SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
CAPD Promotions : Compte-rendu du SE-Unsa 34
Article publié le vendredi 22 décembre 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

DĂ©claration liminaire du SE-Unsa (voir en PJ)

Le DASEN fait remarquer qu’il n’apprécie pas certains points de la déclaration du SE-Unsa 34 qui le mettent en porte à faux. Le SE-Unsa assume sa déclaration

Avancement des enseignants 1er degré

  • L’avancement est dorĂ©navant automatique pour :
  • L’ensemble des instituteurs
  • L’ensemble des personnels hors-classe
  • L’ensemble des personnels classe normale Ă  l’exception des 6ème et 8ème Ă©chelons.

Pour ces deux échelons, 30% des collègues éligibles à une accélération de carrière sont effectivement promus. (cf. tableau des derniers promus avec barème)

L’administration présente également des statistiques sexuées.

 

% Femmes promouvables

% Femmes promues

% Hommes promouvables

% Hommes promus

6e => 7e

74 %

81 %

26 %

19 %

8e => 9e

82 %

82 %

18 %

18 %

 

Le SE-Unsa intervient sur la non prise en compte de la note attribuée à certains collègues suite à leur inspection exceptionnelle dans le cadre de l’accélération d’avancement l’an dernier en 2016-2017.

Pour le SE-Unsa il est anormal que la note attribuée aux collègues ait été supprimée de leur Iprof. C’est un manque de respect et une sensation de gâchis pour les enseignants et pour les IEN qui ont consacré beaucoup de temps dans des délais contraints.

L’administration répond que la note de la DGRH de novembre 2017 est effectivement venue percuter les viviers identifiés par la DSDEN l’an dernier. Cela concerne 33 collègues qui ont donc été inspectés mais pour lesquels la note n’a pas pu être prise en compte puisque le DASEN se plie aux commandes de l’administration centrale.

Par ailleurs, la gestion collective prĂ©cise que la note n’a pas Ă©tĂ© supprimĂ©e mais mise temporairement dans la partie « note administrative Â» habituellement rĂ©servĂ©e aux enseignants du 2nd degrĂ©, afin qu’elle ne soit pas prise en compte pour la campagne de promotion de cette annĂ©e. Elle devrait ĂŞtre rĂ©intĂ©grer dès l’an prochain.

Le SE-Unsa demande Ă  l’administration si des projections ont Ă©tĂ© faites pour ces 33 collègues identifiĂ©s afin de voir l’impact de cette dĂ©cision (accĂ©lĂ©ration maintenue ? Pas d’accĂ©lĂ©ration ?..)

L’administration répond qu’elle n’a aucune raison de le faire puisque la note de la DGRH exclue ces collègues.

 

L’avis du SE-Unsa :

Le SE-Unsa est intervenu à plusieurs reprises en rappelant au DASEN que les promotions étaient de sa responsabilité. Suivre la demande de l’administration centrale est une chose mais il aurait pu être envisagé de traiter de manière exceptionnelle ou dérogatoire les situations des quelques collègues impactés.

 

Questions diverses

  1. Demandes de temps partiel en cours d’année: le SE-Unsa a appris que des demandes de temps partiel sur autorisation étaient actuellement refusées. Le SE-Unsa souhaiterait savoir s’il s’agit d’un refus systématique ou, dans le cas contraire, connaitre les raisons des refus.

Le DASEN explique qu’il y a une volonté d’étudier les demandes au cas par cas en fonction des situations locales. Il ajoute qu’il n’y a plus d’accord systématique pour les demandes de temps partiel sur autorisation comme cela pouvait être le cas certaines années. Le cas d’un refus en particulier est évoqué et le DASEN s’engage à réétudier la situation.

 

  1. Gestionnaires : Le SE-Unsa ne constate aucune amélioration dans la relation entre les gestionnaires individuelles et les enseignants. Ces derniers ont toujours des difficultés à joindre leur gestionnaire que ce soit par téléphone ou par mail. Le SE-Unsa conseille dorénavant aux collègues de mettre Mme Boucard en copie systématiquement.

L’administration semble consciente de ces difficultĂ©s et les explique en partie par une charge importante de travail pour les gestionnaires (missions diverses, mails et tĂ©lĂ©phone…). Selon le DASEN, chaque gestionnaire reçoit en moyenne 500 appels par mois !

