SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Direction : groupe de travail dĂ©partemental du 11 mars 2021
Article publié le vendredi 12 mars 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

> ONDE

Dès le début de la réunion, un point a été fait concernant la demande principale faite sur ONDE.

En effet, lors de la précédente réunion, le SE-Unsa avait alerté sur le fait que des mairies, et pas les plus petites (Narbonne, Limoux, Castelnaudary entre autres) n’utilisaient pas le logiciel, obligeant les directeurs.trices à compléter ONDE et à refaire le travail fait lors de l’inscription par les personnels municipaux sur le logiciel mairie, faire et refaire c’est toujours travailler...

Alors que sur des communes comme Carcassonne, par exemple, ce sont les employés municipaux, à l’inscription qui complètent ONDE, laissant le travail d’admission.

L’IA-DASEN nous indique que l’administration a pris attache auprès des collectivités pour convaincre sur l’utilisation du logiciel.

Cette situation perdure et, pour le SE-Unsa, il y a urgence à la régler.

L’IA-DASEN précise que des discussions avec les collectivités ont également lieu pour avancer la campagne d’inscriptions afin d’optimiser la carte scolaire et pour revoir les secteurs scolaires.

 

>Aide Ă  la direction

Comme un travail de concertation avec les municipalités a été réalisé, le SE-Unsa en a profité pour aborder l’aide à la direction.

La circulaire du 25/08/20 sur la direction d’école prĂ©cise « une rĂ©flexion sera engagĂ©e afin de pĂ©renniser, en lien avec les collectivitĂ©s, des aides administratives complĂ©mentaires Â» 

Le SE-Unsa a donc demandé où en était la réflexion.

Malheureusement, l’IA-DASEN nous indique que ce travail n’a pas encore Ă©tĂ© engagĂ©. C’est pourtant une des premières demandes des directeurs.trices pour amĂ©liorer leurs conditions de travail !

 

>Directeur Référent

Par contre, l’administration a choisi de travailler sur une autre demande de la circulaire du 25/08/20 : la crĂ©ation d’un poste de directeur rĂ©fĂ©rent.

L’IA-DASEN nous a proposé des tâches à inscrire dans la fiche de poste.

Le SE-Unsa avait demandé la création d’un service d’aide juridique aux directeurs.trices d’école ou une plateforme téléphonique avec un contact direct et facile aux horaires où les situations difficiles se font souvent jour (entre midi et 2, en fin d’après-midi…).

L’IA-DASEN indique que cela n’est pas forcément l’objectif mais plutôt une démarche de formation et d’impulsion de projets.

Le SE-Unsa a rappelé que les CPC avaient cette mission et un poste de directeur référent ne devait pas effacer l’action des CPC.

Pour le SE-Unsa, ce poste doit être une aide pour les directeurs.trices. Nous appuierons en ce sens lors de la prochaine réunion.

 

>DĂ©charges des Ă©coles de 1 Ă  3 classes

Le SE-Unsa a tenu à alerter sur les décharges des écoles de 1 à 3 classes, surtout celles à classe unique.

Le SE-Unsa demande qu’un calendrier prévisionnel (au moins trimestriel) et que ces jours de décharges soient sanctuarisés, c’est-à-dire fait par la même personne et remplacés prioritairement.

En effet, ces jours de dĂ©charge sont actuellement organisĂ©s « Ă  bisto de nas Â», comme on dit chez nous. Cela signifie que la dĂ©charge dĂ©pend de la disponibilitĂ© d’un remplaçant le jour-mĂŞme. Nos collègues directeurs.trices sont donc contactĂ©.e.s le jour-mĂŞme, avec arrivĂ©e tardive du remplaçant prĂ©venu lui aussi le jour-mĂŞme, puis temps de prĂ©sentation de la classe et de l’école… En fait, nos collègues n’ont pas 6h de dĂ©charge effective mais 3h !

Une journée de décharge ne s’improvise pas si le directeur veut pleinement l’exploiter : préparation de la classe laissée au remplaçant, organisation des tâches de directeur qui seront effectuées, prise de rendez-vous, …

Pour les Ă©coles de 4 classes et plus, la dĂ©charge est programmĂ©e et faite par la mĂŞme personne. Ce « confort Â» relatif ne doit pas ĂŞtre rĂ©servĂ© qu’à ces Ă©coles.

