SECTION SE-Unsa de la MARNE - 15 BD DE LA PAIX - BP 30149 - 51055 REIMS CEDEX
Tél. 03 26 88 25 53 - Fax. 03 26 40 92 78 - Por. 06 14 25 31 19 - 51@se-unsa.org

 
Nouveau confinement : le recteur Ă©change avec les organisations syndicales
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

1er avril 2021 : Intervention de M Le Recteur aux organisations syndicale suite au confinement / Compte-rendu Unsa Education

M Olivier Brandouy, recteur de l’acadĂ©mie de  Reims a demandĂ© Ă  recevoir les organisations syndicales en visio pour faire un point rapide après les annonces prĂ©sidentielles de la veille  > S’organiser, se coordonner, faire passer un message clair.  

Le recteur a bien conscience que l’année est éprouvante. Un travail considérable est demandé à tous les personnels. Le collectif a beaucoup donné tous ces derniers mois. Il remercie vivement les uns et les autres, dans un surcroit d’âme qui le touche beaucoup

La situation sanitaire impose des mesures complémentaires pour freiner l’épidémie et sortir de la crise avant l’été et favoriser le retour à l’école rapidement.

  • A parfaitement conscience que tout le monde aborde cette pĂ©riode avec une expĂ©rience forgĂ©e ces derniers mois, en particulier la pratique de l’enseignement hybride …
  • Pour lui, nous avons traversĂ© cette tempĂŞte de mars Ă  mai 2020 et le gros temps qui a suivi. Maintenant nous sommes aguerris. Pour nos Ă©lèves, c’est un savoir- faire prĂ©cieux. La maitrise de tous ces gestes professionnels, va permettre de tenir. Il ne souhaite pas faire d’injonction, ni de grands discours mais donner des premiers Ă©lĂ©ments de rĂ©flexion.
  • Il s’agit de se centrer sur les Ă©lèves et la continuitĂ© pĂ©dagogique en premier temps dans l’urgence.
  • De nombreuses questions se posent aussi importantes > SantĂ© scolaire, enfant de publics prioritaires, enfants en situation de handicap.
  • Fier que l’école soit restĂ©e longtemps ouverte : on limite la casse, clairement les Ă©lèves ont besoin d’école, veulent de l’école et les familles aussi. L’école fondue dans un paysage ordinaire semble redĂ©couverte comme un pilier central de notre sociĂ©tĂ©.

Quelques semaines pas simples sont devant nous. Concrètement : (point 2nd degrĂ© puis 1er degrĂ©)

  • Il a rĂ©servĂ© ses premières annonces aux personnels de direction : les inspecteurs rĂ©fĂ©rents vont prendre contact avec les perdir, contact de proximitĂ©, prĂ©sentiel ou tĂ©lĂ©phonique : accompagnement, en apportant des prĂ©cisions. I
  • Accompagnement des enseignants : un message commun va ĂŞtre envoyĂ© ce soir aux enseignants
  • Soutien aux enseignants, s’appuyant sur l’expĂ©rience acquise, notamment sur le numĂ©rique (ressources …)
  • Echanges rĂ©guliers entre les IA-IPR et les enseignants des disciples
  • Bonnes pratiques quant Ă  l’organisation des enseignements. Partage de ce qui a bien fonctionnĂ©.
  • Hybride après les vacances

PrĂ©parer un programme de travail tout en ne laissant pas les Ă©lèves seuls sans apprentissages pendant les vacances. Alterner des temps forts et des temps faibles. Un temps avant les vacances, un temps de vacances pour souffler mais ne pas ĂŞtre sans rien faire (Ă©lèves). Sur les 4 semaines. Voir la charge de travail globale. Le travail de coordination pour la mise en place du travail Ă  distance qui s’inscrit dans des rituels quotidiens. Le recteur souhaite que les Ă©lèves rendent au moins un travail quotidien et aient un contact quotidien avec l’enseignant. Une planification nĂ©cessaire. La coordination est essentielle, autour du professeur principal. Outil de rĂ©gulation : le cahier de texte numĂ©rique. Le prestataire ENT estime que les installations sont correctement dimensionnĂ©es. L’accès au service numĂ©rique doit ĂŞtre garanti. Environ 3% des collĂ©giens ont un problème d’équipement informatique. Certains Ă©lèves ont des problĂ©matiques spĂ©cifiques. 1794 stagiaires enseignants sur 8500 dans le 2nd degrĂ© ont suivi une formation numĂ©rique.  Accompagnement tĂ©lĂ©phonique s’il le faut aussi.