Afin d’éviter qu’un enseignant n’appelle plusieurs fois, le SE-Unsa propose que l’administration informe la profession en demandant aux enseignants :

  • De s’adresser aux gestionnaires par mail
  • En cas d’absence de rĂ©ponse au bout de 7 jours, renvoyer le mail en mettant en copie la chef de service et/ou la secrĂ©taire gĂ©nĂ©rale

Le SE-Unsa propose qu’un mail automatique soit transmis au collègue suite à sa question, l’informant qu’une réponse lui sera apportée dans un délai raisonnable (à préciser). Cela évitera la multiplicité des appels qui empêchent les gestionnaires d’exercer leurs missions dans de bonnes conditions.

 

  1. ACCOLAD : l’espace ACCOLAD est en place depuis le mois de novembre. Des documents sont toujours accessibles via ARENA, d’autres sur le site de la DSDEN et d’autres encore ont basculé sur ACCOLAD. Les collègues ont parfois du mal à s’y retrouver. Une bascule de l’ensemble des circulaires et autres outils présents sur le site de la DSDEN 34 est-elle envisagée ?

La secrétaire générale précise que nous sommes dans une phase de transition. ACCOLAD est amené à remplacer l’ancien site de la DSDEN 34. Il sera enrichi des nouvelles circulaires au fur et à mesure de leur parution.

 

  1. Circulaires à paraitre : le SE-Unsa souhaiterait que la circulaire Mouvement et les futures circulaires soient présentées en CAPD comme cela devrait être la règle.

Le DASEN évoque un problème de calendrier, le rythme des CAPD ne correspondant pas à celui de la parution des circulaires. Par contre il s’engage à organiser des GT (groupe de travail) afin d’associer les organisations syndicales à l’élaboration de certaines circulaires.

L’avis du SE-Unsa 34 : Le SE-Unsa 34 admet que toutes les circulaires ne nĂ©cessitent pas une prĂ©sentation prĂ©alable. Le SE-Unsa 34 communiquera Ă  l’administration la liste des circulaires pour lesquelles il souhaite ĂŞtre consultĂ© dans le but de gagner en efficacitĂ© et en clartĂ© pour les collègues.

 

  1. Postes fléchés : Avant le lancement des opérations de carte scolaire et en vue du Mouvement 2018 et à défaut d’un groupe de travail sur la question, le SE-Unsa 34 souhaiterait disposer d’un état des lieux exhaustif concernant les implantations de postes fléchés dans le département.

L’IEN adjoint précise que la liste est en cours d’élaboration. L’administration admet l’utilité de la tenue d’un groupe de travail. Le SE-Unsa 34 précise que ce GT doit avoir lieu avant les opérations de carte scolaire. La date reste à définir.

 

  1. Reclassement : le SE-Unsa souhaiterait disposer du fichier à jour de tous les enseignants (et pas seulement les promouvables) avec leur date de passage à l’échelon suite au reclassement de septembre dans les nouvelles grilles.

La secrétaire générale répond qu’après consultation des services juridiques, ce fichier n’est pas communicable aux organisations syndicales.

 

  1. LSU : chaque week-end, l’accès au LSU est impossible. Cela est extrêmement problématique dans la mesure où les enseignants ne sont pas déchargés pour remplir ces livrets et que le seul moment où ils peuvent le faire et justement le week-end… Il apparait urgent de faire remonter ce problème afin qu’à l’avenir le serveur soit accessible 24h/24h et 7j/7j.

L’administration est consciente du problème. Selon les services informatiques et sécurité du Rectorat, les problèmes ont été pointés et sont en passe d’être corrigés.

Un des problèmes persistant étant le lien entre l’application LSU et ONDE (ex Base élève 1er degré). Cette dernière procède à des mises à jour quotidiennes entre 23h et 24h rendant ces deux applications inutilisables.

Le SE-Unsa demandera que le paramétrage d’ONDE soit modifié, afin que les mises à jour s’opèrent plus tard dans la nuit ou qu’une information soit donnée aux collègues afin qu’ils ne se connectent plus durant cet intervalle.

 

Postes dĂ©doublĂ©s : PEP (postes Ă  exigences particulières)

Suite Ă  la demande du SE-Unsa 34, du SNUIPP 34 et de  Sud Ă©ducation de rajouter ce point Ă  l’ordre du jour de la CAPD, le DASEN rappelle les principes gĂ©nĂ©raux de cette circulaire.

