SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de LYON - 26 RUE VERLET HANUS - 69003 LYON
Tél. 04 72 13 08 20 - Fax. 04 72 12 05 28 - ac-lyon@se-unsa.org

 
Lettre aux AED du 18 mars 21
Article publié le mardi 23 mars 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

 

Bonjour Ă  vous !

 

Je suis flexible adaptable polyvalent

J'acquiers l’expérience au contact de ces jeunes, je les surveille avec vigilance, je les encadre avec bienveillance, je les recadre avec fermeté, je les écoute avec respect, je les amène auprès des professionnels à même de prendre le relai, je les soutiens quand ils ne voient rien changer, je les accueille le matin et les regarde partir le soir

Qui suis-je ?

Je suis tous les petits soldats de la cour de récréation, des couloirs et des réfectoires, des salles de permanences bondées ou non, des portails qui s’ouvrent et se ferment sur l’espace-temps de l’établissement.

Je suis de celles et ceux qui voient, entendent et transmettent sans savoir ce qu’il advient de ce que je livre

Je suis de celles et ceux qui font patienter, temporisent et font passer les petites injustices

Je suis le témoin muet de la vie rêvée des ados esseulés

Je suis l’attentif surveillant de la vie réelle des ados heureux de se retrouver quand la COVID sépare et emmure les adultes

Je suis de celles et ceux qui vais chercher qui pourra tendre une main, ouvrir une porte

Je suis au bout du téléphone demandant chaque matin, chaque heure ce que devient l’ado qui s’oublie dans son lit, l’ado qu’on oublie dans sa vie

C’est mon mĂ©tier, observer, accompagner, alerter, solliciter encore et toujours le CPE  et faire patienter

Insister, ne pas baisser les bras, faire confiance aux équipes et attendre, faire attendre et attendre , c’est mon métier

Et ce métier je peux l’exercer 1 an 2 ans 3 ans 4 ans 5 ans 6 ans. Et …m’en aller

C’est une opportunité pour envisager une carrière quand je sais oui ce que je veux faire

C’est une expérience extraordinaire quand je perçois que les adolescents seront les adultes de demain et que je contribue à leur développement jour après jour silencieusement

C’est un métier quand déjà la deuxième année, je perçois mon professionnalisme, ma précision d’analyse, ma capacité d’intervention adéquate et mon investissement, grandir!

C’est un métier pour le-la Conseiller-ère Principal-e d'Éducation qui s’appuie avec confiance et délègue à celles et ceux qui de plus en plus se rendent indispensables

C’est un mĂ©tier d’expĂ©rience, de terrain, qui se forge au fil du temps, qui accomplit celles et ceux qui s’ancrent et deviennent ces indispensables au-delĂ  de la surveillance !

 

Mais qui m’entend ?

 

 Moi le professionnel, la professionnelle, que suis devenue au fil des annĂ©es et de mon investissement ?

Qui entend qu’il est celle ou celui qui s’est fait sa place dans un métier pas dans un établissement !

Dans un métier

Qui devons-nous convaincre !

Les adolescents ? c’est fait

Les parents ? Ils nous trouvent chaque jour et s’en rassurent

Les enseignants ? Ils s’appuient sur nous

Les CPE et les CE ? quand on est bon ils feraient tout pour nous garder….

 

Alors qui encore ?

Au ministère?

Monsieur Blanquer, des adolescents bien entourĂ©s n’est-ce pas la prioritĂ© ?

 

Aux cĂ´tĂ©s des CPE nous sommes les invisibles, avec eux, nous sommes votre armĂ©e, vos plus solides alliĂ©s, pour que les adolescents existent chaque jour aux yeux d’un autre

Sans obligation de rĂ©ussite, sans challenge du rĂ©sultat, en sĂ©curitĂ© !

 

C’est la vision de la force de l’encadrement éducatif choisi et investi qui doit

« dĂ© confiner Â» aussi !

 

Rentrez en projet messieurs du ministère et faites la part belle au terrain, enfin !