Le SE-Unsa va faire la même demande de calendrier et de qualité de décharge en groupe de travail, comme nous l’avons fait lors du CDEN du 12 mars. Ces décharges doivent être fléchées et sanctuarisées.

 

Travail sur les documents proposĂ©s par l’administration :

 

Le SE-Unsa avait demandĂ© la crĂ©ation d’une banque d’outils, documents, formulaires, regroupĂ©s : sĂ©curitĂ© (chsct, duer, ppms), suivi des Ă©lèves (ppre, rased..), tutos (onde, chorus,…), Ă©lections parents, circulaires, sorties…

L’administration nous a présenté des documents et propose un espace dédié aux directeurs.trices sur le site de la DSDEN par exemple.

 

  • Sur le travail en Ă©quipe

 

Le SE-Unsa, comme il l’avait fait lors de précédentes instances, demande des formations RH-travail en équipe et gestion des conflits.

Sur la formation RH, le SE-Unsa a demandé plus précisément un travail sur la gestion du personnel municipal et des AESH.

Sur la gestion de nos collègues AESH, le SE-Unsa a rappelĂ© le manque de consigne mais surtout le manque de temps ! Ces 350 PIAL « sauvages Â» et de fait non encadrĂ©s posent la question de la responsabilitĂ© et du travail supplĂ©mentaire non reconnu.

Pour améliorer le climat scolaire, l’administration propose la réalisation d’une maquette de livret d’accueil afin d’ accueillir au mieux les collègues arrivant sur l’établissement.

 

  • Sur la formation

 

Dans le cadre de la formation initiale, la réglementation prévoit obligatoirement l’étude de l’administration communale sous la forme d’un stage d’une journée auprès des services communaux.

Le SE-Unsa a signalĂ© cette situation car le temps d’observation est trop long. De plus, dans certaines communes oĂą les relations avec la mairie sont tendues, mettre le.a futur.e directeur.trice en position de stagiaire pourrait conforter le sentiment municipal de supĂ©rioritĂ© et que l’école est un service de la mairie.

Le SE-Unsa a proposĂ© que le mot « stagiaire Â» soit retirĂ© et surtout que la journĂ©e soit plutĂ´t une rĂ©union de travail avec la collectivitĂ© permettant d’aborder la gestion de ONDE, les inscriptions, le budget, la sĂ©curitĂ© et le batit….

Le SE-Unsa a d’ailleurs proposĂ© de gĂ©nĂ©raliser cette rĂ©union d’installation, qui se dĂ©roule de toute façon Ă  l’arrivĂ©e d’un nouveau directeur  afin qu’elle se fasse sur un temps identifiĂ© pour tous les directeurs.trices, et pas sur du temps personnel en fin d’annĂ©e scolaire.

L’IA-DASEN indique qu’elle va travailler sur le sujet. Le SE-Unsa attend donc des propositions fermes lors du prochain groupe de travail.

 

Le SE-Unsa demande la mise à disposition de tutoriels sur la gestion des cas particuliers (conflit familiaux, garde des enfants…).

L’IA-DASEN indique que cela n’est pas possible.

Pour le SE-Unsa, des fiches situations pourraient être réalisées.

 

Compte tenu d’une réunion à laquelle devait participer l’IA-DASEN, la réunion a dû se terminer avant la clôture prévue. Nous n’avons donc pas pu aborder les documents proposés sur la sécurité et la relation avec l’institution. Le SE-Unsa a exigé une réunion de report dans les plus brefs délais.

 

Avant la fin, le SE-Unsa a demandĂ© que, dans le cadre d’une simplification, des formulaires chronophages soient repris afin de faciliter le travail des collègues : dĂ©claration d’accident (9 pages), GEVASCO, signalement d’absentĂ©isme….

 

Les représentants du SE-Unsa ont été les seuls à passer du constat des difficultés à des propositions.

Proposer est dans notre ADN et nous continuerons.

 
 
 
 
ALC