SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de NANCY METZ - 4 RUE A. MEZIERES - 54000 NANCY
Tél. 03 83 30 74 69 - Por. 06 62 68 82 99 - ac-nancy-metz@se-unsa.org

 
Formation Ă  la laĂŻcitĂ© : des pistes Ă  consolider.
Article publié le samedi 19 juin 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Article publié le mardi 15 juin 2021 sur le site de notre fédération UNSA Education

 

Formation à la laïcité : intervention UNSA Éducation en CTMEN

Madame la Présidente,
Monsieur le Président,

Le principe de laĂŻcitĂ© est consubstantiel de la RĂ©publique ; on pourrait mĂŞme dire que la libertĂ© de conscience,  avec son corollaire, la libertĂ© d’expression, permettent le pluralisme des idĂ©es et donc la dĂ©mocratie.

Ainsi, pour L’UNSA Éducation, le renforcement de la formation des agents publics, notamment les enseignants et personnels d’éducation, au principe de laïcité est essentielle, et très attendue. Je citerai quelques chiffres issus de l’enquête menée par le CNAL en 2018 : la laïcité et l’école, les enseignants ont la parole. Les résultats étaient sans appel : à cette date, 74% des enseignants n’avaient pas bénéficié de formation initiale au principe de laïcité et 94% n’avaient pas obtenu de formation continue.

Dès lors, l’UNSA Education les organisations constitutives du CNAL n’ont eu de cesse d’alerter les pouvoirs publics sur cette situation terrible . Ă€ la question suivante « dans votre Ă©cole ou Ă©tablissement, les Ă©lèves sont-ils encouragĂ©s Ă  prendre une part active dans la mise en pratique du principe de laĂŻcitĂ© ? la rĂ©ponse est non Ă  55%. Cela signifie que la dimension pĂ©dagogique est essentielle et nous proposerons un amendement en ce sens. La laĂŻcitĂ© est un principe Ă  faire vivre avec les Ă©lèves, Ă  travers des projets, des espaces pĂ©dagogiques qui conduiront les enfants et adolescents Ă  choisir, agir et penser librement ensemble.

La formation qui se dessine prend en compte, dans son cahier des charges, l’égalitĂ© entre les filles et les garçons. C’est tout Ă  fait essentiel il faut Ă©tendre la formation des enseignants Ă  deux autres thĂ©matiques, deux clĂ©s de comprĂ©hension qui gravitent autour de la laĂŻcitĂ©. La mixitĂ© sociale Ă  l’Ecole et la pauvretĂ© des Ă©lèves. Le premier rapport qui a fait Ă©tat de problĂ©matiques liĂ©es Ă  des entorses Ă  la laĂŻcitĂ© dans des collèges est le rapport Obin. Ce rapport Obin est souvent citĂ©, mais ses prĂ©conisations le sont moins. Pourtant, l’auteur y prĂ©cisait qu’un levier d’amĂ©lioration Ă©tait d’agir pour la mixitĂ© sociale Ă  l’Ecole.

En 2018, à la question « pensez-vous que la laïcité est en danger en France » ? 59% des enseignants répondent OUI. Et lorsque l’on demande : pourquoi la laïcité est-elle en danger en France ? La première réponse est « parce que les communautés culturelles et religieuses se mélangent de moins en moins dans notre pays »

Enfin, la première préconisation contenue dans le rapport 2019/2020 de l’observatoire de la laïcité, concerne la mixité sociale à l’École. Ainsi, en plus de l’égalité filles garçons, le thème de la mixité sociale à l’Ecole doit faire partie de la formation au principe de laïcité, tout comme une connaissance des problématiques de la pauvreté. La barre des 10 millions d’habitants vivant sous le seuil de pauvreté a été franchie en 2020. Un élève sur 10 vit sous le seuil de pauvreté et un élève sur 5 vit sous le seuil de grande pauvreté.

Ces données et des pistes pour agir doivent être contenues dans la formation au principe de laïcité, car il est illusoire de croire que des enfants qui ont faim, qui sont mal soignés, qui sont mal habillés ou mal logés vont porter haut les valeurs de la République

Je vous remercie de votre attention.

RĂ©my-Charles SIRVENTpour l'UNSA Ă‰ducation

 

 
 
 
 
 
ALC