Allez chercher Conseillers-ères Principaux d'Éducation et Chefs-fes d'Établissement , Ă©coutez-les !

 

Gageons que vous offririez l’accès à un véritable métier à ces femmes et hommes investis et heureux de l’être depuis 6 ans.
 

Un jour viendra….

« Entrer dans le changement, c’est entrer dans un acte d’amour et de respect de soi avec la mĂŞme dĂ©licatesse et la mĂŞme gĂ©nĂ©rositĂ© que si vous accomplissiez un geste amoureux Â» Guy Corneau, le meilleur de soi

 

Prendre du temps au temps pour vous ?

Analyser les pratiques avec des collègues d’ailleurs ?

Passer des besoins aux désirs

Trouver la reconnaissance ?

Se sentir Ă©coutĂ© ?

Pourquoi ça ne serait pas ici et MAINTENANT ?

 

PROPOSITION pour une dernière RENCONTRE  

 

MARDI 25 MAI 2021

9h 17H

Autorisation spéciale d’absence à déposer toujours auprès du chef d’établissement 1 mois avant

                              Ensemble c’est possible !                                        

Un syndicat/ un CE / avec vous !

Le SE-UNSA

Rejoindre le SE-Unsa : c’est toujours le bon moment !

Collectivement, adhĂ©rer au SE-Unsa, c’est porter un projet de transformation de l’École publique et obtenir des moyens Ă  la hauteur de l’enjeu de la rĂ©ussite de tous. Ă€ titre individuel, c’est trouver informations, conseils et accompagnement dans les moments clĂ©s de votre parcours professionnel : mouvement, avancement, rendez-vous de carrière… : https://www.se-unsa.org/adh/index.html

                                                                                                                        Ă€ titre personnel, vous bĂ©nĂ©ficierez aussi des avantages d’un comitĂ© d’entreprise.

 

PLACE AUX INFOS PRATIQUES

 

Suspension du jour de carence, avancées et revendications de l’UNSA

L’état d’urgence prolongé, quelle signification pour les contractuels, et contrats AED AESH

PIAL et AESH quand l’intersyndical se trompe d’objet , l’Unsa revient Ă  l’objectif premier : les AESH et leur rĂ©munĂ©ration

Nouvelle circulaire PAI pour raisons de santĂ© : les AED doivent ĂŞtre informĂ©s 

 

BONNE LECTURE 

 

 Suspension du jour de carence jusqu’au 1er juin 2021, avancĂ©es et revendications

 

L'ESSENTIEL : 

Au CCFP du 8 mars 2021, le projet de dĂ©cret prolongeant la suspension du jour de carence du 31 mars au 1er juin 2021 a Ă©tĂ© adoptĂ© Ă  l’unanimitĂ© des OS prĂ©sentes et des employeurs publics.

 

Article sur le site externe : https://enseignants.se-unsa.org/Suspension-de-jour-de-carence-prolongation-jusqu-au-1er-juin-2021

 

 

L’état d’urgence prolongé, quelle signification pour les contractuels, et contrats AED AESH

 

L'ESSENTIEL : 

 

 L’état d’urgence sanitaire a Ă©tĂ© prolongĂ© jusqu’au 1er juin 2021. La pĂ©riode de l’état d’urgence sanitaire n’est pas considĂ©rĂ©e comme interruptive pour les contractuels, AED et AESH sans contrat pendant cette pĂ©riode

 

 

PIAL et intersyndicale ? l’ UNSA  est pour la meilleure rĂ©munĂ©ration des AESH

 

L’abandon des PIALs n’est pas notre mandat. MĂŞme si nous constatons des difficultĂ©s d’organisation dans plusieurs territoires suite Ă  l’installation des PIALs, nous attendons le bilan qui est annoncĂ© par le Ministère au CTMen du 17 mars. Nous Ă©tions pourtant favorable Ă  une mobilisation sous forme de rassemblement le 7 avril comme proposĂ© par la FSU, essentiellement sur la rĂ©munĂ©ration des AESH qui n’est pas Ă  la hauteur.. Nous n’écartons pas de nouvelles actions intersyndicales plus tard sur le champ des AESH.

