SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de DIJON - 6 BIS RUE PIERRE CURIE - 21000 DIJON
Tél. 03 80 55 50 36 - Por. 06 28 59 04 66 - ac-dijon@se-unsa.org

 
Covid-19 : l’École garde les renforts de contractuels et d’AED
Article publié le dimanche 7 mars 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Les contractuels et AED recrutĂ©s exceptionnellement sont enfin rassurĂ©s sur leur sort : ils auront la possibilitĂ© de poursuivre leurs activitĂ©s. Ă€ ce titre, les rectorats ont commencĂ© Ă  les recontacter.
C’était une demande du SE-Unsa dès le mois de janvier 2021.
À chaque rencontre avec le ministère, le SE-Unsa a alerté sur la nécessité de prolonger les contrats de ces personnels indispensables pendant cette période de crise sanitaire.
Nos demandes auprès du ministère, des parlementaires, de la Fonction publique, ont enfin trouvĂ© un Ă©cho : le ministère a confirmĂ© avoir obtenu l’autorisation de renouveler ces contrats (environ 2000 contractuels 1er degrĂ© et 3000 AED).
 
Alors que, pour le SE-Unsa, il semble essentiel de couvrir la fin de l’année scolaire sans interruption, la situation est encore floue.
En effet, les contrats seraient « prolongĂ©s Â» jusqu’au 31 mai puis une « re-prolongation Â» jusqu’aux vacances d’étĂ© serait Ă  l’étude.

Les premiers témoignages récoltés suite aux contacts des rectorats avec les personnels jointes attestent de ce flou.

MalgrĂ© les demandes du SE-Unsa pour clarifier les conditions de rĂ©emploi, un certain nombre de questions restent en suspens :
 
  • Les anciens contrats sont-ils prorogĂ©s, ce qui permettrait que la pĂ©riode des congĂ©s scolaires d’hiver soit rĂ©munĂ©rĂ©e ? Ou un nouveau contrat sera-t-il proposĂ© Ă  la date de rĂ©embauche ?
  • Y aura-t-il la possibilitĂ© d’être maintenu·e sur les prĂ©cĂ©dentes affectations lorsque cela est possible ?
  • Y aura-t-il une nouvelle interruption des contrats pendant les vacances scolaires de printemps ?
L’avis du SE-Unsa
Ces annonces sont positives pour les personnels concernés comme pour l’École. Cependant davantage d’anticipation aurait permis une reprise plus sereine et montré plus de considération à des personnels déjà en situation précaire.

Pour le SE-Unsa les contrats doivent couvrir toute la fin de l’année scolaire, sans interruption, pour sécuriser à la fois le fonctionnement de l’École et la situation des personnels concernés.

 

 
 
 
 
ALC