SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
CTSD Postes 2nd degré
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

En prĂ©ambule de cette instance, l’UNSA Éducation a insistĂ© sur la dĂ©gradation accrue des  conditions de travail Ă  la rentrĂ©e prochaine pour les personnels second degrĂ©.

 

Ainsi, nous avons dénoncé le projet de 22 suppressions de postes dans la Nièvre sans aucune création.

 

Ce projet implique des options et spécialités en moins, des travaux pratiques qui n’auront plus lieu, des heures d’accompagnement d’élèves en difficulté qui ne pourront être assurées.

 

Nous avons également réaffirmé notre opposition au recours systématique aux heures supplémentaires pour compenser une insuffisance structurelle de postes dans les établissements.

Nous sommes également en désaccord avec l’augmentation du nombre des enseignants en services partagés avec le risque de fatigue et d’accidents de la route qu’impliquent de telles organisations.

Le SE-Unsa ainsi que les autres organisations syndicales appellent tous les collègues qui en auront encore la force Ă  se rassembler le 23 mars pour exprimer le refus d’une Ă©cole au « rabais Â».                                                                                                                                                                                                                                           Voir notre dĂ©claration prĂ©alable complète en P.J

Remarque prĂ©alable : certaines propositions sur les complĂ©ments de service ont Ă©tĂ© entendues ; ce que nous accueillons favorablement. Mais ces modifications restent Ă  la marge.

 

En revanche, nous regrettons que les suppressions et crĂ©ations restent inchangĂ©es par rapport au dernier groupe de travail. Pourquoi ?

 

- Étude de la crĂ©ation de postes en lettres classiques sur Moulins Engilbert et La Machine. Pourquoi ces crĂ©ations n’ont-elles pas Ă©tĂ© jugĂ©es nĂ©cessaires ?

 

RĂ©ponse de l’administration : Actuellement, il y a un BMP 8h lettres modernes + 5h lettres classiques sur Moulins Engilbert avec un temps partiel.

Donc la situation est jugée trop fragile pour ouvrir un poste malgré la distance importante entre les deux établissements (34km).

Le complément de service à Imphy fragilise aussi cette création…

 

Autre problème important qu’entraĂ®ne ce genre de mesure : de moins en moins de titulaires, par exemple, Ă  La Machine ce qui fragilise les projets dans l’établissement. Les collègues, de fait, ne peuvent s’investir pleinement dans la vie de la structure...

 

- MĂŞme question en technologie sur La Machine, Saint Saulge et Luzy : pourquoi pas de changement par rapport au dernier GT ?

 

RĂ©ponse de l’administration : le BMP de Luzy a Ă©tĂ© utilisĂ© pour accueillir un enseignant de Decize qui a donnĂ© son accord malgrĂ© la distance. Distance importante entre les Ă©tablissements avec un BMP de 8h30 Ă  Luzy et 6h Ă  La Machine.

De plus, l’ouverture n’est pas possible pour pouvoir porter le projet de socle.

 

Remarque des OS : cela signifie-t-il que l’administration prĂ©fère le maintien de contractuels plutĂ´t que l’ouverture de postes de titulaires ? De plus, les OS soulignent que la consultation du collègue n’est pas possible puisque ces complĂ©ments de services sont actuellement occupĂ©s par des stagiaires…

De plus, le complément de service proposé entre Luzy et La Machine pourrait être refusé car le collègue à priori concerné étant PLP pourrait refuser cette organisation.

 

RĂ©ponse de l’administration : le collègue contractuel sur La Machine est CDIsable et la DASEN ne reculera pas sur ce montage…

 

En revanche, l’administration va revérifier toutes ces données…

 

 

- Heures de maths restantes : possibilitĂ©s de crĂ©ation d’un poste ou tout au moins pas de suppressions ? Nombre impressionnant de suppressions en maths… Nous avons exprimĂ© des craintes quant au repositionnement des collègues sur des postes suite Ă  toutes ces mesures de carte scolaire…

 

Les situations de Moulins Engilbert, LP Château Chinon… sont évoquées.

 

RĂ©ponse de l’administration : L’administration va voir pour une reconduction des services en maths comme cette annĂ©e.
 