Attention !!!Concernant les AESH, le SE-Unsa tient Ă  se distinguer des organisations syndicales qui les embarquant dans des actions qui ne correspondent pas Ă  leurs attentes. Nous, au SE-Unsa, nous poursuivrons notre syndicalisme utile avant tout auprès de ce public.

Nouvelle circulaire PAI pour raisons de santĂ© : les AED doivent ĂŞtre informĂ©s

 

La nouvelle circulaire remplace et abroge la circulaire n°2003-135 du 8-9-2003. Elle est annoncée comme une déclinaison de l’Ecole inclusive et de l’École promotrice de santé.

Cette circulaire vise Ă  :

-        apporter une rĂ©ponse globale Ă  l’accueil des Ă©lèves concernĂ©s dans l’établissement,

-        prĂ©voir la mise en place de soins ou la prise de mĂ©dicament,

-        mieux prendre en compte les consĂ©quences des pathologies (fatigabilitĂ©, dĂ©prime, …).

Cette circulaire ne se limite pas au cadre strictement scolaire. Elle concerne l’ensemble des structures collectives d’accueil d’enfants et d’adolescents et l’ensemble des temps de présence des élèves au sein des établissements et lieux d’accueil.

 

Simplification administrative :

-        PAI Ă©laborĂ© en concertation avec la famille et non plus seulement Ă  leur initiative mais toujours avec leur accord et en impliquant le jeune ;

-        PAI Ă©laborĂ© Ă  chaque entrĂ©e dans un Ă©tablissement pour la durĂ©e d’accueil au sein de l’établissement ;

-        PAI rĂ©visable, modifiable ou arrĂŞtĂ© Ă  la demande de la famille ;

-        PrĂ©cise les conditions d’éventuelles interventions mĂ©dicales ou paramĂ©dicales de partenaires extĂ©rieurs.

 

ResponsabilitĂ© :Le directeur d’école ou le chef d’établissement :

 

La responsabilitĂ© de l’application du PAI revient au directeur d’école dans le 1er degrĂ© et au chef d’établissement dans le second degrĂ©. En revanche, un travail collectif de l’ensemble des membres de la communautĂ© Ă©ducative est nĂ©cessaire avec l’appui apportĂ© par les personnels de santĂ© et d’action sociale aux Ă©quipes Ă©ducatives.

Iil/elle :

-        Informe la famille de la possibilitĂ© de mise en place d'un PAI et lui remet les documents relatifs au PAI et les contacts utiles.

-        Sollicite l'infirmier ou le mĂ©decin pour toute information ou conseil.

-        S'assure de l'Ă©laboration et de la mise en Ĺ“uvre du PAI, ainsi que de sa transmission aux partenaires concernĂ©s après sa signature.

-        Informe l'Ă©quipe de l'Ă©cole ou de l'Ă©tablissement, y compris les remplaçants, des PAI existants, et peut dĂ©signer une personne « ressource » chargĂ©e de la mise en place pĂ©dagogique du PAI et de son suivi.

-        Veille Ă  ce que le PAI et les mĂ©dicaments Ă©ventuels soient Ă  disposition dans un lieu partagĂ©, accessible par les adultes de l'Ă©cole ou de l'Ă©tablissement chargĂ©s de son application. Il engage les concertations nĂ©cessaires avec les partenaires afin de faciliter l'Ă©laboration et la mise en Ĺ“uvre du PAI sur tous les temps de prĂ©sence de l'enfant dans l'Ă©cole ou l'Ă©tablissement.

 

Les personnels enseignants :

-        prennent connaissance des PAI et des gestes techniques Ă©ventuellement prescrits,

-        doivent emporter les PAI et la trousse d’urgence en sortie,

-        assurent la mise en Ĺ“uvre du PAI en cas de sortie de l'Ă©cole ou de l'Ă©tablissement.

 

Personne ressource :

La circulaire indique qu’une personne ressource peut-être désignée pour la mise en place pédagogique et son suivi.

