SECTION SE-Unsa de la LOIRE - BOURSE DU TRAVAIL - SALLE 61 - 2 COURS VICTOR HUGO - 42028 ST ETIENNE CEDEX
Tél. 04 77 33 08 55 - 42@se-unsa.org

 
Situation de tension : remplacement dans la Loire
Article publié le vendredi 26 mars 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Depuis la rentrĂ©e de septembre 2021, le SE-Unsa alerte localement, acadĂ©miquement et nationalement sur la nĂ©cessitĂ© absolue de recruter des personnels enseignants sur les listes complĂ©mentaires des concours du premier degrĂ© pour pallier au manque de remplaçants dans notre dĂ©partement notamment. 

 

Depuis quelques semaines, Ă  cause de la nouvelle flambĂ©e de l'Ă©pidĂ©mie, ce sont des dizaines de classes qui ne sont pas remplacĂ©es chaque jour. De fait, ce sont des centaines d'enfants qui se retrouvent sans enseignant. Pour pallier Ă  cette situation intenable, notre administration tente de trouver des solutions. Les dernières propositions faites par certains IEN aux directeurs de leur circonscription sont incomprĂ©hensibles et rĂ©voltantes. 

Pour le SE-Unsa, il n'est pas envisageable que les directeurs laissent leur journĂ©e de dĂ©charge pour prendre en charge leur classe et donc libĂ©rer le complĂ©ment qui partira en remplacement. 

Il n'est pas plus envisageable qu'un collègue UPE2A soit envoyĂ© en mission de remplacement. Tout comme nous ne devons pas accepter de mettre en difficultĂ© les Ă©lèves de classes dĂ©doublĂ©es en les regroupant au sein d'un plus grand effectif. De plus, les collègues en poste sur ces classes n'ont pas vocation Ă  partir en remplacement. 

Toutes ces décisions n'ont vocation qu'à mettre des pansements sur des problématiques bien plus profondes : le manque cruel de remplaçants que le SE-Unsa dénonce depuis des années

 

Au SE-Unsa nous ne sommes pas favorables Ă  une nouvelle fermeture massive de nos Ă©coles. Pourtant, le maintien de l'ouverture des classes ne doit pas se faire Ă  n'importe quel prix et surtout pas au prix de la dĂ©sorganisation de notre système Ă©ducatif qui est dĂ©jĂ  Ă©normĂ©ment bousculĂ© par les divers protocoles sanitaires qui se suivent et s'enchainent. 

La crise sanitaire ne doit pas justifier tous les abus de la part de notre administration. Enseignant.es, directrices et directeurs d'Ă©cole ne peuvent pas porter Ă  eux seuls la charge de la situation sanitaire sur leurs Ă©paules. L'administration doit prendre ses responsabilitĂ©s et ne pas mettre plus en difficultĂ© les Ă©quipes pĂ©dagogiques dans les Ă©coles. Pour ce faire, le SE-Unsa demande Ă  ĂŞtre reçu en urgence par le DASEN afin de poser les lignes rouges que nous estimons infranchissables. 


 
 
 
 
ALC