SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Paie de septembre pour les directeurs et les AESH : ça coince !
Article publié le jeudi 4 octobre 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Nous sommes un certain nombre de personnels à subir les conséquences du rush de septembre quant à la gestion des salaires : Retard dans le paiement des indemnités de direction, des salaires de certain.e.s AESH... Des clés pour comprendre et des demandes pour avancer.

Après le bug de début d'année qui a privé les directrices et directeurs, ou plutôt, reporté le versement de leur indemnité de sujétion spéciale, nous avons été saisis cette semaine d'une problématique liée au versement des salaires d'AESH.

En raison de "difficultés liées au contexte", une partie seulement du salaire de septembre serait versée aux AESH le 5 octobre... et le complément le mois suivant.

Tout comme pour l'ISS des directeurs, nous sommes intervenus auprès de la DSDEN pour comprendre et tenter de trouver des solutions.

Le métier d'AESH reste une activité à temps partiel (20-24h hebdo) sur 36 semaines au lieu de 47 (droit du travail) mais difficilement cumulable avec une autre activité, compte tenu des plages horaires travaillées.

Pour une quotitĂ© de travail variant entre ~50 et 62 %, vous percevez donc un salaire rĂ©duit dans les mĂŞmes proportions... Ce qui ne dĂ©passe pas 800€.

Pour certain.e.s, c'est un salaire complémentaire, pour d'autres, c'est le seul revenu. On imagine donc aisément les difficultés financières occasionnées en cas de retard de versement. D'autant que septembre occasionne des dépenses de rentrée.

"Hélas, la gestion des paies répond à une chronologie implacable celle du calendrier et le salaire doit être lancé dès les premiers jours de septembre.

Or, à cette rentrée 2018, avec le passage d'AVS (CUI de droit privé) en AESH (CDD de droit public), c'est une centaine de personnels qui ont été recrutés dont la paie était gérée par le lycée Albert CAMUS et seront désormais gérés par la DSDEN."

Voici donc la réponse qui nous est faite et il faut bien reconnaître que l'administration subit les mêmes lois que les autres agents de la fonction publique.

Nous nous adresserons au DASEN à la prochaine CAPD des personnels pour demander que des moyens supplémentaires en personnels soient mis en place pour faire face au rush de septembre et ne pas reproduire la même situation à la rentrée prochaine (ISS des directeurs ou AESH). Il y aura vraisemblablement une commnication à faire pour que les AESH envoient plus rapidement la copie de leur contrat à la DSDEN, ceci ayant contribué à compliquer les choses.

Pour autant, ne nous y trompons pas, comme nous le disons et l'écrivons régulièrement, qu'on soit devant une classe ou derrière un bureau, nous sommes tous des agents de la fonction publique et les conditions de travail sont toujours plus anxiogènes. Et ce n'est pas près de s'arranger avec le plan de suppressions de postes qui vient d'être voté au budget (400 postes d'administratifs en moins au niveau national) CLIQUEZ ICI !

Dans l'immédiat, nous demandons que la situation des AESH en difficulté soit prise en compte.

On nous assure que tout a été fait pour permettre le versement d'un acompte le 5 octobre de 80 % de votre salaire. Le reste sera versé à la fin du mois.

Attention ! Il faut voir la date de dĂ©but du contrat. Si vous avez commencĂ© Ă  travailler après quelques jours de septembre, l'acompte est calculĂ© sur le nombre de jours travaillĂ©s, et la quotitĂ© de travail est prise en compte Ă©galement.

Nous avons demandĂ© que les AESH en difficultĂ© puissent se voir proposer des solutions. On nous assure que l’assistante sociale est Ă  votre disposition au 04.66.62.86.00 (standard DSDEN).

La suite Ă  la prochaine CAPD...

 
 
 
 
ALC