SECTION SE-Unsa de la MANCHE - MAISON DES SYNDICATS - 2BIS RUE LEON DERIES - BP 421 - 50000 SAINT LO CEDEX
Tél. 02 33 57 64 59 - Por. 06 75 88 98 23 - 50@se-unsa.org

 
CHSCT extraordinaire du 9 avril 2021 : compte-rendu
Article publié le mardi 4 mai 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Attention : Lors de ce CHSCT le brassage des Ă©lèves en cas d'absence de remplaçant Ă©tait encore autorisĂ©, ce n'est plus le cas depuis la parution du protocole du 26 avril 2021.

De plus certaines questions évoquées ont obtenu une réponse (partielle) depuis.

 

CHSCT extraordinaire du 9 avril 2021

 

Ordre du jour :

contexte sanitaire lié à la Covid-19

 

Début de la réunion en visioconférence : 9 heures

 

État des lieux par la DASEN :

            DĂ©calage des vacances scolaires. Fermeture des Ă©coles cette semaine et fermeture des collège-lycĂ©es une semaine Ă  la rentrĂ©e, 1500 enfants de personnels prioritaires ont Ă©tĂ© accueillis dans les pĂ´les d'accueil.

            Campagne de tests salivaires depuis la rentrĂ©e de fĂ©vrier, mais « rĂ©organisĂ©s Â» cette semaine : 5 000 tests depuis le dĂ©but ; dĂ©marrage en semaine 12 Ă  Isigny-le-Buat, St LĂ´, Tessy. Rappel : 85 000 Ă©lèves public et privĂ© confondus. Il est prĂ©vu d'effectuer 2 000 tests par semaine Ă  la rentrĂ©e dĂ©but mai.

            Il ne s'agit pas de tester tous les Ă©lèves, les tests s'effectuent en complĂ©ment des tests grands publics, les tests sont effectuĂ©s selon l’évolution de l'Ă©pidĂ©mie. Tout est fait en relation avec la prĂ©fecture.  Les tests sont surtout faits sur St-LĂ´ et ses alentours, Cherbourg-en-Cotentin, et Avranches-Granville, en lien avec trois laboratoires, car zones plus touchĂ©es statistiquement (« endroits stratĂ©giques Â», « lieux qui en ont le besoin Â»). Il faut saluer le travail des directeurs et IEN et des infirmiers scolaires, plus des mĂ©diateurs LAC (?), qui sont de la Croix-Rouge ou de la Protection Civile. 

 

– question : les Ă©coles sont-elles informĂ©es pour la rentrĂ©e du 26 avril ?

Autrement dit il va falloir prĂ©parer pendant les vacances... Et que penser du sens de ces tests avec 30% de refus de parents et beaucoup d'Ă©chantillons non valides ?

            Ă€ la rentrĂ©e ce sera une organisation qui Ă©tait dĂ©jĂ  prĂ©vue ce qui va permettre de simplifier le travail pour les directeurs que la DSDEN essaie d'Ă©pargner. Les infirmières et les Ă©quipes de la croix rouge rĂ©flĂ©chissent Ă  une manière d'apprendre aux petits Ă  cracher ; il suffit de 0,5 ml de salive, ce qui est raisonnable. C'est une occasion pour mettre en place une dĂ©marche prĂ©ventive, mais effectivement « le dĂ©pistage Ă  l'instant T n'est valable qu'Ă  l'instant T ».

            La carte vitale est requise pour avoir une garantie sur l'exactitude du numĂ©ro de sĂ©curitĂ© sociale pour l'enregistrement des dossiers au laboratoire, il est juste transmis au labo et n'est pas utilisĂ© par l'Ă©ducation nationale qui ne constitue aucun dossier. Pour les personnes adultes il y a effectivement un reste Ă  charge Ă  payer de 1€. Le coĂ»t des tests est assurĂ© par la sĂ©curitĂ© sociale. Pour identifier les zones oĂą tester la DSDEN travaille avec l'ARS mĂŞme si il liste aussi les cas positifs et cas contacts, c'est un travail croisĂ©. Les chefs d'Ă©tablissement peuvent aussi demander une campagne de dĂ©pistage. Les tests salivaires sont plus Ă  destination des jeunes enfants pour qui les tests naso-pharyngĂ©s sont plus dĂ©licats.

            Sont mises en place des campagnes Ă©pidĂ©miologiques (donc Ă  visĂ©e statistique supra-dĂ©partementale) dans deux Ă©tablissements : le lycĂ©e Le Verrier et l'Ă©cole de Tessy ; « itĂ©ration tous les quinze jours Â». Quand il y a une problĂ©matique de cas positifs dans une commune, on va tester. Il y a eu un recrutement des mĂ©diateurs pour organiser les prĂ©lèvements et il va y en avoir un nouveau, et la croix-rouge vient aider Ă©galement afin de mettre en place cette politique de traçage. Personnel disponible : deux Ă©quivalents ETP (mĂ©diateurs) plus les mĂ©diateurs LAC. Au minimum, un personnel infirmier Ă©ducation nationale par site.  Le but de ces tests est de permettre de garder les Ă©coles ouvertes, et quand tous les tests reviennent nĂ©gatifs cela permet Ă  tous (Ă©quipe et parents) d'ĂŞtre serein.

