SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
RĂ©munĂ©rations 2021 : le ministère dĂ©mine
Article publié le mercredi 14 octobre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Après 8 mois d’interruption, les discussions ont repris au ministère de l’Éducation nationale sur les mesures de revalorisation 2021. Mardi 13 octobre, le DGRH a prĂ©sentĂ© les bases concrètes de la discussion : indemnitĂ© d’équipement informatique, prime d’attractivitĂ©, amĂ©lioration des passages Ă  la hors-classe et des mesures catĂ©gorielles Une nouvelle rĂ©union aura lieu lundi 19 octobre et le ministre devrait s’exprimer la semaine du 9 novembre.
 
Premier constat positif, le ministère a choisi de dĂ©miner l’agenda social en abandonnant le principe des contreparties (ni heures supplĂ©mentaires pour assurer des remplacements, ni enveloppe pour financer des formations sur les vacances scolaires comme c’était prĂ©vu en fĂ©vrier). Le ministère crĂ©e ainsi les conditions d’une discussion plus sereine.
 
Le SE-Unsa salue la crĂ©ation d’une indemnitĂ© d’équipement informatique de 150 euros tous les ans qui devrait figurer sur la fiche de paye de fĂ©vrier ou mars 2021. Alors qu’il est prĂ©vu dans le document initial qu’elle soit destinĂ©e aux « enseignants devant Ă©lèves Â», le SE-Unsa revendique qu’elle concerne bien les PsyEN, et CPE, enseignants des Rased, conseillers pĂ©dagogiques…qui utilisent leur matĂ©riel dans le cadre de leurs missions.
 
La prime d’attractivitĂ© ciblera le dĂ©but de la carrière des corps enseignants, CPe et PSYEN. Elle entrerait en vigueur en mai 2021. Quatre scĂ©narios allant d’une rĂ©partition de l’enveloppe 2021 sur les personnels de 1 Ă  9 ans de carrière jusqu’aux personnels de 1 Ă  18 ans de carrière ont Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©s. Pour le SE-Unsa, ces propositions constituent une première Ă©tape nĂ©cessaire pour permettre le rattrapage de la rĂ©munĂ©ration des personnels des autres ministères et de celle des enseignants des autres pays europĂ©ens. Pour le SE-Unsa, cette première marche doit ĂŞtre suivie d’autres dans le cadre d’une loi de programmation plusieurs fois Ă©voquĂ©e par le ministre.
 
Lors cette première réunion, le SE-Unsa a rappelé la nécessité de travailler à combler les écarts de rémunérations entre des corps enseignants et assimilés ainsi qu’entre les femmes et les hommes. Il a également insisté sur l’obligation de porter un effort en direction des AESH. Il n’est pas possible de laisser de côté, celles et ceux qui perçoivent un salaire moyen de 760€/mois.
 
Pour le SE-Unsa, d’autres chantiers devront Ă©galement aboutir dans le cadre d’une loi pluriannuelle. Le rendez-vous de la revalorisation plusieurs fois reportĂ©, ne devra pas se terminer en rendez-vous manquĂ©. Pour le SE-Unsa, lorsque la Nation revalorise ses personnels, elle les reconnaĂ®t, les respecte et investit dans son avenir.

Pour en savoir plus sur la prime d’attractivitĂ©, la prime d’équipement informatique, les mesures catĂ©gorielles, les AESH et les ratios de hors-classe :

>> CLIQUEZ ICI <<

 
 
 
 
ALC