SECTION SE-Unsa de la LOIRE - BOURSE DU TRAVAIL - SALLE 61 - 2 COURS VICTOR HUGO - 42028 ST ETIENNE CEDEX
Tél. 04 77 33 08 55 - 42@se-unsa.org

 
RĂ©ouverture des Ă©coles : bilan de la deuxième phase et projection sur la rentrĂ©e 2020
Article publié le lundi 8 juin 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le SE-Unsa participait ce lundi 8 juin Ă  un GT permettant de faire le point sur la rĂ©ouverture de nos Ă©coles et d’anticiper les prochaines phases Ă  venir. 

 

Capacité d’accueil et 2S2C :

Depuis la semaine dernière, nos Ă©coles accueillent un nombre d’élèves beaucoup plus important que durant le mois de mai. 

Le SE-Unsa fait remarquer que nous nous confrontons dĂ©sormais Ă  un principe de rĂ©alitĂ© : nous atteignons nos limites d’accueil en terme de locaux et de ressources humaines. De plus, le manque de sanitaire dans certaines Ă©coles pose un sĂ©rieux problème d’organisation lors des indĂ©nombrables passages aux lavabos pour se laver les mains. 

 

Les 2S2C se mettent en place au compte-goutte dans les communes. D’ici la fin de la semaine, il semblerait qu’une centaine de communes ait signĂ© la convention. 

Le SE-Unsa indique que quelques municipalitĂ©s du dĂ©partement sont particulièrement rĂ©ticentes Ă  cette mise en place, souvent Ă  cause du manque de ressource humaine. 

L’IA rappelle que peuvent ĂŞtre recrutĂ©s des personnels sans diplĂ´me, notamment des Ă©tudiants. Les mairies en difficultĂ© ou ayant des questions particulières Ă  ce sujet doivent se rapprocher des IEN qui les accompagneront dans la recherche de solutions. 

 

L’IA cite Ă©galement l’objectif fixĂ© par le ministre : accueillir tous les Ă©lèves dans nos Ă©coles d’ici les congĂ©s d’étĂ©. 

 

 

Continuité pédagogique :

L’IA rappelle que les personnels vulnĂ©rables face au virus ou vivant avec des personnes prĂ©sentant des vulnĂ©rabilitĂ©s sont prioritairement placĂ©s sur le tĂ©lĂ©-enseignement. 

Si personne n’est disponible pour l’enseignement Ă  distance, il faut diriger les parents sur la plate-forme du CNED. 

DĂ©sormais, la place des Ă©lèves est Ă  l’école.  

 

Les organisations syndicales interpellent l’administration sur ce sujet. Il est parfois difficile d’orienter les familles sur le CNED, une plateforme qui n’est pas toujours adaptĂ©e aux attentes des parents et qui peut les mettre en difficultĂ©. 

 

Une nouvelle phase le 22 juin ? 

Le SE-Unsa questionne l’administration sur l’existence d’une nouvelle phase le 22 juin : existera-t-elle ? Si oui, Ă  quoi devons-nous nous attendre ? 

 

L’IA rĂ©pond que pour l’instant le protocole sanitaire est maintenu. Cependant, de nombreuses pressions (des mairies et fĂ©dĂ©rations de parents d’élèves notamment) remontent sur la nĂ©cessitĂ© de son allègement. 

Un conseil de dĂ©fense doit se tenir dans la semaine, il est possible que soit dĂ©cidĂ© la simplification du protocole, notamment pour les temps de rĂ©crĂ©ation et de cantine. Il est pour le moment impossible de connaitre la date Ă  laquelle cet allègement pourrait entrer en vigueur. 

 

Et la rentrée 2020 ?

Le SE-Unsa interroge l’administration sur la rentrĂ©e de septembre : Ă  quoi devons-nous nous prĂ©parer ? Doit-on s’attendre Ă  la disparition du protocole sanitaire ? Au maintien des 2S2C ? A un cadrage pĂ©dagogique diffĂ©rent ? 

 

L’IA nous informe que sur le plan sanitaire, il est pour le moment impossible de se projeter aussi loin. Nous ne sommes pas les seuls dĂ©cideurs. 

En revanche, nous le sommes sur la question pĂ©dagogique. 

L’IA rappelle que les savoirs fondamentaux et les acquis des deux premiers trimestres de l’annĂ©e scolaire en cours seront les bases de notre rentrĂ©e 2020. 

Nous devons dès Ă  prĂ©sents penser des dispositifs adaptĂ©s pour les Ă©lèves qui n’auront pas frĂ©quentĂ© l’école depuis mi-mars. Les dispositifs existants seront-ils suffisants ? 

 

L’administration espère Ă©galement que la mise en place des « vacances apprenantes Â» soit le moyen de « raccrocher Â» les Ă©lèves dit « dĂ©crocheurs Â». Depuis ce lundi, un appel Ă  volontaire a Ă©tĂ© lancĂ© dans les Ă©coles. En tant qu’enseignant, nous pourrons prendre part Ă  ces dispositifs en essayant d’amener de l’enseignement au sein des centres de vacances du dĂ©partement. 

A raison de 2h par jour, ces temps de travail seront rémunérés.

 
 
 
 
ALC