SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de DIJON - 6 BIS RUE PIERRE CURIE - 21000 DIJON
Tél. 03 80 55 50 36 - Por. 06 28 59 04 66 - ac-dijon@se-unsa.org

 
PLP : un premier bilan de rentrĂ©e
Article publié le vendredi 16 octobre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Une grande fatigue des personnels

Un peu plus d’un mois après la reprise, les constats sont unanimes: les personnels sont dĂ©jĂ  au bord de l’épuisement. La crise sanitaire et les protocoles sanitaires ont sĂ©rieusement bousculĂ© nos habitudes de travail et notre exercice du mĂ©tier. Au-delĂ  de la fatigue physique c’est une sĂ©rieuse pression qui pesait sur les Ă©paules des personnels en ce dĂ©but d’annĂ©e. En bout de chaĂ®ne, les enseignants ont dĂ» faire face Ă  ces nouveaux dĂ©fis dans une vĂ©ritable cacophonie gouvernementale. Entre ordres et contre-ordres, ils ont souvent Ă©tĂ© contraints de s’adapter sur le terrain. Dans ce contexte inĂ©dit, Les PLP ont dĂ» continuer Ă  dĂ©rouler l’exigeante Transformation de la Voie Professionnelle. De nouvelles donnĂ©es comme le dĂ©veloppement de l’apprentissage sont venues alourdir une charge de travail dĂ©jĂ  consĂ©quente.  

Une rentrée confuse

Les annonces se sont multipliées, parfois sans concertations préalables. Par exemple, des doutes subsistaient quant à la suppression de la certification intermédiaire. Le comité de suivi l’a confirmé et les collègues seront ravis d’apprendre que les textes sortiront rapidement. Mais les professeurs ont pu constater également, au gré de la lecture d’une Foire aux Questions que le protocole de suivi de stage pouvait être révisé dans chaque établissement.

Un manque de moyens Ă  plusieurs niveaux

Cette idée fait consensus chez les représentants des personnels. En effet, les DHG n’ont pas été suffisamment abondées en matière d’heures complémentaires. De plus, les grilles horaires ne tiennent pas compte des besoins des matières générales pour la réalisation du chef d’œuvre en bac pro. En outre, les collègues ont besoin de temps de concertation. Le temps octroyé pour la co-intervention est insuffisant et le déploiement de la TVP sur tous les niveaux l’an prochain fait craindre le pire en termes de charge de travail et de constitution des emplois du temps.

 
 
 
 
ALC