SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
CTA : Carte scolaire, mouvements et lignes de gestion...
Article publié le vendredi 7 février 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le CTA du mardi 4 fĂ©vrier s'est prononcĂ© sur la carte scolaire pour la rentrĂ©e 2020. Pour le premier degrĂ©, nous n'avons pas Ă©tĂ© informĂ©s comme c'est l'usage habituellement de la rĂ©partition entre les dĂ©partements des moyens premier degrĂ©. L’UNSA Education est intervenue fermement  pour dĂ©noncer le caractère exceptionnel de cette carte scolaire, c’est la première fois que les dotations dĂ©partementales ne sont pas connues en janvier. 

La rectrice commence par répondre que c’était déjà le cas en 2019 puis devant l’évidence renonce à l’argument pour indiquer que ce retard est dû à la qualité du travail de préparation des DASEN.

Pour l’UNSA Education, cela traduit la difficultĂ© dans laquelle la faiblesse de la dotation place l’administration car 18 postes ne permettent pas de bien prĂ©parer la rentrĂ©e sans opĂ©rer des redĂ©ploiements entre les dĂ©partements. Après atermoiements, la rectrice convient que le travail de rĂ©partition (18 postes !) est compliquĂ© et qu’il y aura peut-ĂŞtre des redĂ©ploiements au sein de l’acadĂ©mie. 

Pour l’UNSA Education, la difficulté de l’administration réside aussi et surtout dans la proximité des élections municipales. La rectrice refuse de faire un tel affichage dans ce contexte. Après plusieurs dénégations de la rectrice l’UNSA Education demande que le CTA de répartition soit réuni avant les élections municipales. La rectrice ne répond rien, les autres organisations syndicales n’appuient pas la demande.

Le cadre de préparation de la rentrée 2020 sera plus contraint que les autres années, les moyens repris sur la formation permettront peut-être à l’administration d’amortir les redéploiements. Rien ne cachera la faiblesse de la dotation académique 2020.

 

Les LDGA (Lignes Directrices de Gestion Académiques), qu'est-ce que c'est ?

Leur objectif : indiquer la ligne directrice suivie par la rectrice en matière de mobilitĂ©. Ces LDG sont votĂ©es en ComitĂ© Technique AcadĂ©mique. Pour l’administration elles sont le cadre utilisĂ© pour Ă©crire les "circulaires mouvement".

La nĂ©gociation acadĂ©mique : elle s’est dĂ©roulĂ©e en trois temps, des rencontres bilatĂ©rales entre la DRH et les organisations syndicales, un groupe de travail acadĂ©mique, le CTA pour conclure. Après avoir soulignĂ© la qualitĂ© d’écoute de la DRH et la volontĂ© de prendre en compte ses propositions, l’UNSA Education a indiquĂ© que cette annĂ©e, son vote serait nĂ©gatif pour les raisons dĂ©veloppĂ©es dans sa dĂ©claration liminaire (en PJ).

 

Les principaux points sur lesquels l’UNSA Education a fait Ă©voluer le projet :

  1. Intégration puis amélioration d’une partie sur l’affectation des stagiaires. Prise en compte de la situation familiale et de l’antériorité des parcours pour tous.
  2. IntĂ©gration puis amĂ©lioration d’une partie sur les dĂ©tachements :
    • prise en compte des demandes Ă©manant de toutes les fonctions publiques
    • attention particulière pour les collègues inaptes Ă  l’exercice de leur fonction ainsi qu’aux PLP GA
  3. Au sein de la partie mobilitĂ© des titulaires :
  • Second degrĂ© :
    • postes spĂ©cifiques : suppression de la lettre de motivation pour les postes qui requièrent une certification, la suppression des postes spĂ©cifiques en Ă©ducation prioritaire
    • ouverture de la possibilitĂ© de demander des postes spĂ©cifiques aux enseignants dès la titularisation (contre Ă  l’issue du premier rendez-vous de carrière dans les LDGA)
  • 1D/2D : les affections Ă  l’issue des recours aboutis
  • Informations Ă  l’issue du mouvement : l’administration reconnaĂ®t que sa proposition minimaliste est insuffisante. Elle s’engage Ă  la faire Ă©voluer. La proposition de l’UNSA-Éducation est mise Ă  l’étude (voir tableau comparatif en PJ).

 

Les principaux points de dĂ©saccord entre l’UNSA Éducation et l’administration :

  1. Premier degrĂ© :
    • La possibilitĂ© de conserver un barème dĂ©partemental
    • La restriction de l’AGS aux services dans le premier degrĂ©
  2. La non prise en compte du proche aidant
  3. L’instance ouvrant droit à l’accompagnement des collègues dans le cadre des recours. Pour l’UNSA-Éducation, le rectorat de Montpellier contrevient aux LDG nationales en incluant le CTSD comme instance représentative.

Seules l’UNSA et la FSU ont porté des demandes de modification des LDG.


   DĂ©claration   
(154.3 ko)
   Tableau comparatif   
(518.4 ko)
 
 
 
 
ALC