- Adam Billaut : suppression d’un poste en maths avec mise en place de complĂ©ments de services… Pourquoi ce poste-lĂ  a-t-il Ă©tĂ© dĂ©signĂ© alors que d’autres postes en sous services dans d’autres Ă©tablissements auraient pu ĂŞtre ciblĂ©s ???

 

RĂ©ponse de l’administration au dernier GT : ce sont les chefs d’établissement qui auraient choisi…

 

Cette rĂ©ponse nous laisse pour le moins dubitatifs. D’autant plus que les retours des collègues nous laissent Ă  penser qu’au contraire, les chefs d’établissement se sont « battus Â» pour les maintiens des postes...

 

Ces projets ont des répercussions sur les compléments de service habituels…

 

Quels critères ont finalement Ă©tĂ© retenus pour le choix de la suppression d’un poste plutĂ´t que d’un autre ?

 

RĂ©ponse de l’administration : Ă  revoir...

 

- Espagnol : beaucoup d’heures restantes… mais BMP très Ă©clatĂ©s… Suppression d’un poste Ă  Adam Billaut… qui concernerait une collègue dĂ©jĂ  victime d’une MCS l’an dernier...

 

RĂ©ponse de l’administration : difficultĂ©s Ă  organiser des services… Coupler les heures entre Adam Billaut, Varennes Vauzelles et La CharitĂ© paraĂ®t difficile.

 

Autre possibilitĂ© pour maintenir la collègue sur Nevers : postuler sur le poste d’espagnol d’Alain Colas oĂą il y aura un dĂ©part en retraite en dĂ©cembre...

 

RĂ©ponse de l’administration : Ă  Ă©tudier...

 

- Situation Fourchambault : deux postes de technologie. Quel collègue sera en services partagĂ©s l’an prochain ? Quel arbitrage fera l’administration ?

 

Remarque complĂ©mentaire : cela fait partie des 3 « petits Â» complĂ©ments de service mis en place pour des questions d’HSA.

 

RĂ©ponse administration : Mme la DASEN entend nos arguments… Toutefois, il faut aussi que le climat s’apaise… La situation sera rĂ©Ă©tudiĂ©e pour que les Ă©lèves ne soient pas privĂ©s de technologie…

 

- Situation des compléments de service en physique et SVT à Fourchambault. Petits compléments de service… qui coûtent cher avec les heures de communes différentes…

 

- Poste EPS St Amand en Puisaye. Annonce du maintien du poste avant GT car le collègue a accepté un complément de service à Varennes Vauzelles.

Toutefois, ce collègue demande sa mutation… donc il faut absolument que ce couplage ne soit pas maintenu dans le temps… Il faut garder un poste d’EPS à St Amand en Puisaye, en le couplant sans doute avec Donzy comme cela se faisait avant.

 

- Situation de l’Allemand : très compliquĂ©e. Les suppressions se poursuivent. Besoin d’un soutien de l’administration pour maintenir la richesse linguistique…

 

RĂ©ponse de l’administration : la DASEN fait le maximum en proposant des groupes de langues. Elle dit aussi ne pas cĂ©der Ă  la pression d’établissements qui pourraient demander des ouvertures en espagnol au dĂ©triment de l’allemand. Il faut aussi voir qu’il s’agit d’une demande sociale. Les familles demandent de l’espagnol, un peu d’italien parfois… mais pas d’allemand. 

 

Proposition UNSA Éducation : pourquoi ne pas proposer de l’inter-degrĂ©s ? Intervention d’enseignants du second degrĂ© dans le premier degré…

 

RĂ©ponse de l’administration : pas d’opposition de principe de la part de l’administration...

Matérialisation, objectivation des projets… Il ne faut pas hésiter à soumettre des projets à la DASEN…

Nous constatons, donc, que la baisse des moyens, qui s’accentue chaque année, ne permet pas une organisation sereine des postes et des services dans le second degré.C'est la raison pour laquelle nous avons unanimement voté contre ce projet. Afin d’obtenir gain de cause sur les nombreuses situations évoquées ce jour, les différentes fédérations syndicales appellent à la mobilisation mardi 23 mars. Les modalités d’actions sont encore en cours de discussion.


   DĂ©claration prĂ©alable U   
(90.4 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir