève

Tout savoir sur les raisons de la grève

 
 
 
 
ALC