SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de DIJON - 6 BIS RUE PIERRE CURIE - 21000 DIJON
Tél. 03 80 55 50 36 - Por. 06 28 59 04 66 - ac-dijon@se-unsa.org

 
PsyEN : il faut redonner de l’attractivitĂ© au mĂ©tier !
Article publié le vendredi 29 janvier 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
À l’initiative du G10 (qui regroupe des organisations syndicales, des associations professionnelles et des sociétés savantes) dont le SE-Unsa est membre, une réunion sur la formation initiale des PSyEN s’est tenue ce mercredi 27 janvier.
 
Une des conclusions de cette réunion est que trop de stagiaires PsyEN demandent un report de formation, voire démissionnent dès leur entrée dans le métier.
En outre, nous constatons un trop grand nombre de demandes de disponibilité après la titularisation.
C’est la difficulté de projection du caractère national des affectations des lauréats au concours et du mouvement qui semblent en cause.
 
 
Par ailleurs, les récents chiffres en termes d’inscription aux concours de recrutement des PsyEN ont montré une baisse des candidats (lire notre article).
 
Les manques ainsi générés sur le terrain, partiellement compensés par le recrutement de contractuels, rendent difficile l’exercice de la profession pour les titulaires en poste.
En effet, les secteurs non-couverts sont de plus en plus nombreux et engendrent une charge de travail doublée pour les titulaires qui doivent y intervenir, en plus de leur secteur d’affectation.
Le SE-Unsa déplore également qu’aucun accompagnement à la prise de fonction ne soit proposé aux contractuels. Pour les PsyEN EDO, cet accompagnement est néanmoins possible par les pairs au sein du collectif CIO.
 
L’avis du SE-Unsa
 
Il faut des moyens (financiers et humains) et une formation initiale et continue de qualité pour créer et alimenter les vocations.
Le travail des PsyEN EDA et EDO pendant les confinements que nous avons vécus a été essentiel, bien que leurs missions n’aient pas été définies et reconnues par le Ministère.
 
Il est urgent de redonner de l’attractivité au métier en permettant aux PsyEN d’exercer pleinement l’ensemble de leurs missions, mais également en créant des ponts entre les spécialités EDA et EDO. Une attractivité qui devra donc passer, nous l’appelons de nos vœux, par une équité financière.

 

 
 
 
 
ALC