PFMP : tombent pendant les vacances (stages professionnels pour les Ă©lèves). Des prĂ©cisions Ă  venir.

Premier degrĂ© : pilotage par les DSDEN.

« Le numĂ©rique, on oublie ! On fait un système de dossier distribuĂ© aux Ă©lèves.

Quelques principes : demain, les Ă©lèves partent avec les outils et le travail Ă  faire. Aider les parents, les guider pour remplir leur rĂ´le Ă©ducatif, une mĂ©thodologie. Un programme quotidien.

PrĂ©voir un contact quotidien avec les Ă©lèves, les parents : le coup de tĂ©lĂ©phone est rassurant pour les parents.

Une prĂ©caution : la rentrĂ©e du 26 avril, a priori. Rien n’interdit de penser plus loin (pas d’infos mais anticiper "au cas oĂą", ne nuit pas au vu de l’expĂ©rience de l’annĂ©e passĂ©e)

Les collèges n’ont pas connu de pĂ©riode d’hybridation. RĂ©activer des routines. La DANE va refaire un message aux chefs et enseignants pour rĂ©activer les liens utiles pour les enseignements. Â»

Un point : la rentrĂ©e du 26 avril pour le 2nd degrĂ© et les lycĂ©es.

L’espace-temps qui nous en sépare doit permettre d’aborder au mieux cette rentrée autour de bonnes pratiques. Ces vacances sont un peu particulières, il faudra tenir jusqu'à juillet.

C’est vraiment une ouverture d’école le 26 avril : les examens se tiendront et il faut prĂ©parer les Ă©lèves.

Un RV formel aux familles à la reprise : visio à 9H, par ex, organisé sur un point d’étape et d’organisation. Insister sur la dynamique de travail.

Le contact préalable avec les familles permettra de les mobiliser. Le recteur le fera de son côté par voie de presse ou autre média (site rectorat)

La cellule covid est rĂ©activĂ©e : une messagerie au rectorat pour faire part des difficultĂ©s, des remarques.

 

Echanges avec les OS :  

Aspect « tĂ©lĂ©travail Â» : certains chefs de service demandent la prĂ©sence dans l’établissement Ă  la diffĂ©rence des recommandations du prĂ©sident.

RĂ©ponse du recteur : tout ce qui est tĂ©lĂ©travaillable doit ĂŞtre tĂ©lĂ©travaillĂ©

Les établissements ne sont pas fermés administrativement. Les enseignants qui le souhaitent peuvent aller dans les établissements.

DiplĂ´mes : pas d’évolution du texte.

Questions UNSA et remarques

· Qu’en est-il du CRPE dont les Ă©preuves sont organisĂ©es mi-avril ?

· Nous souhaitons un point régulier, en CHSCT A , comme au printemps dernier.

· Du point de vue des personnels : le dĂ©calage de la reprise du collège fait que certains enfants seraient amenĂ©s Ă  rester seuls. Des parents-fonctionnaires peuvent-ils ĂŞtre en ASA comme au printemps dernier pour assurer la garde de leurs enfants jeunes ados ? RĂ©ponses : proposition de renouvellement  du dispositif d’ASA , la question est posĂ©e Ă  la direction de la Fonction Publique (DGAFP). En attente d'arbitrage.

