SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de LYON - 26 RUE VERLET HANUS - 69003 LYON
Tél. 04 72 13 08 20 - Fax. 04 72 12 05 28 - ac-lyon@se-unsa.org

 
Concours 2017 : plus de candidats, plus d’intérêt pour le Métier ?
Article publié le jeudi 10 novembre 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Les inscriptions aux concours enseignants et personnels d’éducation de la session 2017 montrent une hausse de 5,3 % dans le premier degré et une hausse de 4,7 % dans le second degré au regard des nombres d’inscrits à la session 2016, témoignant ainsi une fois de plus d’une augmentation significative de l’intérêt pour la profession.
 
En tout, ce sont donc 189 885 candidats qui se sont inscrits aux différents concours enseignants et personnels d’éducation : 86 409 pour le premier degré (pour 13 031 postes offerts) et 103 476 pour le second degré (pour 17 960 postes offerts).
 
Cette  hausse est d’autant plus notable qu’elle permet à la profession de retrouver le niveau d’engouement de 2008, avant les suppressions des 80 000 postes du précédent quinquennat. Une envie d’exercer le métier a visiblement été redonnée et c'est une bonne nouvelle pour l’École publique !
 
 
Dans le premier degré, 19 académies sur 30 connaissent une progression du nombre d’inscrits au CRPE.
On note que Créteil et Versailles, qui peinent habituellement à recruter, enregistrent toutes deux un nombre d’inscrits en légère hausse. 
9 académies sont concernées par une quasi stabilité des inscriptions et 2 par une baisse (Besançon et Paris).
 
Dans le second degré, il est intéressant de noter une nouvelle progression dans les disciplines du CAPES dites déficitaires, c'est-à-dire en manque de moyens enseignants au regard des besoins réels d’enseignement.
Ainsi, le nombre d’inscrits en mathématiques progresse de 4,5 %, en lettres modernes de 9 % et en lettres classiques de 14,2 %.
Petit zoom sur les CAPES de langues vivantes : hausse pour l’anglais et pour l’espagnol ; quasi stabilité pour l’italien, l’allemand, le chinois et le portugais. À noter que la première session du CAPES de japonais attire 70 candidats.
 
Au-delà de la création de 54 000 de postes depuis 5 ans, le rétablissement d’une formation initiale et la revalorisation de l’ensemble des carrières (ISAE, PPCR, …) ne sont sans doute pas étrangers à ce regain de motivation.

 

 
 
 
 
ALC