SECTION SE-Unsa de la MANCHE - MAISON DES SYNDICATS - 2BIS RUE LEON DERIES - BP 421 50000 SAINT LO CEDEX
Tél. 02 33 57 64 59 - Por. 06 75 88 98 23 - 50@se-unsa.org

 
Remplacement : dĂ©ni de gros stress
Article publié le jeudi 10 septembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

10 septembre. La rentrée n’est pourtant pas si loin mais la gestion des remplaçants est déjà sous tension. Au bord de l’implosion. Collègues non remplacés dans les écoles, collègues qui doivent prendre en charge leur classe et les deux (!!!) classes voisines, directeurs auxquels on explique pragmatiquement que si l’absence du collègue tombe le jour de leur décharge, leur école ne sera pas prioritaire. On demande donc aux collègues de s’adapter. Rien d’innovant en la matière, malheureusement.

Dans ce contexte dĂ©jĂ  compliquĂ©, on pourrait penser que la DSDEN mettrait entre parenthèses les actions de formation les plus consommatrices. Un stage rĂ©unissant le REP+ de Cherbourg au grand complet mobilise une trentaine de remplaçants Ă  chaque Ă©dition. Les collègues des Ă©coles auxquelles on explique (quand on leur rĂ©pond !) qu’il n’y a pas de remplaçants disponibles apprĂ©cieront.

Mais non. L’Inspection acadĂ©mique dĂ©roule ses actions de formations comme si de rien n’était. Rassemblement de PEMF mercredi matin, formation REP+ vendredi oĂą fait exceptionnel on ne mobilise « que Â» 12 remplaçants, contre 34 initialement prĂ©vus, formation de directeurs…

Qu’on ne s’y mĂ©prenne pas. La formation continue est essentielle, car dĂ©jĂ  rĂ©duite Ă  peau de chagrin, et doit Ă©videmment avoir lieu. Mais, dans un contexte oĂą 20 postes de brigade ont Ă©tĂ© supprimĂ©s par la DSDEN et alors que les suspicions de Covid-19 s’accumulent, peut-ĂŞtre serait-il opportun de ne pas commencer par Ă©puiser les Ă©quipes en les privant de remplaçants dès septembre. Qu’en sera-t-il au plus fort de l’hiver ?

A l’aune de cette rentrée hyper stressante pour les équipes, la décision de la DSDEN de supprimer 20 postes de remplaçants doit nous interroger. C’est vrai, ça ne se voit pas de prime abord. Quand ça nous saute aux yeux, il est trop tard. Un vrai déni de gros stress.

Pour aller + loin :

Des absences de collègues n'ont pas été remplacées, signalez-le-nous à 50@se-unsa.org

 
 
 
 
ALC