SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Compte rendu du CTSD du 1er avril
Article publié le mardi 2 avril 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

CTSD du 1er avril :
Le SE-UNSA vote CONTRE les nouvelles règles du mouvement

Le CTSD devant valider les nouvelles règles du mouvement départemental se tenait cet après-midi. 2 groupes de travail avaient précédé ce CTSD, dont vous trouverez ci-dessous les comptes-rendus :

Compte rendu GT du 26/03

Compte rendu GT du 28/03

Lors de ces groupes de travail, de nombreuses remarques ont pu ĂŞtre entendues, et le projet amĂ©liorĂ©, ce qui a permis de retrouver certains Ă©lĂ©ments et barèmes connus dans l'ancien système qui avaient dans un premier temps disparu. Cependant, de nombreuses bonifications, notamment Ă  destination de nos collègues les plus jeunes dans le mĂ©tier, n'existeront plus dans les nouvelles règles. Des annĂ©es de travail paritaire ont Ă©tĂ© ainsi balayĂ©es.

La philosophie du nouveau logiciel imposĂ© par le ministère perdure. La notion de vĹ“ux gĂ©ographiques obligatoires pour les participants Ă  titre provisoire, qui va amener certains collègues Ă  ĂŞtre nommĂ©s sur des postes qu'ils n'ont pas choisis, est pour nous inacceptable.
L'absence de visibilité sur le fonctionnement du logiciel, le fait que certains postes seront imposés à certains alors que d'autres les auraient voulus ont motivé notre vote.

Le SE-UNSA a donc voté CONTRE le projet de règles proposé.


Le vote contre ayant été unanime, un nouveau CTSD sera convoqué le jeudi 11 avril à 9h
Le SE-UNSA 63, Ă  l'occasion de ce CTSD, a mis au vote l'avis suivant :

"Le CTSD demande que l’AGS soit l’élément principal du barème et que l’engagement des personnels soit reconnu. Lorsqu’un enseignant obtient au barème un poste de direction à titre provisoire, si celui-ci souhaite le conserver et se voit inscrit sur la liste d’aptitude dans l'année, une priorité de reconduction à titre définitif lui sera proposée."

Pour : SE-UNSA, FO
Abstention : SNUIPP


Le DASEN va étudier notre proposition que nous mettrons à l'ordre du jour de la CAPD pour régulariser les personnes de l'an dernier ayant eu leur poste à titre provisoire au 1er mouvement.
Nous vous tiendrons informés dès que nous en saurons plus.



LE SE UNSA INVITE LES ENSEIGNANTS A INTERPELLER LE MINISTRE, 1er RESPONSABLE DU CHANGEMENT DE REGLES. EN 1 CLIC SUR L'IMAGE, J'ECRIS AU MINISTRE POUR LUI DIRE MON OPPOSITION A CE MOUVEMENT SUBI.

 

Questions diverses

Direction d'école et jours de décharge

Le département connait actuellement une grosse pénurie au niveau des moyens de remplacement.
En conséquence, depuis plusieurs semaines, de nombreux directeurs 1,2 et 3 classes n'ont pas pu obtenir leurs précieux jours de décharge.

A ce jour, nous sommes à 45% de décharges réalisées seulement!

Le SE-UNSA, qui dĂ©fend depuis longtemps la question de la direction d'Ă©cole, formule chaque annĂ©e la demande de voir des postes flĂ©chĂ©s sur ces dĂ©charges de direction. C'est une des solutions qui pourraient permettre de rĂ©soudre cette question. Cela coĂ»te, selon l'estimation faite Ă  notre demande il y a 4 ans, l'Ă©quivalent de 12 postes.
De manière plus générale, le SE-UNSA réclame que, quel que soit le moyen choisi par l'administration, nos collègues directeurs bénéficient de ces jours qui leur sont dûs.

L'avis suivant a été voté en séance à l'unanimité :

« Les membres du CTSD se prononcent pour que chaque année, un calendrier de l’ensemble des décharges soient construits avec les collègues directeurs afin que chaque collègue puisse connaitre précisément leurs journées de décharge sur l’année et pouvoir anticiper leur travail. »

PĂ©nurie de remplacement

Couverture actuelle des besoins dans le dĂ©partement : 90%

Clairement, la situation est problématique, et cela ne date pas de cette année.

Nous demandons depuis plusieurs cartes scolaires la création de postes de remplaçants car notre département, depuis les suppressions de postes de l'ère Sarkozy, est en grande difficulté sur la question du remplacement. Les directeurs des petites structures en font de plus en plus les frais, ainsi que les écoles.

Les avis suivants ont Ă©tĂ© votĂ©s Ă  l'unanimitĂ© lors de ce CTSD :

« Les membres du CTSD du Puy de Dôme ont pris connaissance que les collègues directeurs de nombreuses écoles d’une classe ou de deux ou trois classes n’ont pas chaque année leurs décharges réglementaires : 4 jours par an pour les écoles d’une classe, 10 pour les écoles de 2 ou 3 classes. De plus, les membres du CTSD connaissent que de nombreuses fois, les décharges sont données à la dernière minute aux collègues directeurs (parfois le matin même), ou sont tout simplement annulées faute de remplaçants disponibles. Ce problème est récurrent, et place les collègues dans des difficultés pour effectuer à bien leur travail de direction. Les membres du CTSD demandent que des postes de remplaçants soient créés à la hauteur des besoins afin que chaque directeur bénéficie de leurs décharges réglementaires. Les membres du CTSD se prononcent pour la généralisation des autorisations de temps partiel à 80% qui permettrait d’organiser les décharges de direction des écoles de moins de 4 classes dans le cadre de l’annualisation de leur temps de service. »

« Les membres du CTSD du Puy de Dôme ont pris connaissance que de nombreuses journées de personnels n’ont pas été remplacés dans le département depuis le début de l’année. Les membres du CTSD constatent que ce problème de non-remplacements dégrade les conditions de travail des personnels par la répartition des élèves des collègues absents dans les autres classes de l’école. Les membres du CTSD du Puy de Dôme constatent aussi que des journées de formation ont été annulées faute de remplaçants, ce qui diminue la formation continue des enseignants. Les membres du CTSD du Puy de Dôme demandent que des créations de postes de remplaçants à hauteur des besoins soient faites afin de palier ces problèmes. »

Rythmes scolaires

Seules 2 mairies ont dĂ©posĂ© une demande officielle de passage Ă  4 jours : Orcines et Laps

Les collectivités ont jusqu'au 3 mai pour faire parvenir leur demande (d'après l'administration)

Les situations de Vic le Comte et Courpière sont à l'étude pour lever certains obstacles, soit au niveau des communautés de communes, soit au niveau du conseil départemental.

Pour rappel, le SE-UNSA rappelle que, pour nous, sur ce dossier, l'avis des conseils d'Ă©cole, qui reprĂ©sentent l'ensemble de la communautĂ© Ă©ducative, doit ĂŞtre pris en compte. C'est pour cette raison que nous avions rappelĂ© aux Ă©coles qui ne l'avaient pas fait d'inscrire ce point Ă  l'ordre du jour, afin d'appuyer leur demande.

Allègements de service

Actuellement, 30 demandes sont remontées jusqu'à l'administration, contre 19 l'année dernière. Les demandes seront étudiées après la validation des PACD, et donc pas lors de la prochaine CAPD. Nous vous communiquerons la date lorsque nous la connaitrons.

 
 
 
 
ALC