SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
1d. Compte-rendu de CT carte scolaire 2017 du 27 janvier
Article publié le vendredi 27 janvier 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Voici la déclaration liminaire que nous avons lue au DASEN et aux membres du Comité Technique avant d'entrer dans l'ordre du jour. Nous y formulons plusieurs demandes qui étaient restées sans solution l'année dernière et certaines trouveront partiellement écho dans les propositions du DASEN, nous y reviendrons ci-dessous.

Lisez notre déclaration liminaire

Depuis plusieurs semaines de visites dans les écoles concernées, de discussions avec l'administration et surtout de débats sur chaque situation en comité technique, nous considérons que la dotation obtenue en CTA de 77 postes 1er degré a donc permis de corriger dans une certaine mesure, certaines lacunes du Gard : manque de remplaçants (le DASEN propose 15 postes), de référents (il en crée 3), d'ULIS école et collège, (+2 ULIS-école en plus des 3 ULIS collège soumises au CT 2nd degré du matin), manque d'un poste d'enseignant-e à l'IME de la Cigale comme nous en alertions le DASEN en CT 2016 (création de 2 postes spécialisés : IME et à l'hôpital Carremeau).

A noter également la création de 2 postes "moins de 3 ans", et 4 en attente de réponses des mairies.

Mais aussi la création de 21 postes de "Plus de maîtres que de classe" et nous avons soumis au DASEN les noms d'écoles dont nous estimons qu'elles devraient en bénéficier également. Ce dispositif trop souvent qualifié de "saupoudrage", devrait permettre un retour significatif pour évaluer à terme ses résultats sur la lutte contre le décrochage scolaire.

Pour répondre à notre questionnement sur le remplacement, le DASEN nous annonce officiellement qu'il ne procèdera pas à la fusion des deux brigades (ZIL et BD) en tous cas cette année. Affaire à suivre... Il propose de renforcer les BD en créant une brigade de remplacement propre d'une trentaine de personnels (15 nouveaux BD et 15 déjà BD) pour le Plan de Formation (et les stages d'information syndicale !) ce que nous ne pouvons que saluer. Il faut ajouter à cela que les interventions cumulées des syndicats ont permis que soit ouverte une liste complémentaire au CRPE 2017 et que cela devrait permettre de garder une brigade complète... Et non "amputée" de 20 postes dès septembre pour pallier le manque d'enseignants à la rentrée prochaine.

Un travail sérieux a donc, selon nous, pu être mené et même si en dehors de l'école de Bagard, pour laquelle l'Unsa Education a obtenu bien légitimement qu'elle soit retirée de la liste des fermetures et de l'école élémentaire Jean Macé de Vergèze pour laquelle nous avons obtenu une ouverture*, on peut regretter que le DASEN maintienne certaines fermetures susceptibles d'avoir des conséquences très regrettables.

Nous considérons que le nombre de postes restants auraient pu permettre d'éviter ces fermetures. Dès lors, les organisations syndicales ont voté unanimement "contre" et un CT de repli sera reconvoqué entre 8 et 30 jours à compter de ce jour (entre le 20 et le 27 février). Nous y aborderons à nouveau les fermetures annoncées dans l'espoir que nos arguments y soient entendus.

En raison de l'ordre du jour chargé et du calendrier trop avancé pour disposer à temps de toutes les informations, les organisations syndicales ont demandé une suspension de séance. Après concertation, nous avons fait une proposition commune de reconvoquer un Comité Technique ordinaire (acte II) à cette même date (entre le 20 et le 27 février) pour (ré)aborder certaines propositions de mesures spécifiques (UPE2A, BD, CPC, ATICE, transformation de structure d’une école, déplacement de l’implantation d’un maître E, poste fléché occitan)

Cette proposition a été acceptée par le DASEN. Dont acte.

En dehors donc de ces mesures spécifiques et des fermetures, les ouvertures ont été actées par le vote et ne seront pas remises à la discussion.

5 de ces ouvertures auront lieu en Ă©coles maternelles, 11 dans les Ă©coles Ă©lĂ©mentaires et 4 en Ă©coles primaires.

Pour l'heure, le P/E passe à 5,40 dans le Gard alors qu'il caracolait au plus bas... En effet, ce ratio était de 5,25 enseignants pour 100 élèves en 2016, chiffre très légèrement supérieur aux 5,19 de l’année précédente. (Pas de quoi sauter au plafond non plus car pour mémoire, Le Monde et Libération titraient il y a peu, : « Avec 6,1 enseignants pour 100 élèves, la France est bonne dernière de l’OCDE, loin derrière la Suède, mais aussi très en dessous de la Grèce ou du Portugal, où le taux d'encadrement monte à 9 professeurs pour 100 élèves. Si la France est dans la moyenne pour le 2nd degré, elle dégringole pour le primaire, où on ne compte que 5 enseignants pour 100 élèves.)

Contactez-nous encore pour toutes vos demandes de compléments d'information...

Les Elus en CTSD de l'UNSA Education

Bénédicte Aniort - Sébastien Biot - Olivier Dusserre-Telmont

 

* Nous avons prévenu toutes les écoles qui nous avaient soumis leur enquête de carte scolaire mais il faudra attendre bien entendu l'avis du CDEN convoqué le 28 février 2017 en préfecture.

C'est donc après cette date que nous communiquerons officiellement l'ensemble des mesures d'ouvertures, de fermetures et des mesures spécifiques.


   DĂ©claration liminaire   
(465.9 ko)
 
 
 
 
ALC