SECTION SE-Unsa de l'AIN - 5 BIS AV DES BELGES - 01000 BOURG EN BRESSE
Tél. 04 74 21 25 12 - Por. 06 84 68 45 67 - 01@se-unsa.org

 
Compte-rendu du groupe de travail du 13 mai : bonifications mouvement, allègements de service, temps partiels et second mouvement ...
Article publié le vendredi 16 mai 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
  1. Les allègements de service

 

Au total 34 demandes

15 allègements accordés

 

Cette annĂ©e, pour bĂ©nĂ©ficier de l’allègement de service il faut obtenir Ă  la fois une haute prioritĂ© mĂ©dicale Ă©levĂ©e ainsi qu’une prioritĂ© sociale Ă©levĂ©e (sous-entendu problèmes financiers). Les personnes qui n’ont « qu’une » haute prioritĂ© mĂ©dicale voient leur allègement de service refusĂ© ; l’administration leur demandant de financer eux-mĂŞmes, par un temps partiel, leur allègement de service.

L’avis du SE-UNSA : C’est la double peine…être atteint d’une maladie ou d’un handicap et perdre en salaire et en retraite sous prĂ©texte d’en avoir actuellement les moyens…

Si vous avez demandé un allègement de service, contactez-nous afin que nous vous informions de ce qui s’est dit concernant votre dossier.

2. Les temps partiels

 

 

ETP= Ă©quivalent temps plein

 

Toutes les demandes de temps partiel sur autorisation pour convenance personnelles seront refusées. Soit un gain pour l’administration de 15.25 ETP.

Toutes les demandes de travail à 50% sur autorisation avec pour motif élever un enfant de moins de 8 ans ou raison sociale ou raison médicale se verront proposer un 75%. Soit un gain pour l’administration de 15 ETP.

Toutes les autres demandes de temps partiel seraient acceptées.

L’avis du SE-UNSA : L’administration met en avant le manque de personnel dans l’Ain avec pour consĂ©quence le recrutement de contractuels. C’est encore les enseignants de l’Ain qui paient pour les suppressions budgĂ©taires et pour le manque d’attractivitĂ© du dĂ©partement…

 

Une question est restée en suspend lors de ce groupe de travail.

L’administration propose un traitement très injuste des temps partiels lors du deuxième mouvement. Elle propose en effet de faire plusieurs criĂ©es : la criĂ©e des postes Ă  50%, celle des postes Ă  75%, celle des postes Ă  80% et celle des postes Ă  temps plein. Ce qui permet Ă  l’administration de construire en amont du mouvement autant de postes nĂ©cessaires pour chaque quotitĂ©s (complexe Ă  cause des diffĂ©rents horaires de chaque Ă©cole) ; postes couvrant l’ensemble du dĂ©partement.

L’avis du SE-UNSA : En faisant ainsi l’administration ne respecte pas le barème des enseignants et rĂ©duit le choix des postes. Par exemple, pour les 132 personnes Ă  50%, l’administration va crĂ©er sur l’ensemble du territoire de l’Ain 132 postes avec pour quotitĂ© exacte 50%. Donc la personne qui passe 130ème dans les 50% n’aura plus que des postes sur Gex ? Alors que par son classement gĂ©nĂ©ral, elle aurait pu obtenir un poste plus proche de son domicile. C’est inacceptable ! Le SE-UNSA va tout faire pour que chaque personnel puisse choisir son poste en fonction de son barème sur l’ensemble des possibles.

 

3. Les demandes de bonification pour raisons médicales ou sociales pour le mouvement

Cette annĂ©e, il y a eu 59 demandes de bonification pour la participation au mouvement. Ce chiffre Ă©levĂ© (une quarantaine de demandes l’annĂ©e dernière) est Ă  dĂ©composer en :

  • 11 situations sociales
  • 25 situations mĂ©dicales
  • 11 situations de handicap
  • 12 situations mĂ©dicales et sociales

 

Sur ces 59 demandes :

  • 24 personnes obtiennent un de leurs vĹ“ux sans besoin d’avoir recours Ă  une bonification. Ces personnes-lĂ  gardent donc leur barème normal.
  • 13 personnes obtiennent une bonification pour le premier mouvement (100 points Ă  titre provisoire ou 200 points Ă  titre dĂ©finitif pour les situations de handicap) ; Il est Ă  noter que parmi ces personnes, la plupart obtiennent leur bonification sur seulement un de leur vĹ“ux ou sur leurs vĹ“ux de secteur.
  • 13 personnes obtiennent une bonification de 100 points pour le mouvement complĂ©mentaire.

 

Si vous êtes concerné et que vous avez demandé une bonification, vous pouvez nous contacter pour savoir ce qui a été dit sur votre dossier.

 

L’avis du SE-UNSA :

Nous sommes satisfaits de voir que cette question des bonifications médicales et sociales soit désormais traitée avec un regard plus juste de la part de l’administration et que désormais d’autres solutions soentit envisagées et pas seulement une bonification automatique de 200 points sur tous les vœux d’une même personne comme c’était le cas les années précédentes. Nous sommes également satisfaits que l’administration vérifie l’adéquation entre les vœux des personnes et le problème médical ou social annoncé. Nous espérons que le mouvement sera donc plus fluide pour les personnels qui y participent cette année (13 bonifications au premier mouvement contre 24 l’année dernière) et que les tensions engendrées par certains abus vont retombées.

Cependant, nous déplorons que cette année encore le médecin n’ait pas le temps de rencontrer physiquement les personnes concernées et qu’il ne se base que sur des lettres et des certificats médicaux pour juger de la capacité des personnes à faire des kilomètres (car dans la plupart des cas, c’est bien de l’éloignement du domicile qu’il s’agit). Nous pensons renouveler certaines de nos propositions et en faire de nouvelles à l’administration pour que les prochains mouvements soient plus équitables, plus justes, tout en tenant compte des véritables situations particulières.

 
 
 
 
ALC
Prendre un rendez-vous
RDV