Il prĂ©cise, comme l’IEN adjoint l’avait dĂ©jĂ  prĂ©sentĂ© lors de l’alerte sociale de ce lundi 18 dĂ©cembre (voir compte-rendu) que l’administration souhaite sur ces postes des enseignants volontaires, motivĂ©s et habilitĂ©s. Pour le DASEN, cela signifie que seules deux possibilitĂ©s sont envisageables :

  • PEP (poste Ă  exigences particulières)
  • PAP (poste Ă  profil).

Le DASEN de l’Hérault précise que le choix s’est porté sur les PEP suite à une discussion entre les DASEN de l’académie.

Il ajoute que seront dédoublés, par ordre de priorité, les CP en REP+, puis CP en REP et CE1 en REP +.

 

L'avis du SE-Unsa :

Le SE-Unsa prend note que ce sont les DASEN qui se sont positionnés et non le Recteur. Ce qui explique la différence de traitement d'un département à l'autre. L'initiative vient donc bien de l'Hérault et la soi- disante harmonisation académique semble être à géométrie variable.

 

Il dĂ©taille par la suite les diffĂ©rentes situations :

1/ Les plus de maĂ®tres que de classes (PMC) ainsi que les enseignants en poste. Ils seront stabilisĂ©s sur leur poste (poste transformĂ©) sous 2 conditions : avis favorable de l’IEN (ou de la commission) et volontariat.

24 PMC exerçant en REP + sont concernés. Une trentaine de collègues adjoints dans l’école et titulaires de leur poste à TD.

 

2/ Les enseignants en poste sur un dĂ©doublement  Ă  titre provisoire cette annĂ©e. Ces postes seront officiellement crĂ©es lors de la carte scolaire 2018. Le DASEN s’interroge sur une possible bonification au mouvement 2018 pour les enseignants occupant le poste cette annĂ©e (sous rĂ©serve d’avoir un avis favorable).

 

3/ Les enseignants déjà en poste dans l’école (hors CP dédoublés). Ceux qui souhaitent intégrer le dispositif doivent passer la commission d’entretien puis, en cas d’avis favorable postuler au mouvement 2018. Suite aux remontées du terrain, le DASEN s’interroge sur la possibilité de privilégier une sorte de stabilité locale tout en restant vigilant à l’effet d’aubaine.

 

4/ PMC poste hors REP et REP + (Agde, Bédarieux…) : Le DASEN répond qu’il n’y a pas de disparition systématique mais que les situations seront examinées au cas par cas.

 

L’avis du SE-Unsa

Le SE-Unsa avait espoir d’inflĂ©chir la position du DASEN qui s’obstine dans la mise en place d’un dispositif de « pseudo-sĂ©lection Â» qui n’aura pour effet que de crĂ©er de la concurrence et de l’effet d’aubaine lĂ  oĂą considĂ©rer ces postes comme des « adjoints classiques Â» aurait permis d’éviter cet Ă©cueil.

Au-delà de l’obstination, c’est l’engagement, la qualification et le professionnalisme des équipes au quotidien que le DASEN remet en cause. Comme trop souvent, on fait confiance aux équipes lorsqu’on n’a pas le choix (mise en place du dispositif dédoublé dans l’urgence…) mais à la moindre occasion, on fait un procès en incompétence à ces mêmes équipes qui s’engagent au quotidien auprès de ces publics difficiles.

Pour le SE-Unsa, parler pendant près d’une heure de ces adaptations et possibles entorses aux règles du Mouvement est inadaptĂ©. D’autant plus que le DASEN voulant tout maitriser, ne dĂ©lègue Ă  aucun moment Ă  sa chef de service les questions techniques et pratiques allant d’approximations en errances et refusant d’anticiper les situations potentiellement problĂ©matiques… « C’est au pied du mur, que l’on voit le mieux le mur ! Â»

Ce faux proverbe pourrait résumer à lui seul la situation que vit le département de l’Hérault depuis plusieurs mois. Le manque d’anticipation et la gestion au coup par coup ont mené à des difficultés de gestion, à un service rendu aux personnels de mauvaise qualité. Persister dans cette philosophie ne va pas améliorer la situation…

A noter lors de cette séquence le silence assourdissant du SNE qui se redit favorable à ce dispositif.

Le SE-Unsa ne s’est pas positionnĂ© sur ces « rĂ©flexions Â» de l’administration. Un Groupe de Travail Ă©tant prĂ©vu au dĂ©but du mois de fĂ©vrier sur l’élaboration de la circulaire mouvement.

 

Documents joints


   DĂ©claration du SE-Unsa   
(207 ko)
 
 
 
 
ALC