SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
la question des rythmes ne doit pas nous priver de la refondation de l’Ă©cole !
Article publié le mercredi 6 février 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La question des rythmes ne doit pas nous priver de la refondation de l’école!

Pourquoi le SE-UNSA 93 n'appelle pas à la grève du 12 février mais demeure exigeant pour les élèves et pour les enseignants

Le SE-UNSA 93 ne peut pas se rallier au mot d'ordre déposé par d’autres syndicats pour une grève du 12 février. Nous ne nous reconnaissons pas dans cette plate-forme qui demande entre autre le retrait de la loi d'orientation, c'est à dire l'abandon de la priorité à l'école primaire, l'abandon du renforcement de la spécificité de la maternelle et l'abandon du retour de la formation initiale des enseignants. Nous ne nous reconnaissons pas non plus dans la plate-forme d’un autre syndicat qui appelle à la grève pour dire oui aux rythmes mais avec un report en 2014, ce qui est déjà proposé aux municipalités.

Le SE-UNSA 93 refuse tout amalgame de l’appel à la grève de ceux qui contestent toujours tout sans rien proposer.

Le SE-UNSA ne demande pas l’abrogation de la loi d’orientation. Nous nous sommes battus pendant des années pour obtenir les avancées qu’elle porte : priorité au primaire, plus de maitre que de classe, scolarisation des tout-petits, formation initiale, importance de la maternelle, recrutements, création de postes etc… Demander le retrait pur et simple de la loi d’orientation serait irresponsable de notre part !

Le SE-UNSA 93 appelle donc les enseignants Ă  se mobiliser autour de ses revendications, Ă  savoir :

- POUR que la loi d'orientation (dite Refondation de l’École) se donne les moyens de ses ambitions.

Le SE-UNSA exige la mise en place concrète et rapide de tous les aspects de la loi : priorité au primaire, renforcement de la spécificité de la maternelle, retour de la formation initiale, redéfinition du socle commun, continuité école/collège/lycée pour n’en citer que quelques-uns.

- POUR une réforme des rythmes dans l'intérêt de nos élèves.

Le SE-UNSA exige un vrai allègement de la journée scolaire et une vraie prise en charge éducative hors temps scolaire. Pour le SE-UNSA les conseils d’école doivent absolument être acteurs des projets de nouvelle organisation en se donnant le temps nécessaire à la réflexion.

De plus, une réelle cohésion territoriale est indispensable à une mise en place cohérente de la nouvelle semaine.

- POUR la prise en compte des conditions de travail des enseignants dans le cadre de la réforme des rythmes.

Le SE-UNSA exige des réponses rapidement ! Il est temps d'arrêter la valse hésitation, les enseignants veulent savoir comment ils travailleront à la rentrée prochaine, ils veulent des réponses à leurs questions ! Le SE-UNSA demande la mise en place de comités de pilotage et de suivi dans tous les départements.

Le SE UNSA refuse des pauses méridiennes de plus de deux heures ( lire ici), s’oppose à ce que les réunions soient imposées le mercredi après midi ou le samedi (lire ici). Nous revendiquons 23h00 de temps de service.

- POUR une prise en compte spécifique des conditions de travail en Seine Saint Denis : Notre département rencontre un énorme problème de recrutement. Rendre attractif notre département ne pourra se faire que si les conditions de travail s’améliorent considérablement ainsi que la mise en place d’une rémunération, une reconnaissance légitime des difficultés d’enseignement dans certains quartiers de notre banlieue.

- POUR l'équité de traitement entre tous les profs du 1er et second degré.

Le SE-UNSA exige le temps partiel à 80%, l’augmentation des ratios hors classe et le versement de l'ISOE pour les enseignants du 1er degré.( Lire ici)

Parce que c’est localement que tout se joue, le SE-Unsa construira, avec les collègues, le rapport de force nécessaire chaque fois qu’il le faudra, au niveau des municipalités comme à celui des Directions des services départementaux de l’Éducation nationale (ex inspections académiques).

Dans ce cadre, le SE Unsa au plan national, a déposé une alerte sociale du 12 février au 1er mars.

lire ici la position du SE Unsa nationale.

L’équipe du SE UNSA 93

SE-UNSA 93
6 square du 8 mai 1945
93140 Bondy
01 48 02 19 31

93@se-unsa.org

 
 
 
 
ALC