SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Carte scolaire 1er degrĂ© : l’heure des premiers bilans
Article publié le jeudi 7 mai 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
En plein contexte de confinement, une dotation supplĂ©mentaire de 1248 postes a Ă©tĂ© annoncĂ©e pour le 1er degrĂ©. Cette mesure, associĂ©e Ă  la non-fermeture des classes en milieu rural sans l’accord du maire, visait Ă  Ă©viter les tensions avec les Ă©lus. 
 
Le SE-Unsa avait alors dĂ©noncĂ© d’une part la menace de ces annonces inattendues sur la prĂ©servation de certains postes du 1er degrĂ© (remplacement, Rased) et d’autre part l’absence de mesures pour le second degrĂ©.
 
La mise en Ĺ“uvre locale, prĂ©sentĂ©e lors d’instances de carte scolaire qui se sont tenues dans des conditions de dialogue social souvent dĂ©gradĂ©es, a confirmĂ© pour partie ces inquiĂ©tudes. 
 
En effet, les mesures prises dans les dĂ©partements rĂ©vèlent plusieurs sujets d’insatisfaction : 
 
  • Les Ă©lèves d’Ulis ne sont pas comptabilisĂ©s dans les effectifs dans tous les territoires. Bien que prĂ©vue par la loi, ce sont pourtant près de 49% des dĂ©partements qui ont dĂ©libĂ©rĂ©ment enfreint cette obligation. 
     
  • La gĂ©nĂ©ralisation du dĂ©doublement dans les classes de grandes sections n’est pas mise en Ĺ“uvre.
     
  • Une trentaine de postes de Rased, pourtant indispensables au fonctionnement de notre système Ă©ducatif, ont Ă©tĂ© sacrifiĂ©s Ă  l’aune des dernières dĂ©cisions. 
     
  • Les moyens pour les dĂ©charges des directeurs d’école de moins de quatre classes ne sont pas flĂ©chĂ©s dans une immense majoritĂ© des dĂ©partements. Les engagements du ministère envers les directrices et directeurs ne pourront pas, cette annĂ©e encore, ĂŞtre mis en Ĺ“uvre faute de volontĂ© politique. 
 
Si ce tableau est sombre, le SE-Unsa note malgrĂ© tout deux points positifs : 
  • le flĂ©chage d’un poste Usep dans près d’un tiers des dĂ©partements ;
  • la crĂ©ation de poste de professeur ressource autisme dans la majoritĂ© des dĂ©partements. 
 
Enfin, le SE-Unsa dĂ©nonce Ă©galement une pratique inacceptable du ministère : la suppression effective de 3816 postes au sein du ministère de l’Éducation nationale en 2019 contre 1800 prĂ©vus initialement. C’est ce que permet de constater un rĂ©cent rapport de la Cour des comptes.
 
Le SE-Unsa, s’il prend acte de la création de postes supplémentaires pour la rentrée 2020, ne peut que dénoncer la prédominance des préoccupations politiques sur les préoccupations pédagogiques.
 
 
 
 
ALC