· Accueil des enfants « prioritaires Â» : il serait bon de consolider cet accueil avec des enseignants volontaires, qui exercent en dehors des Ă©tablissements pointĂ©s sur cet accueil, car sinon cela repose sur peu de bras et c’est usant, d’autant que ces enseignants ont aussi leur classe Ă  assurer en distanciel. RĂ©ponses du recteur « accueils des enfants prioritaires Â» : quelques principes : La carte, le maillage territorial est dĂ©jĂ  pensĂ©.  Y avoir les personnels, des volontaires, plus compliquĂ© que l’an dernier. Une liste principale avec des professeurs volontaires, une liste de « rĂ©servistes Â», avec peut-ĂŞtre aussi des personnels de jeunesse et sports, mobiliser les collectivitĂ©s territoriales, car pas forcĂ©ment sur les horaires scolaires.

Le périmètre des personnels prioritaires pour la garde de leurs enfants n’est pas encore connu, pas forcément le même que l’an passé. La liste est attendue.

· Vacances apprenantes ? vacances avec accueils collectifs ou pas dans les structures ?  RĂ©ponse surtout sur les quartiers prioritaires QPV, dispositions pas abandonnĂ©es mais pb de personnels, battre le rappel avec les personnels jeunesse et sports.  Ne sais pas encore, attente de prĂ©cisions.

· Stages de rĂ©ussite devenu obsolète ? oui, il faut repenser le système

Et pour les  Ă©lèves en situation de handicap ?RĂ©ponses : les Ă©lèves d’ULIS restent chez eux. En Ă©tablissement mĂ©dico- social, c’est diffĂ©rent. Les Ă©lèves sont accueillis. Des prĂ©cisions seront donnĂ©es par la suite.

Le recteur propose d'Ă©changer Ă  nouveau avec les organisations syndicales dans le courant de la semaine prochaine

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- ---

Premières impressions de l’Unsa Education :  nous n’avons pas l’impression que ce soit très bien prĂ©parĂ© en termes de lien entre le ministère et les rectorats … alors que le ministre martèle lui-mĂŞme qu’on est prĂŞt ! Depuis le dĂ©but nous apprenons les scĂ©narios par la presse, qui a donc l’air d’avoir plus d’infos que les tuyaux internes au ministère.

Nous apprĂ©cions ce point de dialogue avec le recteur et nous saluons cette volontĂ© d’autant qu’un nouveau RV est pris la semaine prochaine. Nous regrettons que l’Education Nationale ne lui donne pas les moyens de ce vrai dialogue social (attentes de cadrages)  

Beaucoup de choses reposent sur les personnels individuellement et l’appel à la bonne volonté et l’esprit du service public. Cela ne suffit pas à étayer un dispositif d’accompagnement des familles et des élèves (manque de moyens matériels, par ex … ).

Soyons rĂ©aliste, la première urgence est d’assurer les 3 ou 4 jours de la semaine avant les vacances : le dispositif et les fortes recommandations du recteur paraissaient un peu disproportionnĂ©es (lourdes ?).

Arnaud Meilhan, Aline Geeraerts, Mickaël Adamkiewicz, Sylvie Ganthier

 

------------------ ------------------ ------------------ ------------------

Au niveau départemental: un échange a eu lieu avec Monsieur Claval Inspecteur d’académie de la Marne, ce soir.

Il envoie ce jeudi soir à tous les directeurs via les Ien, une circulaire qui explique les propos du président de la république, la liste des personnels prioritaires, un petit mot a destination des parents explicatifs pour les familles, puis déclinaison de ce qui se passe la semaine prochaine.

4 documents :

  • la liste des personnels prioritaires
  • La liste des Ă©coles les recevant : 40 Ă©coles (32 ). Un contact y est indiquĂ©.
  • Et pour les familles concernĂ©es, un formulaire d’inscription
  •  + attestation sur l’honneur qui suffira

Demain matin, les directeurs auront Ă  transmettre le document tout fait.  Chaque parent sera destinataire de ce courrier transmis par l’école selon les modalitĂ©s choisies par le directeur ou la directrice.

C’est du clé-en-main. M. Claval ne souhaitait pas laisser de flou.



 

 
 
 
 
ALC