SECTION SE-Unsa de la MANCHE - MAISON DES SYNDICATS - 2BIS RUE LEON DERIES - BP 421 - 50000 SAINT LO CEDEX
Tél. 02 33 57 64 59 - Por. 06 75 88 98 23 - 50@se-unsa.org

 
Mesures de carte scolaire suite au CTSD du 1er février 2019
Article publié le vendredi 1er février 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Equation de la carte scolaire : non résolue !

Le CTSD réuni ce vendredi accouche d'une carte scolaire assez prévisible. Plus de fermetures que d'ouvertures afin notamment de dédoubler les CE1 en éducation prioritaire et de répondre à quelques situations locales qui nécessitent un ajustement.

D'après les prévisions, la Manche perdra 559 élèves dans le premier degré à la rentrée 2019 (-229 mat, -338 élém, +8 ULIS). Si le département ne perd pas de postes enseigants, ce dont on peut s'estimer heureux, il faut quand même trouver des postes pour mettre en oeuvre la politique ministérielle. Et c'est là où le bât blesse...

Le nouveau mode de fonctionnement adoptĂ© cette annĂ©e pour la carte scolaire met en avant une analyse plus qualitative de la situation de chaque Ă©cole. C'est effectivement ce qui a prĂ©valu. Et l'on s'aperçoit que le E/C (nombre moyen d'Ă©lève par classe pour une Ă©cole) prend toute son importance. MĂŞme si ce n'est pas le seul critère retenu, les Ă©coles affichant les plus petits E/C sont  plus sujettes Ă  fermeture que les autres.

A l'issue du CTSD, si l'équation n'est pas résolue de manière satisfaisante, le pire est évité et le compromis le "moins" pire trouvé.

Ci-dessous, le projet de carte scolaire (en pièce jointe les ouvertures/fermetures).

Il pourra évoluer et les décisions définitives seront arrêtées lors du CDEN qui se tiendra le mardi 26 février.

Quelques chiffres

Prévisionnel pour la rentrée 2019 dans le 1er degré : - 559 élèves (-229 mat, -338 élém, +8 ULIS)
Total de 35 125 élèves, soit -1,6% par rapport à 2018.
Evolution de -14,6% depuis 2 000.
Pas de retrait d'emplois dans l'académie malgré perte d'élèves, équilibre maintenu dans les départements de l'académie.


4 Priorités départementales

1. DĂ©doublement des classes de CP et CE1 en REP/REP+
- Dédoublement classe CE1 en REP, coût de 11 ETP.
- Une partie des postes de PDMQC sera supprimée pour permettre ce dédoublement.
- Une fermeture à Baquesne car la cohorte de CP ne nécessite pas le dédoublement. Retour au dédoublement dès l'an prochain si cela est nécessaire et ce sera sans discussion.


2. Soutenir le réseau scolaire départemental rural, sans le mettre en concurrence avec le réseau d'éducation prioritaire
Cela se traduit dans la carte scolaire par une bienveillance vis-à-vis des écoles rurales et une expérimentation de dédoublement des CP sur deux écoles rurales (Montebourg et La Haye Pesnel)


3. Renforcer la prise en compte de la diversité des élèves pour renforcer la capacité de l'école à être inclusive
- Proposition d'implantation d'une ULIS, après analyse des implantations, sur le centre du département à Tessy-Bocage.
- Réflexion sur le maillage dans le nord du département, avec un nombre important d'ULIS école, dont une avec des effectifs faibles. Cependant, elle est maintenue pour l'instant.
- Création d'un coordonnateur de PIAL (Pôle Inclusif d'Accompagnement Localisé).
- Création d'un 0,5 chargé de mission ASH (missions de conseiller technique), ouvert aux PE titualires du CAPPEI.
- Suppression d'un 0,5 au centre Ă©ducatif et d'insertion ouvert le BIGARD.
- Retrait des 3 postes de directeurs pédagogiques des CMPP.
- Poste supplémentaire d'enseignant référent (territoire d'implantation en réflexion avec les enseignants référents du département), vraisemblablement sur le centre-nord.
- Création d'un poste de maître G sur le CMPP de Cherbourg avec la volonté de faire de même pour les deux autres antennes dans les années à venir.


4. Renforcer la formation des enseignants sur les apprentissages fondamentaux et l'inclusion
- Création d'un troisième poste de conseiller pédagogique ASH à la DSDEN pour en avoir 1 par bassin, pour épauler davantage les circonscriptions.
- Création d'un 0,5 poste de conseiller départemental de prévention (en complément du demi-poste déjà existant). Cela ferait deux mi-temps (appel d'offre autour de ces deux missions à mi-temps).
- Création de 3 postes de conseillers pédagogiques sur les fondamentaux (lire, écrire, compter), soit un par bassin.


IMPORTANT
En cas de fermeture de classe, la direction d'école conserve son temps de décharge de direction pour 1 an, ce qui correspond à 1,66 ETP pour le département.


   Mesures CTSD   
(33.2 ko)
 
 
 
 
ALC