SECTION SE-Unsa de la HAUTE SAVOIE - BOURSE DU TRAVAIL - 7 RUE DU MOLE - 74100 ANNEMASSE
Tél. 04 50 39 73 85 - Por. 06 16 90 33 54 - 74@se-unsa.org

 
Protection sociale complĂ©mentaire : enfin une prise en charge de 50 % ?
Article publié le samedi 1er mai 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
A partir de 2024, le ministère de l’Éducation nationale devra financer Ă  hauteur de 50 % une partie de la complĂ©mentaire santĂ© de ses agents, sur le modèle de ce qui existe dĂ©jĂ  dans le privĂ© depuis 2016 !
 
 
En attendant, un système transitoire sera mis en place pour 2022 et 2023. Selon le projet de dĂ©cret prĂ©sentĂ© mi-avril aux organisations syndicales, il s’agirait d’un forfait mensuel de 15 €, versĂ© Ă  chaque agent, soit 180 € brut par an. 
 
Tous les agents titulaires comme contractuels, seront concernés par ce forfait.
En revanche, les personnels non rĂ©munĂ©rĂ©s n’en bĂ©nĂ©ficieraient pas. Ce qui pĂ©naliserait particulièrement les femmes, plus nombreuses que les hommes Ă  prendre un congĂ© parental. 
 
 
Afin que ce nouveau cadre ne soit pas discriminant, le SE-Unsa avec l’Unsa Fonction publique exigent que tous les collègues en congé sans rémunération puissent percevoir le forfait de 15 € mensuel.
L’Unsa propose également que ce forfait mensuel soit désocialisé et défiscalisé.

Le SE-UNSA déplore aussi la faiblesse de ce forfait qui ne couvre à minima que 25% du cout d'une complémentaire

L’UNSA attend maintenant l’ouverture des négociations autour de la protection sociale complémentaire afin que puissent être réellement abordés tous les dispositifs permettant une meilleure protection des agents publics à partir de 2024 comme le prévoit l’ordonnance du gouvernement.

 

lire aussi : Protection sociale complĂ©mentaire dans la fonction publique : l’UNSA revendique une amĂ©lioration pour tous les agents

 
 
 
 
ALC
Prendre un rendez-vous
RDV