SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de DIJON - 6 BIS RUE PIERRE CURIE - 21000 DIJON
Tél. 03 80 55 50 36 - Por. 06 28 59 04 66 - ac-dijon@se-unsa.org

 
Ecole-collège : une nouvelle organisation pour une meilleure continuitĂ©
Article publié le mercredi 4 septembre 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le Conseil SupĂ©rieur de l’Education rĂ©uni le 10 juillet a très largement soutenu (majoritĂ© des deux-tiers) deux textes-clĂ©s de la Refondation : les nouveaux cycles et le conseil Ă©cole-collège.

 

La scolaritĂ© Ă©cole-collège sera progressivement structurĂ©e en 4 cycles de 3 ans : cycle des apprentissages premiers (TPS/PS, MS, GS) ; cycle des apprentissages fondamentaux (CP, CE1, CE2) ; cycle de consolidation (CM1, CM2, 6ème) ; cycle des approfondissements (5ème, 4ème, 3ème)

  • RentrĂ©e 2014 : cycle des apprentissages premiers
  • RentrĂ©e 2015 : première annĂ©e des 3 autres cycles (CP, CM1, 5ème)
  • RentrĂ©e 2016 : deuxième annĂ©e des 3 autres cycles (CE1, CM2, 4ème)
  • RentrĂ©e 2017 : troisième annĂ©e des 3 autres cycles (CE2, 6ème, 3ème)

 

Le programme de formation sera refondĂ© en consĂ©quence, après que le Conseil SupĂ©rieur des Programmes aura redĂ©fini les compĂ©tences du Socle Commun. Ce nouveau programme entrera en application en mĂŞme temps que les cycles. L’annĂ©e Ă  venir sera une annĂ©e de travail et de consultation des enseignants sur ces nouveaux contenus. Le SE-Unsa a d’ores et dĂ©jĂ  fait la demande de temps dĂ©gagĂ© pour que les Ă©quipes puissent y travailler.

 

Les cycles de trois ans donnent un espace « large Â» sans orientation et sans redoublement pour une progression souple des apprentissages et un accompagnement du travail des Ă©lèves. Le cycle de consolidation assure une continuitĂ© et une cohĂ©rence des programmes entre Ă©cole et collège et devrait contribuer Ă  rĂ©duire la fractureprĂ©judiciable aux Ă©lèves les plus fragiles.

 

Le SE-Unsa a obtenu que la structure du conseil Ă©cole-collège soit suffisamment souple pour s’adapter Ă  tous les cas de figure sur le terrain. Les enseignants qui y participeront seront proposĂ©s par les conseils de maĂ®tres et le conseil pĂ©dagogique. Ils seront Ă  paritĂ© entre l’école et le collège et les travaux seront prĂ©sidĂ©s conjointement par le principal et l’IEN. Des commissions seront Ă©ventuellement mises en place sur des projets particuliers qui pourront ĂŞtre prĂ©sidĂ©es par des enseignants ou des CPE. L’existence de ces commissions dans un texte rĂ©glementaire est un point d’appui pour revendiquer la reconnaissance de l’investissement des personnels dans les discussions qui s’ouvriront Ă  l’automne sur les missions et services des enseignants.

 

En syndicat responsable, le SE-Unsa a alertĂ© le ministère sur la nĂ©cessitĂ© de ne pas ajouter des instances aux instances existantes sans une remise Ă  plat de l’ensemble des rĂ©unions statutaires auxquelles participent les enseignants. Il a Ă©tĂ© entendu puisque le ministère a retirĂ© son projet de conseils de cycle de consolidation et d’approfondissement qui faisaient double emploi avec le conseil pĂ©dagogique et le conseil Ă©cole-collège.

 

L’ensemble des syndicats de l’Unsa-Education a soutenu ces projets (syndicat des enseignants, des inspecteurs, des chefs d’établissement, des personnels administratifs, sociaux et de santĂ©).  Ils marquent une Ă©tape importante dans les Ă©volutions de notre système Ă©ducatif. Cependant, tout ne se joue pas dans les textes mais dans leur mise en Ĺ“uvre au quotidien. C’est pourquoi nous appelons Ă  une rĂ©forme intĂ©grĂ©e qui associe structures, contenus, formation initiale et continue, nouvelles pratiques et nouvelle organisation du travail des Ă©lèves et de tous les personnels et qui donne aux professionnels de l'Ă©ducation les moyens de la rĂ©ussite de tous les Ă©lèves.

 
 
 
 
ALC