SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Aide personnalisĂ©e aux Ă©lèves rencontrant des difficultĂ©s (108 heures) : Circulaire de l’I.A. et rĂ©actions du SE-UNSA
Article publié le mardi 24 juin 2008.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La circulaire de l’Inspecteur d’Académie relative à « l’organisation du temps d’enseignement scolaire et de l’aide personnalisée dans le premier degré » vient d’arriver dans les écoles.

Préalablement à cet envoi, l’Inspecteur d’Académie a consulté séparément les organisations syndicales représentées en CAPD dans la matinée du 20 juin.
Pour ce qui le concerne, le SE-UNSA est intervenu sur plusieurs points figurant dans ce qui était alors encore un projet.

1) S’agissant de la circulaire, nous avons demandé que les 864 heures d’enseignement (36 semaines de 24 heures) pour tous les élèves soient inscrites dans le texte. Le syndicat a été entendu.
- Le SE-UNSA a plaidé pour que la date d’envoi du tableau de service soit repoussée à la fin septembre afin de laisser davantage de temps aux équipes d’écoles pour réfléchir et s’organiser. L’IA a tenu compte de notre demande, la date d’envoi initiale était le 20 septembre, elle est fixée au 25 septembre dans la circulaire.

Sur ce point, le syndicat a renouvelé sa demande de communication, par chaque IEN, du calendrier des animations pédagogiques en circonscription afin d’éviter « des collisions de dates » avec les périodes d’aide personnalisée.

- Nous avons fortement insisté pour que le temps d’organisation correspondant à l’aide personnalisée (15 h pour l’IA) soit compris dans une fourchette de 15 à 20 h donnant, compte tenu de contextes variables selon les écoles, de la souplesse aux équipes.

- Le SE-UNSA a aussi demandé la suppression d’une formulation sur « l’effet de ces aides en termes de progrès des élèves » que l’IA avait mentionnée avec les modalités d’évaluation devant être adressées à l’IEN dès septembre alors que l’aide personnalisée n’est pas encore effective ! En quelque sorte, la charrue avant les boeufs…Sur ce point, l’IA a suivi notre proposition.

2) S’agissant de l’avenant au projet d’école, nous avons souhaité un changement de son intitulé afin qu’il fasse clairement référence à l’aide personnalisée.

- Le SE-UNSA a réclamé avec insistance la suppression d’un paragraphe sur les stages de remise à niveau pour les élèves de CM1 et CM2 qui n’ont rien à faire dans le cadre de l’aide personnalisée. Celle-ci fait désormais partie des obligations des enseignants du premier degré. Ce n’est pas le cas des stages de remise à niveau qui sont organisés sur la base du volontariat des enseignants et pour les seuls élèves de CM. Bien que notre demande soit en partie satisfaite, l’avenant fait encore référence à ces stages de remise à niveau.

ACTION SYNDICALE.
Le ministre a décidé seul et imposé aux écoles, aux enseignants, la suppression des samedis matin. Le SE-UNSA a négocié puis décidé de signer un relevé de conclusion portant sur l’utilisation des heures libérées par la décision unilatérale du ministre.
Dans le Gard, le SE-UNSA a choisi de peser sur la circulaire de l’IA en proposant des modifications. Pour plusieurs d’entre elles, nous avons été entendus.
L’action syndicale, c’est aussi de s’opposer lorsque nécessaire.
En cohérence avec le relevé de conclusions signé avec le ministère, le SE-UNSA propose aux écoles de renvoyer en septembre l’avenant n°1 communiqué par l’IA en l’intitulant :
« Aide personnalisée aux élèves rencontrant des difficultés » et en supprimant les trois dernières lignes.
La section du SE-UNSA du Gard a informé l’inspecteur d’académie du lancement de cette consigne.

 
 
 
 
ALC