SECTION SE-Unsa de la MANCHE - MAISON DES SYNDICATS - 2BIS RUE LEON DERIES - BP 421 - 50000 SAINT LO CEDEX
Tél. 02 33 57 64 59 - Por. 06 75 88 98 23 - 50@se-unsa.org

 
Le gouvernement doit revaloriser les pensions !
Article publié le vendredi 9 mai 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Après le report de la date de revalorisation, le gel des pensions...

L’UNSA Retraités désapprouve le gel des pensions annoncé par le Premier Ministre qui touche la quasi-totalité des retraités. Une fois de plus le pouvoir d’achat des retraités est mis à mal.

La loi du 20 janvier 2014, sur la rĂ©forme des retraites a dĂ©jĂ  repoussĂ© la date de revalorisation des pensions du 1er avril au 1er octobre de chaque annĂ©e demandant un effort aux retraitĂ©s pour assurer l'avenir du système de retraite français. Seuls les bĂ©nĂ©ficiaires du minimum vieillesse (600 000 retraitĂ©s) ont Ă©tĂ© revalorisĂ©s de 0,7 %, le 1er avril 2014.

Quinze millions de retraités devaient attendre le 1er octobre. Mais, le Premier ministre, dans sa déclaration du 16 avril concernant les économies budgétaires, a annoncé le gel des pensions en 2014. Pas de revalorisation avant le 1er octobre 2015 !

L’UNSA Retraités demande au gouvernement de prendre des mesures urgentes susceptibles de redonner du pouvoir d’achat aux retraités, en particulier aux retraités qui vivent actuellement avec moins de 1100€ par mois.

D’après les dernières enquĂŞtes de la DREES, le montant moyen de la retraite, but des prĂ©lèvements sociaux, s’élevait Ă  1256€ par mois fin 2011 ; 1603€ pour les hommes et 932€ pour les femmes.

D’après l’INSEE, 9,3 % des retraitĂ©s (soit  1,4 million) vivent en dessous du seuil de pauvretĂ©. Plus de la moitiĂ© des retraitĂ©s vivent avec une pension infĂ©rieure au SMIC net (1100€ par mois).

Depuis 20 ans, les mesures prises dans le cadre des réformes des retraites ont durci les conditions de liquidation des retraites et indexé l’évolution des pensions sur les prix et non plus sur les salaires des actifs. D’autres mesures plus récentes ont été prises.

  • la crĂ©ation en 2011 de la contribution additionnelle de solidaritĂ© pour l’autonomie (CASA) de 0,3 % sur les pensions des retraitĂ©s imposĂ©s,
  • le gel du barème d’imposition sur le revenu de 2010 Ă  2014,
  • l’imposition des majorations familiales en 2014.

L’accumulation de toutes ces mesures entraîne une réelle baisse du pouvoir d’achat des retraités.

De plus, l'UNSA Retraités s'inquiète de l'avenir du projet de loi sur l’adaptation de la société au vieillissement, toujours pas présenté au Conseil des Ministres.

 

 

 
 
 
 
ALC