SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de DIJON - 6 BIS RUE PIERRE CURIE - 21000 DIJON
Tél. 03 80 55 50 36 - Por. 06 28 59 04 66 - ac-dijon@se-unsa.org

 
ComitĂ© de suivi de la voie pro : premières pistes de travail
Article publié le vendredi 16 octobre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le premier Comité de suivi sur la réforme de la voie professionnelle a eu lieu ce mercredi 7 octobre. Voici les principaux points abordés.
 
Crainte d’un développement non maîtrisé de l’apprentissage
 
On constate trop de situations variables d’une académie à l’autre et parfois même d’un établissement à l’autre…
D’une part, la rémunération et la prise en charge des apprentis ne sont également pas cadrées nationalement. Sur ce point, les collègues craignent que leur statut ne finisse par être remis en cause.

Pour le SE-Unsa, des garanties doivent être apportées avec un vrai cadre national basé sur des textes réglementaires. Les PLP doivent être confortés dans l’exercice de leur métier par le biais d’outils et de formations adaptés à cette pédagogie singulière de l’alternance.
 
Conférence des diplômes et carte des formations
 
Une réflexion a été engagée sur le contour des diplômes existants et la définition des nouveaux diplômes. La tendance est à la coloration des diplômes afin de s’adapter aux demandes du terrain et aux réalités économiques locales. Des dizaines de démarches ont d’ailleurs été mises en œuvre sur le territoire. La répartition de ces expérimentations est très inégale. Une note de service pourrait venir cadrer ces colorations, ce serait particulièrement utile et sécurisant.
 
En janvier 2021 la carte des formations devrait tenir compte de tous ces éléments pour mieux équilibrer et dynamiser l’offre. C’est ainsi que le ministère se félicite du transfert des places de Gestion-Administration vers le Commerce ou le Transport-Logistique.
 
Toutefois, un sérieux doute subsiste sur la réalité du transfert des places de certaines filières à moyen et long termes dans le cadre des familles de métiers. L’expérience sur le terrain s’avère difficile dans plusieurs familles de métiers, notamment GATL ou Travaux publics qui peinent toujours à se montrer attractive.
 
Au SE-Unsa, nous considérons après ce premier comité de suivi qu’il conviendrait de passer la vitesse supérieure en actant l’allocation de moyens substantiels en temps et en argent pour assurer une mise en œuvre dans un cadre apaisé et susciter l’adhésion de tous les personnels.

Le prochain comité programmé le 2 décembre abordera de manière plus précise la question de l’apprentissage.

 
 
 
 
ALC