 

Secret médical, secret professionnel, obligation de discrétion professionnelle et données personnelles

 

Il est rappelé que tout partage de données à caractère personnel nécessite un consentement préalable explicite. Les informations partagées sont celles nécessaires à la coordination et à la continuité des soins (le diagnostic ne saurait être communiqué).

Tous les personnels concourant à l’accueil des élèves doivent être informés. Ils sont soumis à l’obligation de discrétion professionnelle concernant ces informations y compris en dehors de leurs heures de service.

L’affichage à la vue de tous des noms et des pathologies est strictement interdit.

 

Traitement mĂ©dical et soins d’urgence :

La circulaire indique que l’école ou l’établissement doit rendre possible la mise en œuvre des prescriptions médicales (oral, inhalé, auto-injonction ou tout autre forme d’administration simple). Les personnels à même d’effectuer certains gestes ou traitements particuliers sont précisés sur le document signé par le médecin de l’éducation nationale ou celui qui suit l’enfant. Dans certains cas, l’intervention de professionnels de santé peut être envisagée.

Les trousses d’urgence doivent être accessibles par tous les personnels, quel que soit le temps scolaire, péri ou extra-scolaire mais non accessibles aux élèves.

 

Les amĂ©nagements :

En dehors des dispositions relatives au soin et en fonction des ressources mobilisables,

Scolarité

Des amĂ©nagements de la scolaritĂ© et des conditions d’examens peuvent exister : amĂ©nagement de l’emploi du temps, temps supplĂ©mentaire pendant les Ă©valuations,…

Projet d’orientation

Le projet d’orientation doit être construit en fonction de l’état de santé de l’élève afin de lui permettre d’accéder à une formation en lien avec ses potentialités. Dans ce contexte, le professeur principal, le psychologue de l’éducation nationale et le médecin de l’éducation nationale peuvent être associés à ce projet. Pour certains élèves, il peut être demandé une dérogation de secteur ou une affectation prioritaire si l’établissement de secteur ne convient pas pour des raisons médicales.

EPS 

La circulaire précise que peuvent exister des certificats d’inaptitude partielle ou totale mais non des dispenses systématiques du cours.

Restauration collective 

La circulaire précise que le panier repas n’est pas l’option à privilégier afin d’éviter toute stigmatisation ou exclusion et que le PAI ne doit pas être utilisé pour permettre un régime alimentaire lié à des choix familiaux.

 

Communication :Les directeurs d’école en lien avec les IEN, les chefs d’établissement organisent la communication des informations Ă  destination de l’ensemble des personnels concernĂ©s et une rĂ©union d’informations avec les personnels mĂ©dicaux (mĂ©decins de l’éducation nationale, infirmière scolaire) doit ĂŞtre organisĂ©e le plus tĂ´t possible dans l’annĂ©e.

 

L’avis du SE-Unsa :La nouvelle circulaire vient clarifier un certain nombre de procĂ©dures et facilite les conditions de poursuite du PAI d’une annĂ©e Ă  l’autre. Elle vient Ă©largir la notion d’accompagnement dans l’esprit de l’École inclusive en permettant une approche globale de l’enfant sur l’ensemble de son temps de prĂ©sence dans les Ă©tablissements, en prenant en compte les besoins de l’enfant et de l’adolescent au-delĂ  de la question des soins (amĂ©nagement emploi du temps, temps de repos, orientation).

Pour autant, certains points auraient mĂ©ritĂ© d’être dĂ©veloppĂ©s ou clarifiĂ©s :

-        La question de la formation des personnels Ă  certains gestes techniques et au repĂ©rage de signaux d’alerte ;

-        Le rĂ´le et la responsabilitĂ© de la personne ressource ;

-        La question des documents internes Ă  l’établissement permettant la diffusion d’information et leur conformitĂ© avec le RGPD.

   

BONNE SEMAINE A TOUTES ET À TOUS

                          N’OUBLIEZ PAS, PENSEZ A VOUS !


 

     Catherine Millioz

seunsaaedlyon@gmail.com

 
 
 
 
ALC