SECTION SE-Unsa de la LOIRE - BOURSE DU TRAVAIL - SALLE 61 - 2 COURS VICTOR HUGO - 42028 ST ETIENNE CEDEX
Tél. 04 77 33 08 55 - 42@se-unsa.org

 
4 semaines de classe, et dĂ©jĂ  un nouveau protocole sanitaire !
Article publié le lundi 21 septembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

A peine un mois après le retour en classe, la Covid-19 n’a pas attendu pour revenir rythmer notre quotidien en classe. Du port du masque Ă  la gestion des cas contacts et cas positifs, la vie dans les Ă©coles et Ă©tablissements est bien diffĂ©rente de ce que nous avions l’habitude de vivre. 

 

A peine un mois après le retour en classe, le protocole sanitaire est de nouveau amenĂ© Ă  changer. Après le dĂ©bat (qui n’est d’ailleurs toujours pas clos) sur le rĂ´le protecteur ou non des masques grand public que nous portons en classe, après les incomprĂ©hensions sur les raisons motivants ou non la fermeture de classe, d’école ou d'Ă©tablissement, après la prolifĂ©ration du virus dans certaines de nos Ă©coles, voilĂ  que depuis ce matin, les enfants de moins de 11 ans ne sont que très peu susceptibles de se contaminer les uns les autres. 

Depuis ce lundi 21 septembre, les classes ne seront fermĂ©es qu’après la dĂ©couverte de trois cas positifs de familles diffĂ©rentes dans le groupe classe. S'il y a un premier cas positif, ni les autres Ă©lèves de la classe, ni l’enseignant ne seront considĂ©rĂ©s comme « cas contact Ă  risque Â» par l’ARS. 

 

Soyons rassurĂ©s (sic), le haut conseil Ă  la santĂ© publique affirme que les enfants ne sont que très peu susceptibles de se contaminer entre eux. 

Soyons rassurĂ©s (sic), les masques grand publics nous protègent de nos Ă©lèves qui pourraient ĂŞtre cas contact Ă  risque. 

Soyons rassurĂ©s (sic), toutes les dĂ©cisions de notre gouvernement en gĂ©nĂ©ral et de notre ministère en particulier ne sont dictĂ©es que par la logique de sĂ©curitĂ© publique et de ses personnels. 

 

L'avis du SE-Unsa :

Le SE-Unsa s’offusque de cette manoeuvre politique essayant de masquer désespérément le manque de moyens et de préparation de notre ministère pour affronter cette année scolaire. Depuis la fin de l’année dernière, le SE-Unsa alertait le ministère sur l’absolue nécessité d’ouvrir les listes complémentaires, de penser en amont un protocole sanitaire solide et pérenne. Le SE-Unsa dénonce fermement cette énième modification qui, une fois de plus, va mettre en difficulté les personnels qui sont en première ligne.

 
 
 
 
ALC