SECTION SE-Unsa de l'AIN - 5 BIS AV DES BELGES - 01000 BOURG EN BRESSE
Tél. 04 74 21 25 12 - Por. 06 84 68 45 67 - 01@se-unsa.org

 
Baisse du nombre de candidats au concours de PsyEN
Article publié le lundi 18 janvier 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le nombre d’inscrit·es au concours de PsyEN est en baisse régulière depuis 2017. Sans compter les démissions, particulièrement alarmantes chez les stagiaires...
Alors que nous nous inquiĂ©tions dĂ©jĂ  de cette diminution au concours 2020, le ratio cette annĂ©e sera de 1 poste pour 6 candidat·es. Une aubaine pour les psychologues qui le tentent cette annĂ©e !
Au-delà de cette remarque, interrogeons-nous sur ce que révèle ce manque d’attrait pour la profession de psychologue au sein de l’Éducation nationale.
 
Alors que les emplois de psychologues sont souvent prĂ©caires, que le marchĂ© est saturĂ©, comment expliquer que l’exercice de la profession dans l’Éducation nationale attire de moins en moins ?
C’est vraisemblablement du cĂ´tĂ© de la rĂ©munĂ©ration que se situe la rĂ©ponse la plus Ă©vidente : exercer dans la Fonction Publique est moins lucratif que dans le privĂ©.
 
Par ailleurs, le rĂ©cent bilan social de la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) met en lumière que les PsyEN sont les personnels enseignants les moins bien payĂ©s : exclus de la rĂ©tribution des heures supplĂ©mentaires, les PsyEN perçoivent les primes et indemnitĂ©s les plus faibles, notamment les PsyEN EDO qui ne perçoivent mĂŞme pas la totalitĂ© de l’indemnitĂ© de fonction des PsyEN EDA !
 
En outre, une entrĂ©e tardive dans la profession (liĂ©e Ă  l’obtention du titre) entraĂ®ne un « retard » dans l’accès Ă  la hors-classe par rapport aux autres professions. Un PsyEN accède Ă  ce grade en moyenne Ă  55 ans, âge auquel les certifiĂ©s accèdent Ă  la classe exceptionnelle.
 
Concernant la classe exceptionnelle, les fonctions éligibles au vivier 1 ne concernent pas la profession de psychologue, excepté pour les DCIO, à savoir environ 400 personnes potentiellement éligibles sur 7 500 PsyEN.
Ă€ ce compte, l’accès Ă  la classe exceptionnelle ne peut alors qu’être exceptionnel !
 
Ă€ ces injustices salariales s’ajoutent des conditions de travail peu attrayantes : secteurs surchargĂ©s, injonctions de bilans psychomĂ©triques, difficultĂ© de respect du Code de dĂ©ontologie des psychologues…
 
L’avis du SE-Unsa
 
Finalement, ces constats ne plaident pas en faveur d’une vocation de fonctionnaire. Notre éthique du Service public ne suffit pas à contrebalancer les inconvénients à exercer nos missions au service de l’École.
Alors que le gouvernement prĂ©tend « sacraliser, sanctuariser l’École, notre fiertĂ© », alors que la dĂ©tresse psychologique n’a jamais atteint un tel niveau au sein des Ă©tablissements scolaires, le ministère de l’Éducation nationale ne met pas tout en Ĺ“uvre pour exprimer sa reconnaissance envers notre profession. Il est temps que les PsyEN EDO perçoivent la mĂŞme indemnitĂ© que les PsyEN EDA. Il est temps que nos heures supplĂ©mentaires soient rĂ©tribuĂ©es.
Enfin, il est temps que notre rémunération soit portée au niveau de celle des agrégés.
 
 
 
 
ALC
Prendre un rendez-vous
RDV