SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de DIJON - 6 BIS RUE PIERRE CURIE - 21000 DIJON
Tél. 03 80 55 50 36 - Por. 06 28 59 04 66 - ac-dijon@se-unsa.org

 
Nouvel ES EPPCS : première Ă©bauche des programmes
Article publié le jeudi 21 janvier 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le Conseil supĂ©rieur des programmes s’est attelĂ© Ă  la rĂ©daction d’un projet de programme pour le nouvel enseignement de spĂ©cialitĂ© (ES) « Ă‰ducation physique, pratiques et culture sportives Â» qui va ouvrir Ă  la rentrĂ©e dans un Ă  trois lycĂ©es par acadĂ©mie. Le groupe de travail a Ă©changĂ© avec les organisations syndicales sur les grands principes qui pourraient organiser ce programme. 
 

L’objectif
 
Cet ES doit permettre d’envisager une diversitĂ© d’orientations dans l’enseignement supĂ©rieur au regard des projets personnels et professionnels et ouvrir sur les mĂ©tiers suivants : enseignement, entrainement sportif, mĂ©diation sociale, santĂ© et bien-ĂŞtre, management sportif, tourisme et loisirs sportifs, conception de matĂ©riels sportifs, gestion d’équipements sportifs, sĂ©curitĂ© et protection des personnes.

Il ne s’adresse pas Ă  des sportifs de haut niveau, spĂ©cialistes de la pratique d’un sport, mais cherche Ă  cultiver la polycompĂ©tence.

 
Les enjeux
 
Les enjeux de ce nouvel enseignement de spĂ©cialitĂ© sont triples : 
  • dĂ©velopper une expertise motrice dont le niveau de performance attendu sera supĂ©rieur aux attendus de l’enseignement obligatoire de l’EPS,
  • dĂ©velopper un regard critique sur sa pratique sportive mais aussi sur la culture sportive,
  • dĂ©velopper des compĂ©tences transversales notamment dans l’optique de l’orientation post-bac. 
 
Le contenu
 
L’accent est mis sur la pratique sportive qui permettra de développer des liens avec les apports théoriques.
 
Le programme doit articuler :
  • les apports pratiques qui reprĂ©senteront environ 2/3 du volume horaire avec au moins 7 Apsa dans les 5 champs sur 2 ans, 
  • les apports thĂ©oriques et mĂ©thodologiques (environ un quart de l’horaire)
Une partie du reste de l’horaire sera consacrĂ© Ă  un projet collectif en première et une intervention en terminale, probable support du Grand oral. Il subsistera un volume horaire « libre Â» Ă  la disposition des Ă©quipes (10 heures en première, 24 heures en terminale).
 
Le SE-Unsa accueille favorablement ce cadrage qui permet de rassurer les Ă©quipes dans la mise en place de cet enseignement tout en leur laissant la libre utilisation d’un volume horaire.
 
 
L’évaluation
 
L’évaluation de cet enseignement s’inscrit dans le cadre de l’évaluation des enseignements de spécialité avec des contraintes réglementaires fortes (épreuve écrite de 3 heures 30 et épreuve pratique/orale de 30 minutes).
 
L’évaluation écrite se fera sur un sujet national, en mars de l’année de terminale.
 
L’évaluation pratique/orale devrait permettre d’évaluer un candidat polycompĂ©tent, performant et critique. DiffĂ©rents scĂ©narios sont Ă  l’étude pour tenter de concilier Ă©quitĂ© entre les Ă©lèves, contraintes organisationnelles, libertĂ© de choix d’Apsa pour les Ă©lèves dans le cadre d’une Ă©valuation ponctuelle. 
 
Pour le SE-Unsa, la forme de l’évaluation pratique et orale est importante car elle peut peser sur l’enseignement en amont. Elle ne doit pas constituer un recul par rapport Ă  l’évaluation pratiquĂ©e en EPS. Le SE-Unsa revendique la reconnaissance de la spĂ©cificitĂ© de l’EPS dans un cadre contraint. 
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Le SE-Unsa accueille très favorablement la crĂ©ation de cet enseignement de spĂ©cialitĂ© qui est une bonne nouvelle pour les lycĂ©ens. Il juge très intĂ©ressantes les pistes prĂ©sentĂ©es par le groupe d’experts.

Cependant, le parcours est encore très long : avis du Conseil plĂ©nier sur le projet, consultation des enseignants, apprĂ©ciations du cabinet du ministre et de la Dgesco qui peuvent conduire Ă  des rĂ©Ă©critures, et enfin, avis du Conseil supĂ©rieur de l’Éducation !

 
Le SE-Unsa souhaite que ce programme soit bien conçu pour être porté en totalité par les professeurs d’EPS, qu’il respecte les finalités et les enjeux de la discipline et reconnaisse ses contraintes particulières.

 

 
 
 
 
ALC