SECTION SE-Unsa de la MARNE - 15 BD DE LA PAIX - BP 30149 - 51055 REIMS CEDEX
Tél. 03 26 88 25 53 - Fax. 03 26 40 92 78 - Por. 06 14 25 31 19 - 51@se-unsa.org

 
CHSCT de mars 2013 : le travail de terrain a enfin commencĂ©
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les ComitĂ©s Hygiène et SĂ©curitĂ© et Conditions de Travail acadĂ©mique et dĂ©partementaux se sont rĂ©unis dernièrement.  Après de multiples discussions dues au cadrage de leurs missions et l’articulation entre les Ă©chelons acadĂ©miques et dĂ©partemental , le travail de terrain a commencĂ©.

  • Des enquĂŞtes dans des Ă©tablissements, suite Ă  accident de travail, conditions de travail exĂ©crables (harcèlement …) ont eu lieu : Collège Perrot d’Ablancourt Ă  Chalons, Les Lombards Ă  Troyes, LycĂ©e Vauban Ă  Givet. Nous avons demandĂ© d’autres visites sur des sites oĂą la situation nous apparaĂ®t grave, nous attendons l’accord du recteur. Nous bataillons ferme pour les obtenir.

 

  • Des visites simples pour Ă©tudier les conditions de travail des personnels sont programmĂ©es dans les semaines et mois Ă  venir. Nous avons privilĂ©giĂ© un Ă©ventail de type d’établissements et d’écoles. (lycĂ©es, collèges, grosse Ă©cole rurale , Ă©cole maternelle, EREA, service de circonscription d’IEN…  Bien Ă©videmment, les personnels seront avertis de la visite.

 

Rappel : Ce qui est dit aux membres des CHSCT reste confidentiel, et n’est pas Ă©talĂ© sur la place publique.

Ces visites font l’objet de rapports et de prĂ©conisations au recteur ou Ă  la  Dasen, par les membres des CHSCT. Nous verrons comment notre employeur suit nos prĂ©conisations et quel suivi est donnĂ© Ă  ces enquĂŞtes.

 

  • Suite Ă  la dĂ©cision de mettre en place des visites mĂ©dicale de travail en utilisant des procĂ©dures de tĂ©lĂ©mĂ©decine, des membres du CHSCT ont visitĂ© le « cabinet mĂ©dical en tĂ©lĂ©mĂ©decine Â» Ă  l’Usine Axon câbles de Montmirail. En effet, une expĂ©rimentation a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ©e dans notre acadĂ©mie. Nous avons posĂ© toutes questions utiles quant Ă  la sĂ©curisation des donnĂ©es, et l’adaptation Ă  la situation des postes de travail dans l’éducation nationale.

 

L’Unsa Education, reste vigilante sur ce projet, mais, des visites mĂ©dicales vont enfin pouvoir se mettre en place et c'est un vrai progrès. Nous partons de zĂ©ro. Les personnels qui voudront voir en prĂ©sentiel le mĂ©decin de prĂ©vention pourront le faire (mais nous manquons de mĂ©decins de prĂ©vention, comme de mĂ©decins du travail en gĂ©nĂ©ral). L’interĂŞt  est que tous les personnel auront un dossier mĂ©dical personnel de sa santĂ© au travail. Des donnĂ©es statistiques (anonymĂ©es) par poste de travail, catĂ©gorie d’âges… pourront facilement ĂŞtre extraites pour servir Ă  un plan de prĂ©vention « santĂ© au travail Â». Les personnels de catĂ©gories fragiles seront vues en prĂ©sentiel.

C’est un projet ambitieux. Pour le moment, nous n’avons pas de visibilitĂ© sur des dates de mise en place. Notre acadĂ©mie serait la première sur ce type de projet, coordonnĂ© avec l’unitĂ© hospitalière de mĂ©decine du travail  du professeur Deschamps de Reims.

Le CHSCT a demandĂ© qu’une bonne information sur ses missions et les procĂ©dures soit faite auprès de chaque personnel : vous devriez avoir reçu avec vos fiches de paie une notice explicative. Conservez-la.

Des affiches ont été prévues pour chaque établissement et école.

Le SE-UNSA a fait depuis longtemps de la santé au travail une de ses revendications premières.

N’oubliez pas que vous avez dans chaque Ă©cole  ou Ă©tablissement le registre « hygiène et sĂ©curitĂ© au travail Â», mais Ă©galement le registre « danger grave et imminent Â», qui sont garants de la traçabilitĂ© de la situation que vous estimez grave et que vous y consignez. N’oubliez pas d’avertir un membre du CHSCT ( Aline Geeraerts, Jean-Michel Alavoine pour l’UNSA enseignants)

 
 
 
 
 
ALC