SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de DIJON - 6 BIS RUE PIERRE CURIE - 21000 DIJON
Tél. 03 80 55 50 36 - Por. 06 28 59 04 66 - ac-dijon@se-unsa.org

 
Profond bouleversement de l’enseignement de l’EPS et de l’activité des associations sportives
Article publié le mercredi 4 novembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Suite au nouveau protocole sanitaire en vigueur Ă  la reprise du 2 novembre 2020, le ministère a publiĂ© une fiche thĂ©matique « repères pour l’organisation de l’EPS Â». Elle permet de cadrer clairement ce qui est autorisĂ© et ce qui est proscrit en EPS mais aussi d’apporter des prĂ©cisions sur la pratique sportive durant le temps pĂ©riscolaire (associations sportives -AS- et sections sportives).
 
Nouveau cadre sanitaire, nouvelle organisation de l’EPS
 
Comme l’introduit la fiche du ministère, « les professeurs des Ă©coles, les professeurs d’EPS sont compĂ©tents pour adapter leur organisation, leur enseignement et leur projet pĂ©dagogique aĚ€ ces conditions sanitaires Â».
Ainsi dans les académies, cette volonté ne doit pas se traduire par des consignes plus restrictives ou injonctives car pour le SE-Unsa à l’impossible nul n’est tenu.
 
Pour le SE-Unsa des vigilances doivent ĂŞtre apportĂ©es :
 
Si les installations sportives ne permettent pas d’accueillir dans le respect du protocole l’ensemble du groupe classe alors le dédoublement doit être proposé sans réduire le volume hebdomadaire de l’EPS pour les élèves et dans le respect des ORS des enseignants.
 
La protection des personnels durant la pratique de l’EPS avec des élèves non masqués
 
Face à l’absence d’accord entre les autorités sanitaires quant à la capacité des masques actuellement fournis par l’employeur de protéger les personnels face à des élèves non masqués, le SE-Unsa demande que le principe de précaution s’applique.
Le SE-Unsa demande que ces personnels bénéficient de masque à usage unique répondant à minima à la norme NF EN 14683 et non de masque grand public.
 
Des installations adaptées pour une pratique sportive épanouissante et indispensable
 
L’absence d’installations sportives disponibles pour accueillir un groupe classe, ajoutée aux conditions hivernales et à la fermeture des vestiaires collectifs va complexifier l’organisation de l’EPS et des activités de l’AS pour proposer une pratique physique épanouissante à moyen terme.
 
Bouleversement de l’activitĂ© des AS 
 
Des créneaux d’AS par classe ou groupe classe (déjà existant au sein de l’établissement) peuvent être mis en place à condition que l’organisation scolaire déjà sous tension le permette (temps de restauration, ramassage scolaire).
La mise en place de cette nouvelle organisation (interdisant le brassage de plusieurs groupes d’élèves) nécessite des temps de concertation entre l’équipe EPS et le chef d’établissement.
 
Pour le SE-Unsa, la pratique sportive par le biais de l’EPS et des activités proposés à l’AS concourt à l’épanouissement des élèves, favorise la confiance en soi et développe l’esprit d’équipe, des valeurs qui prennent tous les sens dans un contexte déjà strict et de défiance vis-à-vis de la gestion de la crise.
 
L’essentiel de la fiche thématique
 
L’EPS une pratique nĂ©cessaire dans le respect des règles sanitaires renforcĂ©es :
  • Accueil de tous les Ă©lèves, Ă  tous les niveaux et sur l’ensemble du temps de scolaire.
  • Lavage des mains avant et après la sĂ©ance, Utilisation de gel hydro-alcoolique rĂ©gulière et frĂ©quente lors d’utilisation de matĂ©riel.
  • Port du masque systĂ©matique quand l’élève ne pratique pas (juge, arbitre, observateurs,…) et dans la mesure du possible distanciation d’un mètre pour les Ă©lèves en position statique.
  • Distanciation physique de 2m minimum obligatoire durant la pratique sportive, seules les activitĂ©s permettant de respecter cette distanciation peuvent ĂŞtre pratiquĂ©s.
  • ActivitĂ©s proscrites : Les activitĂ©s, les formes de pratiques ou les organisations qui impliquent des contacts directs entre Ă©lèves.
  • Utilisation des installations sportives (Ă©quipements extĂ©rieurs, gymnase et piscine dans le respect du protocole applicable Ă  chaque piscine et du nombre d’élèves par ligne d’eau)
  • Si le recours aux vestiaires est inĂ©vitable, l’utilisation doit se faire dans le respect du protocole sanitaire applicable.
  • Utilisation de matĂ©riel partagĂ© par les Ă©lèves d’une mĂŞme classe ou d’un mĂŞme groupe classe possible et dĂ©sinfection du matĂ©riel rĂ©gulière. (Port du masque, distanciation, aĂ©ration, dĂ©sinfection, etc)
  • L’évaluation de l’EPS au collège : pas de pression excessive sur la classe de 3ème.
  • L’évaluation certificative au lycĂ©e : possibilitĂ© d’évaluer exceptionnellement sur 2 APSA au lieu de 3 en lycĂ©e gĂ©nĂ©ral et technologique ou lycĂ©e professionnel.
  • La pratique sportive sur le temps pĂ©riscolaire :
    • Les activitĂ©s de l’AS, des sections sportives et des sections d’excellence sportive sont maintenues si elles ne brassent pas plusieurs groupes d’élèves.
    • Les rencontres entre les Ă©tablissements ou entre diffĂ©rents groupes d’élèves sont proscrites.
  • En cas de fermeture d’établissement :
    • Utilisation des ressources disponibles sur les sites acadĂ©miques et sur les espaces numĂ©riques Ă  destination des Ă©lèves (ENT). Le retour en prĂ©sentiel permettra de rĂ©guler les pratiques.
    • Pratique de l’EPS avec des consignes prĂ©cises du travail Ă  rĂ©aliser par l’utilisation de cahier de textes numĂ©riques et ENT de l’établissement. DĂ©velopper la capacitĂ© des Ă©lèves Ă  s’engager dans un travail EPS de manière autonome et dans le respect des consignes apportĂ©s par l’enseignant.
Pour le SE-Unsa, cette fiche thématique a le mérite d’apporter un cadrage clair à une situation inédite. A l’approche de conditions hivernales plus difficiles, le SE-Unsa reste vigilant à la problématique des installations sportives comme un véritable frein à une pratique sportive épanouissante.

 

 
 
 
 
ALC