SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de NANCY METZ - 4 RUE A. MEZIERES - 54000 NANCY
Tél. 03 83 30 74 69 - Por. 06 62 68 82 99 - ac-nancy-metz@se-unsa.org

 
CTA du 5 juillet 2018
Article publié le jeudi 5 juillet 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Nous sortons un peu tard du CTA (comité technique académique) de ce 5 juillet, dont l'ordre du jour était :

- les procès-verbaux des séances du 21.03.18 et du 28.05.18,

- un arrêté modifiant la composition de l'instance,

- les listes actualisées des propositions d'implantations des stagiaires,

- des documents relatifs au plan académique de formation.

Vous trouverez ci-dessous la déclaration de l'Unsa Education et notre compte-rendu ne saurait tarder !

Si vous avez des questions prĂ©cises, envoyez-nous un mail Ă  ac-nancy-metz@se-unsa.org, objet CTA, et nous  rĂ©pondrons dès que possible.

 

En prĂ©ambule, l’Unsa Education souhaite revenir sur les dernières CAP , celles de la Hors Classe et de la Classe exceptionnelle. En effet, les apprĂ©ciations prises en compte pour l’accès Ă  la hors classe ne sont pas sans interroger...

 

L’ Unsa a d’ailleurs adressé un courrier au ministère pour que la réglementation soit appliquée.
Toute apprĂ©ciation en effet doit faire l’objet d’une notification Ă  l’intĂ©ressĂ©(e) afin qu’il ou elle en soit officiellement informĂ©(e). Cela permettra, le cas Ă©chĂ©ant, de faire un recours hiĂ©rarchique dans les dĂ©lais habituels ;

Trop souvent, l’avis des supérieurs hiérarchiques, puis l’appréciation du DASEN ou du Recteur, ne reposent sur aucun élément concret explicité aux intéressés.
De plus, aucune notification ne leur est adressée pour les informer.
Enfin, l’administration dit qu’il n’existe aucun moyen de recours.

Ces pratiques ne sont pas sans éveiller la défiance de la part des personnels qui ne perçoivent non seulement aucune reconnaissance mais surtout qui voient leurs droits au recours bafoués.

Ainsi dans son courrier au ministère, la SE-Unsa exige qu’une notification soit faite à chaque personnel et que tout recours soit pris en considération.
Nous ne saurions accepter que les personnels soient jugés sans qu’un supérieur n’ait pris la peine de faire au moins connaissance, et que la réglementation ne soit pas appliquée.

De plus, nous dĂ©nonçons le fait que les personnels passĂ©s en classe exceptionnelle soient informĂ©s de la liste entière des promus, alors que les reprĂ©sentants syndicaux qui demandent le document ne l’ont pas reçu ! 

Que ce soit au sujet de la formation professionnelle ou de l’affectation des stagiaires, l’attente est de plus en plus forte d’un traitement individualisĂ© des situations de chacun. La GRH doit dĂ©sormais prendre en compte cette dimension, de mĂŞme que celle du dĂ©veloppement professionnel des agents et de leur qualitĂ© de vie au travail. Ces Ă©volutions sont incontournables. Elles doivent s’accompagner pour les personnels administratifs de plan de formation et de crĂ©ations d’emplois. C’est de notre point de vue le chemin Ă  suivre pour concilier gestion de masse et individualisation des parcours.

Ainsi, nous rĂ©itĂ©rons par exemple la demande de voir affectĂ©s les collègues stagiaires documentalistes en binĂ´me sur des postes existants, afin d’amĂ©liorer la situation des Ă©lèves par une amplitude horaire plus importante, de permettre une collaboration sur une partie des horaires et un travail individuel du professeur documentaliste et du stagiaire sur d’ autres heures, favorisant ainsi l’accueil des classes en groupes et les projets interdisciplinaires, et permettant aux enseignants de l’établissement d’avoir un documentaliste rĂ©fĂ©rent fixe d’annĂ©e en annĂ©e pour anticiper les projets pĂ©dagogiques, plutĂ´t que d’être plusieurs annĂ©es de suite Ă©tablissement « berceau Â»

Un autre exemple est la formation de nos collègues Psy EN, l’affectation des stagiaires a Ă©tĂ© très difficile Ă  cause du choix tardif du lieu de stage, parfois très Ă©loignĂ© des domiciles, et aussi avec beaucoup d’interrogations sur le contenu de la formation.

Nous apprĂ©cions une note de service pour les personnels AESH et aimerions des règles claires en cas de suppression d'un poste dans un Ă©tablissement qui en compte plusieurs : le plus ancien dans l'Ă©tablissemnt ? dans la fonction ? celui qui a le plus d'heures avec des Ă©lèves Ă  suivre l'annĂ©e suivante ? autre ? 

C'est un peu la mĂŞme chose pour les AED, duquel doit-on rĂ©duire l'horaire ou supprimer le poste le cas Ă©chĂ©ant ? le dernier arrivĂ© ? 

Pour éviter les ambiances délétères et les blessures personnelles , il conviendrait de pouvoir appliquer des règles claires, que nous pourrions élaborer ensemble en GT .

Nous terminerons cette déclaration par un point sur la transmission des documents de travail aux élus du personnel en Moselle. La consultation de ces derniers a dû se faire soit avec une clé OTP, celle dont dispose les directeurs d'école, soit en se connectant depuis la DSDEN. Dans la mesure où seule une organisation syndicale représentative est en possession d’une clé OTP, ce moyen de transmission des documents avantage considérablement une organisation syndicale par rapport aux deux autres. Le SE-Unsa dénonce le fait d’avoir dû se déplacer à la DSDEN pour avoir accès aux documents de travail. Dans un souci d’équité, nous demandons à ce que pour la prochaine promotion à la HC, toutes les organisations syndicales représentatives puissent avoir accès aux documents au même moment et par le même moyen. Aussi nous demandons à ce que la DSDEN nous fournisse une clé OTP ou que les documents soient envoyés par mail à toutes les organisations syndicales représentatives..

Merci pour votre attention


   DĂ©claration Unsa   
(25.5 ko)
 
 
 
 
 
ALC