SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
Hors Classe : Le SE-Unsa ne siègera pas en CAPD
Article publié le jeudi 28 juin 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Depuis des semaines, le SE-Unsa tient la profession rĂ©gulièrement informĂ©e des avancĂ©es sur le dossier « Hors Clase Â». Groupe de travail ? CAPD ? Nombre de promus ? … Le SE-Unsa 34 fait le point.

 

Consulter son avis

La période durant laquelle les collègues avaient la possibilité de consulter leurs avis sur IProf est désormais écoulée.

Le SE-Unsa avait conseillé de faire des copies afin d’en garder trace.

Vous n’avez pas pu consulter l’avis laissĂ© par votre IEN ? Le SE-Unsa pourra vous le donner après le groupe de travail du lundi 2 juillet.

Contactez-nous au 04.67.64.54.47 Ă  partir de mardi 03 juillet.

 

Groupe de travail

Comme avant la plupart des CAPD, un groupe de travail prĂ©paratoire se tiendra ce lundi 2 juillet Ă  14h.  Les Ă©lu.e.s du SE-Unsa 34 y participeront malgrĂ© les nombreux changements de dates.

Ce groupe de travail permettra aux Ă©lu.e.s :

  • de vĂ©rifier les fihces de suivi des collègues
  • de prendre connaissance de l’ensemble des avis
  • de vĂ©rifier le respect de la reprĂ©sentativitĂ© du corps (80% femmes et 20% hommes)
  • en cas d’égalitĂ© de barème, de demander la prise en compte de l’anciennetĂ© de service sur l'ensemble de la carrière, tous corps confondus 
  • tout collègue devant dorĂ©navant avoir accès Ă  2 grades sur une carrière complète, le SE-Unsa demandera que les collègues retraitables soient ciblĂ©s par l’administration

Important : A l’issue du groupe de travail, le SE-Unsa 34 ne contactera pas les collègues puisque les documents et informations devront ĂŞtre validĂ©es en CAPD avant toute communication.

 

CAPD

Comme il en a informé la profession le 20 juin (Voir info du SE-Unsa), le SE-Unsa a pris l’initiative d’un courrier intersyndical (SNUipp, SUD et SE-Unsa) demandant à l’administration de ne pas positionner la CAPD sur le dernier jour de classe, obligeant les commissaires paritaires à quitter leur classe et leurs élèves un vendredi après-midi, dernier jour d’école de l’année.

Suite à une fin de non-recevoir, et conformément à l’engagement pris dans le courrier (Voir le courrier), les élu.e.s du SE-Unsa 34 ont informé l’administration qu’ils privilégieraient leurs classes et le fonctionnement des écoles et que de ce fait, ils ne siègeraient pas le 6 juillet prochain.

Si les co-signataires du courrier en font de même, le quorum ne sera pas réuni et la CAPD devra être reportée. Les élu.e.s du SE-Unsa se rendront alors disponible pour siéger y compris si la CAPD devait se tenir en Juillet.

 

Info ou intox

Selon certains syndicats, les retards, cafouillages, et autres problèmes de ratios seraient la faute du PPCR. Que l’on ait signé (comme le SE-Unsa) le protocole ou pas, il s’agirait de ne pas raconter n’importe quoi et de ne pas se laisser manipuler par quelques positions démagogiques que d’aucuns pourraient tenir.

Les problèmes de gestion et de retard que l’administration dĂ©partementale rencontre cette annĂ©e sont uniquement le fait d’un blocage dans les relations interministĂ©rielle entre le Ministère des comptes Public et celui de l’Education Nationale. Ce dernier ne mĂ©nageant pas ses efforts pour obtenir le feu vert « budgĂ©taire Â» du premier afin de pouvoir appliquer les ratios.

C’est justement le gel du PPCR et la volonté du gouvernement de ne pas revaloriser les carrières et les enseignants qui créé cette situation inacceptable et l’UNSA continue son travail de lobbying auprès des nombreux acteurs et en participant à toutes les rencontres qui s’offrent à elle afin de défendre le pouvoir d’achat des fonctionnaires.

La parole de l’état engage, y compris les successeurs en cas de changement de majoritĂ©. L’UNSA a signĂ© l’accord PPCR qui constitue une amĂ©lioration des conditions de mobilitĂ© et de rĂ©munĂ©ration des agents publics. Le gouvernement actuel fait le choix de ne pas respecter cet accord et de lĂ©ser ainsi des millions d’agents publics qui ont dĂ©jĂ  connu près de 10 ans de gel du point d’indice !

 

 
 
 
 
ALC