SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Direction d’école : Restitution du questionnaire adressĂ© en novembre par le ministère
Article publié le jeudi 9 janvier 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
La restitution du questionnaire adressé aux directrices et directeurs d'école en novembre a été présentée ce mardi 7 janvier aux organisations syndicales. Plus de 29 000 contributions ont été recueillies.
Pour le SE-Unsa, s'il n'y a pas de véritable surprise dans les résultats, ce questionnaire engage le ministère pour la suite.

 
Analyse des résultats du questionnaire
 
Partie 1 : ressenti concernant le mĂ©tier de directeur d’école et la gestion du temps
La fonction de directeur est vécue comme satisfaisante, mais avec des aspects difficiles, tels que l’administratif ou la sécurité. La surcharge de travail, le manque de temps et le caractère chronophage de la direction sont bien identifiés, et le télescopage entre la fonction de directeur et celle d’enseignant est particulièrement souligné.
Le suivi collectif des Ă©lèves (83%) et le pilotage / suivi pĂ©dagogique (74%) sont considĂ©rĂ©s comme les deux domaines constituant le cĹ“ur de mĂ©tier. Ce sont Ă©galement les deux domaines estimĂ©s les plus satisfaisants, Ă  respectivement 65 % et 66 %.
Les deux domaines considérés comme les plus pénibles sont la sécurité, dans et aux abords de l’école (66%) et le fonctionnement administratif (inscriptions, mise à jour de ONDE, organisation des services) (62%). Malheureusement ce domaine fait partie des deux domaines auxquels les directeurs consacrent le plus de temps dans la semaine (75%).
Enfin le suivi de situations individuelles et les relations avec les parents d’élèves sont à la fois les plus satisfaisants mais aussi les plus pénibles et considérés comme nécessitant le plus de soutien.
 
Partie 2 : besoins exprimĂ©s
Le besoin d’appui et de soutien sur des tâches secondaires et de formation apparaît régulièrement.
Parmi les pistes concrètes d’amĂ©lioration proposĂ©es, on retrouve de grands domaines :
  • les besoins de ressources humaines
  • le temps de travail du directeur
  • le besoin d’une aide et d’un soutien pour la gestion quotidienne
  • la simplification des tâches attribuĂ©es aux directeurs
  • l’amĂ©lioration du système informatique et d’informations
 
Partie 3 : Ă©coute, respect et considĂ©ration dont bĂ©nĂ©ficie le directeur d’école
L’autoritĂ© du directeur est reconnue par tous (80%), mais en cas de besoin il n’est aidĂ© par ses collègues que dans 55 % des cas.
 
Partie 4 : souhaits en matière d’autonomie
Les directeurs souhaiteraient être décisionnaires de l’utilisation des 108h (87%), de bénéficier de réunions régulières d’échange / de mutualisation d’expérience avec d’autres directeurs (83%), et d’être davantage associés au pilotage pédagogique et aux actions de la circonscription (68%).
Concernant le fait d’être associĂ©s Ă  l’évaluation des professeurs des Ă©coles, ils sont 56 % Ă  le souhaiter uniquement pour ce qui concerne leur coopĂ©ration et leur contribution Ă  l’action de la communautĂ© Ă©ducative, et 25 % Ă  le souhaiter dans tous les domaines, dont la classe.
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Si les difficultés concernant la direction d’école et son fonctionnement sont connues depuis de nombreuses années, ce questionnaire permet pour la première fois aux directrices et directeurs de s’exprimer à la demande du ministère, sur l’exercice de leur fonction. Le caractère institutionnel du questionnaire et le nombre de réponses engagent le ministère pour la suite.
Plusieurs rĂ©unions sont prĂ©vues dans le cadre de l’agenda social. Le SE-Unsa y portera ses propositions pour la direction et le fonctionnement de l’école. Pour le SE-Unsa, le travail engagĂ© doit dĂ©boucher sur des mesures concrètes le plus tĂ´t possible.
 
 
Les rĂ©sultats du questionnaire sont consultables ici.
La synthèse du ministère se trouve sur cette page.
 
 
 
 
 
ALC