– remarque : le terme « campagne massive Â» est-il appropriĂ© sachant que les tests ne sont valables qu'Ă  un instant, et que 5000 sur 85 000 ça ne fait pas beaucoup, mĂŞme si on prend seulement les primaires on en est Ă  un quart environ...

 

– question : a-t-on prĂ©vu des dispositifs pour une vaccination des personnels dans les Ă©tablissements ?

            Il n'y a pas d'informations pour une vaccination massive des personnels. Si c'Ă©tait demandĂ©, la DSDEN « sait faire Â» et pourrait utiliser l'expĂ©rience des tests pour faire des campagnes massives de vaccination.             Il y a 18 personnes en ASA dans le 1er degrĂ© pour raison COVID. Contractuels : 8 moyens avaient Ă©tĂ© attribuĂ©s de dĂ©cembre Ă  fĂ©vrier qui ont Ă©tĂ© reconduits, 3 ont acceptĂ© de reconduire leur contrat et 5 nouvelles personnes ont Ă©tĂ© recrutĂ©es. Pour abonder la brigade de remplacement et pas uniquement les personnes en ASA pour des raisons liĂ©es Ă  la Covid 8 ETP supplĂ©mentaires ont Ă©tĂ© attribuĂ©s et 7 personnes sont dĂ©jĂ  recrutĂ©es. Une communication plus fine Ă©tait prĂ©vue mais les conditions sanitaires ont bousculĂ© le calendrier.

            Il n'est pas prĂ©vu de recrutement de contractuel pour remplacer les AESH et il y a un abondement d'heures pour les AED, souvent ce sont des AED qui acceptent d'augmenter leur quotitĂ© en prenant des heures en plus.

 

– est signalé un embouteillage du comité médical départemental, ce qui a pu nuire à des personnels dont l'examen du cas a été repoussé.

 

– question : les remplaçants sont-ils « corvĂ©ables Â» sur les pĂ´les d'accueil ?

            Cette semaine les Ă©tablissements restent ouverts pour les personnels, ils sont fermĂ©s pour les Ă©lèves. La notion de volontariat pour encadrer les enfants des personnels de santĂ© et assimilĂ©s ressort du cumul de mission. Il y a eu de nombreux volontaires et donc peu de remplaçants mobilisĂ©s (qui l'ont Ă©tĂ© sur leur zone), il a fallu ajuster mardi ; on a Ă©tĂ© vigilant sur les situations personnelles (notamment les propres enfants des volontaires).             Problème : quand il n'y a pas de remplaçants Ă  l'ouverture de l'Ă©cole les parents reprennent leurs enfants donc des remplaçants arrivent alors qu'il y a très peu d'Ă©lèves. Un rappel que le brassage est possible dans le cas oĂą il n'y a pas de remplaçant serait utile aux collègues.

            Le choix d'envoyer un personnel remplaçant est fait Ă  la DASEN : est saluĂ©e la rĂ©activitĂ© du SRH et des personnels remplaçants.

 

– question sur les jauges envisageables Ă  la rentrĂ©e d'avril-mai ; y aura-t-il une règle commune ?

            Retour en prĂ©sentiel des Ă©lèves du 1er degrĂ© dès le 26 avril et de ceux du 2nd degrĂ© le 3 mai. Il n'y aura pas de rĂ©glementation dĂ©partementale pour les jauges car le but est de s'adapter aux diffĂ©rentes rĂ©alitĂ©s du terrain. La DASEN veut absolument laisser la possibilitĂ© aux Ă©tablissements de gĂ©rer la situation selon leurs possibilitĂ©s (on fait du « cousu main Â»), mais la DASEN valide in fine les plans de continuitĂ© proposĂ©s.

 

– question : les internats vont-ils rouvrir ?

On a demandé à des élèves de vider leur chambre.

C'est pour un nettoyage en profondeur suite aux mesures sanitaires.

 

– question : qu'en est-il des examens ?

Il y a inégalité entre élèves, en particulier en lycées. Les classes prépa n'ont jamais fermé, et le privé semble fermer moins que le public.

            Ă€ ce jour le ministre communique sur le maintien des examens de juin. Pas d'information sur ceux de mai (BTS, lycĂ©es pro).   

 

– question : quid des obligations liĂ©es aux anciennes dates de vacances (rĂ©servations loisirs, rendez-vous mĂ©dicaux, etc.) ?

            La DASEN peut fournir une attestation pour attester que les vacances ont Ă©tĂ© dĂ©placĂ©es pour celles et ceux qui auraient des rĂ©servations. Il y aura une « grande bienveillance Â» sur la prise de rendez-vous mĂ©dicaux qui avaient Ă©tĂ© prĂ©vus sur le temps de vacances. Pour les personnels qui ont accueilli en prĂ©sentiel des Ă©lèves en pĂ´le, une attestation a Ă©tĂ© fournie  pour pouvoir se dĂ©placer vers d'autres rĂ©gions, c'est une commande nationale.

 

– question : existe-t-il une liste des installations sportives qui sont ou seraient mobilisĂ©es pour la vaccination ?

Non.

 

Fin de la réunion 11 heures, prochaine réunion prévue le 20 mai.

 

 
 
PĂ©tition
 
Nos campagnes
 
Santé
 
Aides spécifiques
 
Mouvement
 
Concours
 
ALC