SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
Direction d’école : coup de rabot sur les dĂ©charges ? Le SE-Unsa dit non !
Article publié le lundi 23 janvier 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Lors du Groupe de Travail ASH qui s’est tenu le 11 janvier dernier, le SE-Unsa 34 a appris non sans stupeur que le DASEN de l’Hérault envisageait sérieusement de diminuer les décharges de direction des écoles accueillant une ULIS pour la rentrée 2017 (voir CR du groupe de travail).

Cette « opĂ©ration comptable Â» permettrait ainsi Ă  la DSDEN de rĂ©cupĂ©rer 7 Equivalent Temps Plein (ETP).

Pour le SE-Unsa cette dĂ©cision prise sans aucune concertation est inacceptable !

Tout d’abord parce que les collègues ne comprendraient pas que dans une période propice aux créations de postes, on cherche ainsi à faire des économies de bouts de chandelles alors même que la dotation en postes pour le département de l’Hérault est très largement favorable (121 ETP en 2017).

Ensuite parce que l’UNSA Education demande depuis maintenant deux ans un groupe de travail sur les décharges de direction dans le département afin d’éclaircir les règles d’attribution et les communiquer de façon transparente à l’ensemble de la profession. Depuis deux ans, l’UNSA Education obtient une fin de non-recevoir... Une telle décision, prise sans aucune concertation des directrices et directeurs d’écoles, est un véritable déni du dialogue social et une remise en cause du principe même de la Refondation de l’Ecole qui, rappelons-le, acte la priorité au primaire.

Enfin, parce que l’UNSA Education n’est pas dupe et qu’elle sait la raison qui dicte ses choix au DASEN. Depuis maintenant deux ans, le département de l’Hérault est en déficit d’enseignants. Les postes sont là, mais des personnels manquent à l’appel. L’administration, après deux années de recherche, en arrive à la conclusion que ce manque d’enseignants est dû aux trop nombreuses décharges (direction d’école, décharges exceptionnelles, temps partiels, etc…) et décide donc, en toute bonne foi, de récupérer des moyens. Une fois de plus, l’UNSA Education n’est pas dupe de ce jeu de bonneteau dans lequel on fait croire aux enseignants que c’est en récupérant des postes que nous aurons plus de personnel disponible. C’est surtout l’incapacité des services départementaux à communiquer entre eux et le manque de cadres et de directives politiques qui sont à l’origine d’un tel marasme au sein de la DSDEN héraultaise.

L’UNSA Education a donc demandé au DASEN un groupe de travail préparatoire à la carte scolaire (voir courrier ci-dessous) durant lequel elle compte bien que soit abordé l’épineux sujet des décharges de direction. Tout doit être mis sur la table, discuté, et les organisations syndicales entendues.

L’UNSA Education entend bien établir un rapport de force, quelle que soit la forme qu’il prenne, afin de défendre ces avancées départementales dont, rappelons-le, elle avait été à l’origine.

 

Télécharger le courrier


   Courrier demande GT Carte   
(148.8 ko)
 
 
 
 
ALC